À Paris, à Londres, à New York, à Berlin, dans toutes les places financières où régnait David Golder, on ne se rappelait plus d'où il était sorti, ni les années obscures pendant lesquelles il avait travaillé âprement à la recherche de l'or et du pétrole. Il venait de Russie, à coup sûr, où il avait épousé jadis la petite juive Esther. Il était devenu le puissant, l'implacable Golder et sa femme, riche et adulée, s'appelait maintenant Gloria. La pitié ne jouait pas chez David Golder, mais la rancune. Se souvenant des trahisons de son associé Marcus, il n'hésita pas à lui refuser tout secours à un moment critique et Marcus se suicida. Cependant la mort rôdait autour de David qui souffrait de crises d'angine de poitrine. Le médecin préconisait le calme absolu, mais l'homme d'affaires devait distribuer sans arrêt de l'argent à sa femme et à sa fille Joyce, belle, coquette et égoïste, heureuse de vivre, d'aimer le prince Alec. Pour elle seule, David Golder luttait contre la maladie, s'arrangeait pour gagner beaucoup afin de contenter Joyce, s'écroulait épuisé. Sa femme s'avançait alors, réclamait sa part, s'inquiétait de son avenir. David, bouleversé par le brusque départ de son enfant, refusa tout à son épouse, lui jetant qu'il savait ce qu'elle tramait avec son amant, le comte Hoyos. Haineuse, Gloria lui révéla que Joyce était justement la fille de Hoyos. David Golder ne voulut plus lutter; terré dans un appartement vide, il ne répondait pas aux appels du financier Tubingen l'exhortant à aller discuter en Russie d'une concession de pétrole. Ce fut le retour de Joyce, prête à se vendre au vieux et richissime Fischel, qui le décida encore. Golder mena à bien son dernier combat. Dans le bateau qui le ramenait, il mourut solitaire, abandonné de tous, sauf d'un jeune émigrant qui rappelait le David Golder de jadis. Il lui laissa sa fortune, à l'exception de ce qu'il avait gagné pour Joyce.

 

 

Premier film parlant du Duvivier qui est aussi le premier rôle parlant d'Harry Baur. Duvivier retrouvera Harry Baur dans Les cinq gentlemen maudits, Poil de Carotte (avec Robert Lynen, son film préféré), La tête d'un homme (sa première adaptation de Simenon), Golgotha, Le Golem, Un carnet de bal.

 

Ciné-club de Caen

David Golder

Avec : Harry Baur (David Golder) Jackie Monnier (Joyce) Jacques Grétillat (Marcus) Camille Bert (Tubingen) Paule Andral (Gloria Golder) Gaston Jacquet (Hoyos).1h25.

1930