L'échange des princesses

Marc Dugain
2017

Genre : Biopic

Avec : Lambert Wilson ( Philippe V), Olivier Gourmet (Philippe d'Orléans le régent), Anamaria Vartolomei (Louise Elisabeth), Juliane Lepoureau (Marie-Victoire), Catherine Mouchet (Mme de Ventadour), Kacey Mottet Klein (Don Luis), Igor Van Dessel (Louis XV), Maya Sansa (Elisabeth Farnese), Andréa Ferréol (Princesse Palatine), Thomas Mustin (Duc de Condé). 1h40.

1721. Une idée audacieuse germe dans la tête de Philippe d’Orléans, Régent de France… Louis XV, 11 ans, va bientôt devenir Roi et un échange de princesses permettrait de consolider la paix avec l’Espagne, après des années de guerre qui ont laissé les deux royaumes exsangues. Ayant atteint sa majorité à 13 ans, Louis XV, devenu roi , épouse l’Infante d’Espagne, Anna Maria Victoria, âgée de 4 ans, alors que la fille de Philippe d'Orélans, Mlle de Montpensier, 12 ans, épouse Don Luis l’héritier du trône d’Espagne, 15 ans. Mais l’entrée précipitée dans la cour des Grands de ces jeunes princesses, sacrifiées sur l’autel des jeux de pouvoirs, aura raison de leur insouciance.

Marc Dugain adapte le roman historique de Chantal Thomas L’échange des princesses, construit lui-même sur les Mémoires du duc de Saint-Simon et les correspondances entre les cours de France et d’Espagne.

Film assez peu cher sauf pour les costumes mais sans beaucoup de figurants. Sans doute est-ce justifié par l'opposition que souhaite Dugain entre l''aspect mortifère dû aux morts précoces de l'époque et l'énergie des deux princesses.

Les hommes sont du côté de la mort. Le jeune Louis XV, obsédé par les morts qui l'entourent (ses parents, ses frères ainés lui-même sauvé des médecins par Mme de Ventadour) est incapable de réactions. Don Luis finira terrassé par la petite vérole. Philippe V, accablé par les milliers de morts qu'il a causé, va jusqu'à abdiquer puis reprendre malgré lui la couronne après la mort de son fils. Philippe d'Orléans est terrassé par une crise cardiaque.

Face à eux, la lumineuse Anna Maria Victoria aux grands yeux pleins d'amour et de lucidité, couvée par Mme de Ventadour et la Princesse Palatine et Louise Élisabeth, adolescente rebelle touchée in fine par l'amour.

Jean-Luc Lacuve, le 16 janvier 2018