Model shop

1969

(The model shop) Avec : Anouk Aimée (Lola/Cécile), Gary Lockwood (Georges Matthews), Alexandra Hay (Gloria). 1h32.

DVD

À la veille de partir pour son service militaire, George doit rembourser la somme de 100 dollars à une compagnie financière s'il ne veut perdre son seul bien : une voiture de sport. Il vit avec une jeune actrice, Gloria. Leur union est orageuse. Dans un parking où travaille l'un de ses amis susceptible de lui prêter de l'argent, il voit apparaître une jeune femme qu'il décide de suivre. Celle-ci finit par entrer dans une somptueuse villa. Après avoir rencontré un ami musicien, Jay, qui lui avance les 100 dollars, George retourne à la villa, sonne à la porte mais on lui répond que personne n'est jamais entré ici. Par hasard, il retrouve la fille qui se dirige vers un Model Shop, un endroit où des photographes amateurs peuvent acheter les services d'une femme pour prendre des photos sexy. Il l'engage mais n'apprend rien sur elle si ce n'est qu'elle est française et qu'elle se prénomme Lola. Pour payer le développement du rouleau de pellicule, il entame les 100 dollars. Ses créanciers lui donnent un nouveau délai. Gloria découvre les photos, les déchire et, pour se venger de George, sort avec l'un de ses amis, Gerry.

À nouveau seul, George retourne au Model Shop et réclame Lola. Elle se confie à lui: elle travaille pour payer son retour en France où vit son fils. Il l'invite à boire un verre et lui avoue l'aimer. Émue, elle se refuse à se laisser aller à l'aimer. Pourtant, ils passent la nuit ensemble. Cette expérience donne à Lola le courage de lutter. George lui offre l'argent pour l'aider à retourner vivre en France. Le lendemain, George découvre que Gloria fait ses valises pour partir avec Gerry. Son auto lui est confisquée. Il apprend par téléphone que Lola est déjà partie pour l'Europe.

Test du DVD

Editeur : Arte Video, novembre 2008. Intégrale Jacques Demy, coffret 12 DVD, 1CD audio.

Suppléments : CD audio : Michel Legrand / Jacques Demy : essais, maquettes et séances de travail inédits en studio et au piano. Pour chaque film, Mathieu Demy lit un texte de Jean-Pierre Berthomé dense très informatif qui retrace à la fois la génèse du film et dégage les enjeux esthétiques. Présentation des films par un proche de Demy et reportages d'époque.