Irene est décidée à rompre son mariage avec son mari, le riche armateur Bruce Vail. Pour l'empêcher d'engager une procédure de divorce, Vail donne l'ordre à son chauffeur Michael de s'introduire dans la chambre d'hôtel de sa femme à Paris, afin que lui-même et un détective privé la surprennent dans une situation compromettante. Mais lorsque Bruce et le détective font irruption dans la chambre, ils sont menacés par un inconnu qui emmène Irene en otage en emportant ses bijoux.

En fait, l'intrus, Paul Dumond, n'a joué les voleurs que pour sauver la jeune femme, car il avait surpris sa conversation avec Michael avant l'entrée du mari. Il lui restitue ses bijoux et l'invite à souper au "Château Bleu", puis la raccompagne au petit matin. Mais Irene a la surprise de découvrir la police chez elle, car Michael est mort. Par chantage, elle est contrainte de suivre son mari à New York. En réalité maître d'hôtel au "Château bleu", Paul apprend par le journal le départ d'Irene. Accompagné du chef cuisinier Cesare, il s'embarque à son tour pour les États-Unis.

À Manhattan, Paul ouvre un restaurant français, le "Victor's", pour retrouver celle qu'il aime : un jour ou l'autre, elle viendra. La rencontre a lieu enfin mais Paul apprend qu'un homme a été arrêté à Paris pour le meurtre de Michael. Décidé à empêcher une erreur judiciaire, il s'embarque, accompagné d'Irene, sur le "Princesse Irene" qui appartient à Vail.

Au milieu de la traversée, à cause des instructions de l'armateur qui a exigé de battre un record de vitesse, le bateau heurte un iceberg. Apprenant la catastrophe, Vail se suicide en laissant une confession où il déclare avoir tué Michael. Demeurés sur l'épave, Paul et Irene seront sauvés par un navire de passage.

 

Retour à la page d'accueil

Le destin se joue la nuit

(History is made at night). Avec : Charles Boyer (Paul Dumond), Jean Arthur (Irene Vail), Leo Carrillo (Cesare), Colin Clive (Bruce Vail). 1h37.

1937