Le visage

1958

Voir : Photogrammes

(Ansiktet). Avec : Max von Sydow (Albert Emanuel Vogler), Ingrid Thulin (Manda Vogler/Aman), Gunnar Björnstrand (le docteur Vergérus), Naima Wifstrand (la grand-mère de Vogler), Bibi Andersson (Sara), Ake Fridell (Tubal). 1h40.

Suède, 1946. Le théâtre magnétique et thérapeutique du " docteur " Vogler fait route vers Stockholm où il doit donner une représentation. La petite troupe est accueillie vers le soir par le consul Egerman, le docteur Vergerus, directeur de la santé et le préfet Starbeck. Vergerus ne croit pas aux dons surnaturels de Vogler et le lui manifeste avec ironie et mépris. Par contre, Ottilia, la femme du consul est convaincue, comme son mari, que le " mage " pourra lui expliquer la mort de sa fille. Pendant ce temps, aux cuisines, la troupe dîne : son directeur, Tubal, vend des élixirs d'amour aux domestiques, Sara et Sanna, tandis que la grand-mère prédit la mort prochaine d'Antonsson, le cocher d'Egermann. De son côté, Vergerus a découvert qu'Aman, l'assistant de Vogler, est en réalité une femme, Manda, l'épouse de ce dernier. Il tente en vain de la séduire et s'attire la colère de Vogler qui ôte son masque et révèle un visage de vieillard.
La représentation a lieu le lendemain. Antonsson est soumis aux pouvoirs hypnotiques de Vogler mais se révolte contre celui-ci, l'étrangle et se pend. Vergerus fait l'autopsie du cadavre de Vogler et constate qu'il s'agit en réalité de celui d'un certain Spegel, comédien alcoolique. Le vrai Vogler, bien vivant, est chassé. Mais son humiliation sera de courte durée : le roi le convoque au palais pour une nouvelle représentation.