1925. Le vieux docteur Faust, qui s'était amusé à voir représenter ses propres aventures à l'Opéra, est abordé à la sortie par un étrange personnage. Ce Méphisto nouvelle manière s'attache au savant, le fascine de telle sorte que le sage docteur le suit au cabaret "Pigall's" où il fait la connaissance, par son entremise, d'une danseuse de grande beauté : Marguerite. Et l'éternelle histoire recommence : Faust est ébloui, Méphisto joue les tentateurs. L'occasion est si belle : Faust signe un contrat. Quand le docteur se réveille, il a retrouvé ses vingt ans et Marguerite. Son amour est partagé; mais, aussi, troublé par l'ancien ami de la jeune femme. Soudain violent, Faust le tue et le couple se réfugie chez Valentin, le frère de Marguerite, qui est prêtre. Faust se cache tandis que son ami essaie de disputer son âme à Méphisto; le contrat est net : âme pour âme. Marguerite se désespère malgré les consolations de son frère. Affolée par le temps qui passe, mal comprise par Faust, c'est elle qui signe de son sang le pacte avec le démon. Méphisto accompagne Marguerite jusqu'à la gare du long voyage. La malédiction ne pèse plus sur Faust, seule la médiocrité l'accable. Il laisse monter Marguerite dans le train. Méphisto, touché par l'infinie générosité de la jeune femme, déchire le pacte. Le train s'éloigne emportant celle qui a su transcender son amour : "l'amour - avait-elle dit - c'est faire le bonheur de celui qu'on aime".

   

 

Retour à la page d'accueil

Marguerite de la nuit

Avec : Michèle Morgan (Marguerite), Yves Montand (M. Léon), Jean Debucourt (L'homme austère), Jacques Clancy (Angelo). 2h08.

1956