Accueil Partie beaux-arts Histoire de l'art Les peintres Les musées Les expositions Thèmes picturaux

Courtisane (d'après Eisen)

1887

Courtisane (d'après Eisen)
Vincent Van Gogh, octobre-novembre 1887
huile sur coton, 100,7 cm x 60,7 cm
Amsterdam, Musée Van Gogh

Van Gogh avait beaucoup d'intérêt pour les estampes japonaises avec leurs couleurs vives et leurs compositions spéciales. Entre octobre et novembre 1887, à Paris, il réalise trois peintures basées sur des estampes japonaises.

Verger en fleurs
Pruniers en fleurs
octobre-novembre
Autoportrait
Pont sous la pluie
octobre-novembre
Courtisane
Courtisane
octobre-novembre

Van Gogh a basé ce tableau sur une gravure sur bois de l'artiste japonais Kesai Eisen. Le tirage avait été reproduit sur la couverture du magazine Paris illustré en 1886. Van Gogh utilisa une grille pour copier et agrandir la figure japonaise. Il utilise des couleurs vives et des contours audacieux, comme s'il s'agissait d'une gravure sur bois.

On reconnaît qu'il s'agit d'une courtisane à sa coiffure et à la ceinture (obi) qu'elle porte, qui se noue sur le devant de son kimono plutôt qu'à l'arrière. Van Gogh l'a encadrée d'un étang rempli de nénuphars, de tiges de bambou, de grues et de grenouilles. Cette scène a un sens caché : grue (grue) et grenouille (grenouille) étaient des mots d'argot français signifiant « prostituée ».

Retour