Thésée retrouve l’épée de son père Nicolas Poussin 1638
 
 

Thésée retrouve l’épée de son père
Nicolas Poussin, Vers 38
Huile sur toile, 98 x134.
Chantilly, musée Condé.

   

Au premier plan, un homme musclé, vêtu d’une légère tunique orangée soulève un lourd bloc de pierre. Face à lui, une femme vêtue à la grecque est appuyée sur l’épaule d’une jeune suivante et semble indiquer au héros ce qu’il doit faire. Leur attitude est très sculpturale.

L’action se passe dans un lieu parsemé de ruines. On observe encore sur pied les restes d’un arc de triomphe et d’un superbe portique soutenu de colonnes d’ordre dorique. A l’arrière-plan se dessine un paysage vaporeux où se découpent des montagnes bleutées. Sur la gauche une rivière serpente vers le lointain.

Thésée était le fils du roi athénien : Egée. Il passa cependant toute sa jeunesse dans la patrie de sa mère, Trézène, une ville de la Grèce méridionale. Egée revint à Athènes avant la naissance de l’enfant, mais avant de quitter Trézène, il mit son épée et ses sandales dans un trou qu’il recouvrit d’une grande pierre. Il dit à sa femme que lorsque l’enfant, si c’était un garçon, serait assez fort pour soulever la pierre et prendre ce qu’elle cachait, elle devait l’envoyer à Athènes, où il se ferait reconnaître par son père. Ce fut un garçon qui naquit, et en grandissant, il se montra si fort, que sa mère se décida bientôt à lui montrer la pierre, qu’il souleva sans le moindre effort. Ainsi comprit-il son identité royale. Cette scène de la vie de Thésée a été racontée par Plutarque (Vie de Thésée, VI).

La composition est coupée en deux par la colonne au centre ; d’un côté le héros, de l’autre sa mère et sa suivante. La séparation est déjà amorcée ici, le jeune homme en réalisant cet acte, va suivre son destin et quitter sa mère.

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts