Les quatre chambres dites de Raphaël faisaient partie de l’appartement situé au deuxième étage du Palais Pontifical. Le pape Jules II della Rovere (pape de 1503 à 1513) en avait fait sa résidence de même que ses successeurs. La décoration picturale fut réalisée par Raphaël et ses élèves entre 1508 et 1524.

Chambre de Constantin (1520-24)

Chambre d'Héliodore (1512-1513)

Chambre de la Signature (1508-1511)

Chambre de l'incendie du Bourg (1514-1517)

La chambre de Constantin, la première par laquelle on pénètre, fut décorée par des élèves de Raphaël selon les dessins de leur maître décédé prématurément avant la fin des travaux (1520). Elle prend son nom de Constantin (306-337 après J.-C.), le premier empereur romain à reconnaître officiellement la religion chrétienne en lui concédant la liberté de culte.

La Vision de la Croix

La Bataille de Constantin contre Maxence

Le Baptême de Constantin La Donation de Rome

La Voûte : Triomphe de la religion chrétienne

La chambre d'Héliodore fut décorée par Raphaël, aussitôt après la salle de la Signature qui avait enthoussiamé le pape Jules II et qui fit interromprela première décoration. Les scènes, à fond politique, illustrent la protection miraculeuse accordée par Dieu à l’Eglise, en divers périodes de l’histoire allant de l’Ancien Testament à l’époque médiévale.

Messe de Bolsena

Délivrance de Saint Pierre

Rencontre entre Léon Ier le Grand avec Attila

Héliodore chassé du temple

La chambre de la Signature renferme les plus célèbres fresques de Raphaël, marquant l’éparouissement de sa carrière au Vatican et l’éclat de la Renaissance. La Chambre prend son nom de la “Segnatura Gratiae et Iustitiae”, le plus haut degré de juridiction du Saint-Siège car Jules II, enthoussiamé par les fresque de Raphaël transformaen pièce publique ce qui était auparavant son cabinet du travail et sa bibliothèque. Le programme iconographique des fresques, exécutées entre 1508 et 1511, se propose de représenter les trois plus hautes catégories de l’esprit humain : le Vrai, le Bien et le Beau.

Dispute du Très Saint Sacrement

Ecole d'Athènes

Vertus Cardinales et Théologales et la Loi

Parnasse

Chambre de l'Incendie du Bourg était, avant l'achevement des fresque de la chambre de la signature, celle utilisée pour les réunions du plus haut tribunal du Saint-Siège présidé par le pape. Les fresques de la voûte, confiées en 1508 à Pietro Vannucci, dit le Pérugin, illustrent cette fonction. Son élève, Raphaël conserva ses fresques mais la chambre prit ensuite le nom de celle de la plus célèbre qu'il réalisa alors celle de l'Incendie du bourg, els autres étant en très garnde partie exécutées par ses élèvès entre 1514 et 1517.

Commandés par Léon X, le successuer de Jules II, pape de 1513 à 1521, les fresques illustrent ses aspirations politiques à travers des épisodes (relatés dans le Liber Pontificalis) de la vie de deux papes du même nom : Léon III (Couronnement de Charlemagne et Serment de Léon III) et Léon IV (Incendie du Borgo et Bataille d'Ostie).

Couronnement de Charlemagne

Serment de Léon III

Incendie du Bourg

Bataille d'Ostie

 

Source : Musée du Vatican

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts