Autrefois, cette salle était réservée aux audiences privées du pape. Elle fut décorée par Raphaël, aussitôt après la salle de la Signature. Les scènes, à fond politique, illustrent la protection miraculeuse accordée par Dieu à l’Eglise, en divers périodes de l’histoire allant de l’Ancien Testament à l’époque médiévale.

L’Eglise menacée dans sa foi (La messe de Bolsena), dans la personne du pape (La délivrance de Saint Pierre), dans son état (Rencontre entre Léon Ier le Grand et Attila) et dans son patrimoine (Héliodore chassé du temple). Ces épisodes visaient également à raconter le programme politique de Jules II (pape de 1503 à 1513) dont l’objectif était de libérer l’Italie occupée à l’époque par les Français et de restituer à la papauté le pouvoir temporel alors menacé.

Raphaël a peint sur la voûte les quatre épisodes de l’Ancien Testament. Les peintures des grotesques et des arcades sont attribuées à Luca Signorelli, Bramantino, Lorenzo Lotto et Cesare da Sesto. Elles remontent à la première décoration commissionnée par le pape Jules II au début de son pontificat. L’œuvre fut interrompue et remplacée par la décoration actuelle, car le pape fut enthousiasmé par les premières fresques que Raphaël avait exécutées dans la chambre contiguë, la Chambre de la Signature.

Chambre de Constantin

Chambre d'Héliodore

Chambre de la Signature

Chambre de l'Incendie du Borgo

Sur la voûte : A: le buisson ardent ; B : le songe de Jacob ; C: Noé remercie le seigneur ; D: le scarifice d'isaac

Les fresques murales : E : Héliodore chassé du temple ; F: La messe de Bolsena ; G : La délivrance de Saint Pierre ; H : Rencontre entre Léon Ier le Grand avec Attila.

 

 

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts