Les premiers témoignages artistiques de la préhistoires datent du Paléolitique supérieur avec l'apparition de l'homo sapiens et le développement de l'art pariétal (grotte Chauvet) et des Vénus gravettiennes :

Le Paléolithique est la première et plus longue période de la Préhistoire. Cette période commence avec l’apparition de l’Homme, il y a un peu moins de trois millions d'années. La fabrication d’outils a longtemps été considérée comme un critère permettant de discriminer les humains des non-humains. Le terme Paléolithique vient du grec palaios (ancien) et lithos (pierre). Il peut donc se traduire littéralement par "ancien âge de la pierre". Le terme est inventé en 1865 par le préhistorien John Lubbock pour désigner l'âge de la pierre taillée, par opposition à l'âge de la pierre polie ou Néolithique, "nouvel âge de la pierre" qui lui succède. Le Paléolithique s'achève différement selon les régions du monde, au plus tôt dans le croissant fertile au Moyen-Orient, vers la fin du IXe millénaire av. J.-C. où des groupes humains, déjà en partie sédentaires, commencent à y domestiquer les animaux (mouton, chèvre) et les plantes (blé, orge suivis de légumineuses).

Le Paléolitique : du début de la préhistoire, l'apparition de l'homme (en bleu sur la frise ci-dessous) au néolithique en passant par l'apparition de l'homos sapiens, premier dans la lignée des hommes à avoir des préoccupations artitiques.
Échelle en milliers d'années
Les âges des espèces marquées * sont estimées. - Les traits verticaux symbolisent les possibles lignées (hypothèse "splitter", dite de l'origine unique)
(1) ou Homo sapiens archaïque ancien

Le Paléolithique est contemporain de la période géologique du Pléistocène. Il est lui-même subdivisé en trois grandes périodes, correspondant à une évolution culturelle et technologique : le Paléolithique inférieur, le Paléolithique moyen et le Paléolithique supérieur.

L'expression "avant le présent" (en anglais, Before Present : BP) est utilisée en archéologie pour désigner les âges exprimés en nombre d'années comptées vers le passé à partir de l'année 1950 du calendrier grégorien. Cette date a été fixée arbitrairement comme année de référence et correspond aux premiers essais de datation au carbone 14.

La mention "avant le présent" ou "BP" s'applique généralement aux dates obtenues par des méthodes de datation absolue, comme les dates carbone 14 mais aussi aux dates obtenues par d'autres méthodes (thermoluminescence, uranium-thorium, etc.) pour des périodes plus anciennes (Paléolithique inférieur et moyen).

Pour les périodes très anciennes, voire pour les périodes géologiques antérieures à l'apparition de l'homme, la mention BP est généralement sous-entendue : en effet, la différence de 1950 ans entre un âge BP et un âge avant J.-C. n'est pas significative par rapport aux marges d'erreurs obtenues pour les périodes en question.

Pour les périodes récentes de la Préhistoire (Épipaléolithique, Mésolithique, Néolithique) et pour les périodes historiques, il est possible de corriger les imprécisions des dates obtenues par la méthode du carbone 14, de les "calibrer".

L’apparition de l’écriture, vers 3000 ans avant notre ère, est généralement utilisée comme critère marquant la fin de la Préhistoire.

Frises chronologiques (source : Wikipedia)

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts