Les dossiers pour l'opération Lycéens et apprentis au cinéma en Basse-Normandie ont été envoyés fin août 2017 dans tous les établissements de l'académie.

Les films de l'année 2017-2018
Les sentiers de la gloire
Mustang
Les dents de la mer
Fatima
1er trimestre : Les sentiers de la gloire
Un film au choix pour le 2e trimestre
Mustang ou Les dents de la mer

3e trimestre
Fatima

Dossier pédagogique
Dossier pédagogique
Dossier pédagogique
Fiche élève
Fiche élève
Fiche élève
Formation :
mardi 10 octobre 2017 au Café des Images en matinée et à l’ESAM de Caen l’après-midi
Formation :
mercredi 29 novembre 2017 au Café des Images en matinée et à l’ESAM de Caen l’après-midi.
Formation :
mercredi 6 décembre 2017 au Café des Images en matinée et à l’ESAM de Caen l’après-midi
Forrmation :
à présiser
par Youri Deschamps, rédacteur en chef de la revue de cinéma Eclipses
par Sandrine Marquès, critique de cinéma
.Par Francisco Ferreira, maître de conférences en esthétique du cinéma à l’Université de Poitiers..
par Julien Marsa, critique de cinéma à Critikat
Source : Renaud Prigent, coordinateur régional
voir : Bilan 2016-2017

La coordination organise une journée de formation pour chaque film programmé. Ces formations sont ouvertes à l’ensemble des enseignants et exploitants participant à l’opération. Elles consistent en un visionnement collectif du film sur grand écran, suivi de son analyse par un spécialiste du cinéma. La participation à ces journées fait partie intégrante de l’engagement pris par l’établissement au moment de l’inscription vis à vis de la coordination et de ses partenaires. La projection du film au cinéma le Café des Images en matinée est suivie par une intervention de trois heures d’un spécialiste du cinéma à l’amphithéâtre de l’IUFM de Basse-Normandie dans l’après-midi. Si tous les enseignants inscrits sont invités, un seul enseignant par établissement inscrit sur le film est missionné. Le service de la DAAC (Délégation académique à l’action culturelle) envoie avant chaque formation un email d’information au chef d’établissement. A charge pour l’enseignant-coordinateur de transmettre soit au secrétariat qui transférera, soit directement à la DAAC daac@ac-caen.fr, le nom de celui ou de celle qui représentera l’établissement.

Pour la deuxième année est mis en place L'atelier critique. Ce site propose aux élèves de Basse-Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma.

Le site de l'atelier critique

Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Lors de l’inscription, chaque équipe pédagogique a fait un choix collectif parmi les titres proposés par trimestre :
- pour les niveaux 2nde, l’établissement s’engage sur 3 films dans l’année,
- pour les niveaux 1ère , Terminale, BTS, et les classes de CAP, l’établissement s’engage sur 2 films au minimum.
Les deux films programmés au deuxième trimestre devront faire l’objet d’un choix de la part de chaque établissement scolaire

Les livrets et fiches élèves sont consultables et téléchargeables depuis le site national. Les fiches élèves sont remises gracieusement à l’occasion des journées de formation.

Historique

L’opération s’inscrit dans le champ de l’éducation artistique en milieu scolaire et plus précisément dans la politique de sensibilisation à la culture cinématographique du jeune public. Elle résulte du partenariat entre les ministères de l’Agriculture et de la Pêche, de la Culture et de la Communication, le Centre national du cinéma et de l’image animée - CNC et de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

En Basse-Normandie l’opération initiée en 1998 dans le cadre de la convention de développement cinématographique Etat (ministère de la Culture, CNC) / Région (Conseil Régional de Basse-Normandie), fait l’objet d’une convention spécifique entre le Conseil Régional de Basse-Normandie, la Direction régionale des affaires culturelles - DRAC de Basse-Normandie , la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt - DRAAF de Basse-Normandie, le Rectorat de l’Académie de Caen et le cinéma Café des Images en tant que coordination régionale.

Depuis 2005, la coordination régionale a mis en place un groupe de travail programmation. Il est constitué d’enseignants et de membres du comité de pilotage régional. A partir de la liste nationale d’une quarantaine de titres, ce groupe présélectionne et visionne collectivement neuf films. Cette liste de neuf titres fait l’objet d’une consultation de l’ensemble des établissements inscrits au dispositif. Le résultat de ce travail est remis au Comité de pilotage régional, qui détermine ainsi le programme de quatre films. Il est proposé aux enseigants de visionner, avant la clôture des inscriptions, les quatre titres programmés dans chaque département de Basse-Normandie, grâce à l’aimable collaboration de trois salles partenaires : le Café des Images d’Hérouville-Saint-Clair dans le Calvados, le Cinémoviking de Saint-Lô dans la manche, Le Rex de Sées dans l'Orne.

La coordination est confiée au cinéma d’art et d’essai le Café des Images, situé à Hérouville-Saint-Clair (Calvados). Le comité de pilotage a la double mission de proposer et de garantir la pertinence et la mise en œuvre de l’opération. Ce comité est constitué des partenaires signataires de la convention :
- Conseil Régional de Basse-Normandie
- DRAC de Basse- Normandie
- DRAAF de Basse-Normandie
- et le Rectorat de l’Académie de Caen
mais également d’un représentant
- du CNC
- de la Maison de l’Image Basse-Normandie et plus précisément de son secteur Pôle d’éducation à l’image
- de représentants d’enseignants ainsi que d’exploitants
- Association MaCao 7ème Art
- Chambre syndicale des cinémas de Normandie

En dehors des membres du comité de pilotage régional, la coordination travaille également en partenariat avec
- le CRDP (Centre régional de documentation pédagogique)
- l’IUFM de l’Université de Caen (Institut Universitaire de Formation des Maîtres de Basse-Normandie)
- le CRL (Centre Régional des Lettres de Basse-Normandie, ainsi que le Festival Les Boréales.
- et bien évidemment avec les salles de cinéma partenaires (la liste des salles partenaires peut évoluer chaque année, en fonction notamment des établissements volontaires).

L’opération s’adresse à l’ensemble des élèves et des apprentis des lycées d’enseignement général, technique, professionnel, ou agricole, publics ou privés, et des centres de formation des apprentis (CFA). Elle s’appuie sur le volontariat des établissements, des enseignants et des salles de cinéma partenaires.

L'objectif est de sensibiliser les élèves à l’image en mouvement. Cette opération a pour vocation d’éveiller leur curiosité et leur sens critique face à une œuvre cinématographique, et de leur permettre d’acquérir, d’enrichir et de diversifier leur culture cinématographique. En leur offrant la possibilité de découvrir les œuvres dans leur espace naturel de diffusion : la salle de cinéma, et en version originale sous titrée en français pour les films en langue étrangère, les élèves pourront appréhender ces œuvres dans toutes leurs dimensions (techniques, artistiques…).

Mise en œuvre
- Trois séances en salle : chaque élève assiste, sur le temps scolaire, à trois séances en salle de cinéma, réparties sur les trois trimestres. Ces séances doivent être préparées et donner lieu ensuite à un travail en classe.
- Le prix de la place est fixé selon une directive nationale à 2,50 € par élève.
- Au sein de chaque établissement : pour toutes les questions pratiques liées au dispositif, un “enseignant-coordinateur” volontaire est l’interlocuteur privilégié de la coordination régionale et du cinéma partenaire.
- Chaque lycée est donc associé à une salle de cinéma qui, au-delà d’un espace d’accueil professionnel, devient ainsi un partenaire privilégié.
- Chaque salle peut, outre les séances scolaires, programmer trois séances publiques pour chaque film, aux tarifs de son choix et aux mêmes conditions de location, dans la période où la copie est mise à sa disposition.
- Formation : La coordination organise une journée de formation par film retenu. Ces journées sont proposées à l’ensemble des enseignants et exploitants participant à l’opération. Elles consistent en un visionnement collectif du film sur grand écran, suivi de son analyse par un spécialiste du cinéma, ainsi que, le cas échéant, de propositions de pistes pédagogiques et d’outils didactiques par des enseignants volontaires.
- Documentation : Le CNC met à la disposition de la coordination des livrets enseignants et des fiches élèves rédigés par des spécialistes du cinéma. La coordination se charge de diffuser les documents correspondant à la programmation de l’année en cours pour les enseignants et élèves inscrits.

En un peu plus de 20 ans, les 2000 salles partenaires de France auront accueilli près de 18 millions d’élèves. Avec 1 400 000 élèves concernés, les dispositifs scolaires du CNC demeurent la première opération d’éducation artistique et culturelle en France.

Pour en savoir plus :

Lycéens et apprentis au cinéma en Basse-Normandie Bilan de l’année scolaire 2015-2016

23 salles de cinéma partenaires, 11 474 élèves, dans 434 classes, inscrits
10 627 lycéens (public : 9 981/ privé : 1 276) de 59 lycées (général, technologique, professionnel, agricole) soit 46 lycées publics et 13 lycées privés.
217 apprentis (public : 205 / privé : 12) de 4 Centres de formation d’apprentis
335 enseignants, formateurs et documentalistes

26 945 entrées sur l’année soit un taux de présence de 84%

Taux de participation : 11 474 élèves inscrits sur un effectif régional de 62 000 élèves, soit un taux de participation de 18 %. 63 établissements inscrits sur 147 établissements régionaux. Soit un taux de participation de 43 %

4 actions complémentaires correspondant à 81 interventions en classe (266 heures) 2 281 élèves concernés soit 20 % des élèves inscrits

Les 4 formations proposées ont été suivies par 225 enseignants. 138 sur les 335 enseignants inscrits au dispositif ont assisté à au moins une formation soit un taux de participation de 39%.

Bilan complet
Retour à la page d'accueil