La route des Indes (David Lean, 1984)
Retour à Howards end (James Ivory,1992)

Biographie

E. M. Forster, officiellement Edward Morgan Forster, nait le 1er janvier 1879 à Londres. Il est le fils d'Edward Morgan Forster, architecte, et d'Alice Whichelo (cousine du peintre Philip Whichelo). Son père meurt jeune de la tuberculose. Edward Morgan fait ses études secondaires à Tonbridge, une école privée dans le Kent, dont il a gardé un mauvais souvenir, puis au King's College de l'Université de Cambridge, où il trouve plus de compréhension et de liberté. À partir de 1901, il fait partie des Cambridge Apostles, connus aussi sous le nom de Cambridge Conversazione Society, dont nombre de membres ont ensuite fait partie du groupe de Bloomsbury. Durant cette période, Forster est également en relation avec Siegfried Sassoon, J. R. Ackerley, et Forrest Reid ; il voyage en Égypte, en Allemagne et en Inde avec l'humaniste G.L. Dickinson en 1914.

Après ses études universitaires, Forster voyage en Europe en compagnie de sa mère avec qui il a vécu jusqu’à la mort de celle-ci en 1945. Il publie son premier roman à 26 ans ; ses livres sont appréciés des critiques, et il connaît le succès avec Howards End (1910).

Travaillant pour la Croix-Rouge en Égypte durant l’hiver 1916-1917, il tombe amoureux d’un jeune Égyptien de 17 ans, Mohammed el-Adl, mort prématurément en 1922. Après un second séjour en Inde dans les années 1920, il écrit son plus célèbre roman, qui étudie les rapports entre Occidentaux et Indiens, La Route des Indes. Dans les années 1930 et 1940, il devient une figure populaire de la radio par ses interventions à la BBC.

Après la mort de sa mère, Forster est élu membre honoraire du King's College en janvier 1946 où il accepte un poste honorifique et où il passe le reste de sa vie sans produire de nouvelles œuvres notables. Il refuse d'être fait chevalier (knight) en 1949 mais il devient Companion of Honour en 1953 et titulaire de l'Ordre du Mérite en 1969. Il meurt un an plus tard d’un accident vasculaire cérébral, le 7 juin 1970 à l'âge de 91 ans, chez Buckingham à Coventry.

Les opinions de Forster, humaniste laïque, sont le cœur de son œuvre, dans laquelle souvent les principaux personnages tentent de se comprendre et communiquer les uns avec les autres par-delà les barrières sociales (only connect..., selon les mots de sa fameuse épigraphe de Howards End). Les deux plus célèbres œuvres de Forster, La route des Indes et Howards End, développent le thème du caractère infranchissable des différences sociales. La publication de Maurice, resté inédit jusqu'à sa mort, et de ses nouvelles explicitement homosexuelles ont été source de controverses. Maurice met l'accent sur la possibilité d'un effacement des différences de classe au travers d'une relation homosexuelle. Il a développé ses idées humanistes dans un essai What I believe. Sa devise était : « tolerance, good tempere and sympathy ». La sexualité est l'autre thème clé de son œuvre et on a pu affirmer que les écrits de Forster pouvaient être caractérisés comme une évolution, des premiers écrits traitant de l'amour hétérosexuel vers les derniers écrits traitant de l'amour homosexuel.

Longtemps méconnus en France, les romans de Forster ont été popularisés par les adaptations cinématographiques qui en ont été réalisées, cinq en huit ans : La route des Indes (David Lean, 1984), Chambre avec vue (James Ivory, 1985), Maurice (James Ivory, 1987), Where Angels Fear to Tread (Charles Sturridge, 1991), Retour à Howards End (James Ivory, 1992).



Les oeuvres de E. M. Forster et leurs adaptations

 

1905 : Where angels fear to tread (Monteriano, 1925)
1907 : The Longest Journey (Le Plus Long des Voyages 1952)
1908 : A Room with a View (Avec vue sur l'Arno, 1947).
1910 : Howards End (Le Legs de Mrs. Wilcox 1950. Howard End, 1982. Howards 1992).
1913 : Arctic Summer (écrit vers 1912-1913, première publication 2003).
1913 : Maurice (écrit vers 1913-1914, première publication 1971 (Le Retour à Penge 1973, Maurice, 1987).
1924 : A Passage to India (La route des Indes, 1927).


Where angels fear to tread
1905

1991 : Charles Sturridge, Where Angels Fear to Tread (L'amour en larmes). Avec : Rupert Graves (Philip Herriton), Helen Mirren (Lilia Herriton), Helena Bonham Carter (Caroline Abbott), Barbara Jefford (Mrs. Herriton), Judy Davis (Harriet Herriton), Thomas Wheatley (Mr. Kingcroft). 1h56.

 


Chambre avec vue
(A Room with a View )
1908

Lucy Honeychurch, en voyage à Florence avec une vieille cousine, tombe amoureuse d'un jeune Anglais, qui comme elle a été témoin d'un meurtre. Mais, elle étant "convenable" et lui pas, elle rompt puis s'impose des fiançailles de convenances avec un autre. Ayant désespéré tour à tour les deux jeunes hommes, malheureuse, elle décide de repartir, pour Athènes cette fois.

1985. James Ivory, A room with a view. Avec : Julian Sands (George Emerson), Denholm Elliott (Mr. Emerson), Daniel Day-Lewis (Cecil Vyse), Maggie Smith (Charlotte Bartlett), Helena Bonham Carter (Lucy Honeychurch). 1h56.

 


Howards End
1910

 

Margaret Schlegel et Ruth Wilcox, deux femmes émancipées aux idées avancées, se lient d'amitié. Mariée à un homme traditionaliste très riche, Ruth décide sur son lit de mort de léguer à Meg sa magnifique demeure, Howard End. La famille de la jeune femme s'évertuera alors à en déposséder Meg...

1992. James Ivory, Howards End. Avec : Anthony Hopkins (Henry Wilcox), Emma Thompson (Margaret Schlegel), Vanessa Redgrave (Ruth Wilcox), Helena Bonham Carter (Helen Schlegel). 2h22.

 


Maurice
1913

Quelques années avant la Premiere Guerre mondiale, la découverte par un jeune bourgeois londonien, intelligent et sensible, Maurice, de ses affinités particulières avec un être de son sexe, Clive. Les tourments et les luttes qui en découlent dans une société victorienne et enfin la victoire de pouvoir assumer en toute honnêteté sa différence.

1987. James Ivory, Maurice. Avec : Denholm Elliott (Docteur Barry), James Wilby (Maurice Hall), Hugh Grant (Clive Durham), Rupert Graves (Alec Scudder). 2h20.


A Passage to India
(La Route des Indes)
1924

La petite ville de Chandrapore, dans l'Inde des années 20. Miss Adela Quested vient d'effectuer les 15 000 kilomètres qui séparent Londres de cette vaste possession de l'empire britannique.

Accompagnée de Mrs Moore, sa future belle-mère, Miss Quested est venue épouser le jeune magistrat Ronny Heaslop et côtoyer un décor et une société proches de la vieille Angleterre et bien éloignés des réalités et des intérêts de la population locale.

Cet autre monde, Adela le découvre pourtant, malgré les réticences de Ronny, grâce à Mr Fielding, l'instituteur aux idées libérales, et à l'attachante Mrs Moore qui s'est liée d'amitié avec un jeune médecin indien, le docteur Aziz et avec Godbole, un vieux Brahmane. Une découverte qui perturbe Adela et qui lui fait prendre quelques distances vis-à-vis de Ronny.

Le docteur Aziz se fait une joie d'emmener ses deux amies aux prestigieuses grottes de Marabar. Sur place, Mrs Moore, prise d'un léger malaise, laisse Miss Quested et Aziz explorer les grottes. Soudain, Adela disparaît dans l'une d'elle. Aziz part à sa recherche. Peu après, Adela en sort terrorisée et ensanglantée; elle trouve refuge auprès d'une amie venue à sa rencontre. Surpris, le docteur Aziz bredouille une explication confuse à Mrs Moore qui essaie de le comprendre. A son retour à Chandrapore, il est arrêté, Adela Quested l'a accusé de viol ! Ses amis et l'instituteur Fielding doutent de sa culpabilité; mais où trouver les preuves contraires... surtout que l'un de ses plus sûrs soutiens, Mrs Moore, est repartie pour Londres ?

Le meilleur avocat, leader indépendantiste réputé, assure sa défense; mais c'est de Miss Quested elle-même que vient le coup de théâtre, en pleine audience, elle se rétracte ! Aziz est devenu un véritable héros pour la population qui souhaite prendre en main ses propres destinées.

Quelques années plus tard, Aziz accepte de revoir Mr Fielding qui lui présente celle qui est devenue sa femme, Stella, la fille de sa grande amie Mrs Moore.

 

1984. David Lean, A passage to India. Avec : Judy Davis (Adela Quested), Victor Banerjee (Dr. Aziz), Peggy Ashcroft (Mrs. Moore), James Fox (Richard Fielding), Alec Guinness (Le professeur Godbhole), Nigel Havers (Ronny). 2h43.