L'enfer de la corruption
(Abraham Polonsky, 1948)
Main basse sur la ville
(Francesco Rosi, 1963)

"Rien ne vous arrête pour vous remplir les poches" avait dit De Vita dans Main basse sur la villequi souhaitait que les édifices soient bâtis selon la loi et non selon l'intérêt des puissants. Ce n'est ainsi pas tant les hommes que dénonce Rosi mais l'alliance des politiques les plus fins et des entrepreneurs les plus dynamiques pour abandonner les principes publics au nom de l'enrichissement personnel. Le carton final prend ainsi tout son sens : "Les personnages et les faits narrés ici sont fictifs. Alors que sont réels, le climat social et le milieu qui les ont générés".

Bad Lieutenant Abel Ferrara U. S. A. 1992
Serpico Sidney Lumet U. S. A. 1973
Main basse sur la ville Francesco Rosi Italie 1963
Les salauds dorment en paix Akira Kurosawa Japon 1960
L'enfer de la corruption Abraham Polonsky U. S. A. 1948