Othello
1952

Double enterrement d'Othello et de Desdemone. Sous le regard de Cassio, Iago est suspendu au bout d'une cage de laquelle il assiste à la procession funèbre.

A Venise, un noble Maure s'éprit de la belle Desdemone qui tomba aussi amoureuse de lui. Comme son père s'opposait à son mariage, elle fuit une nuit de la demeure paternelle. Il y avait dans l'entourage d'Othello, un enseigne d'apparence aimable mais de caractère vil qui détestait Othello et jura d'empoisonner son bonheur. L'occasion lui est fournie par le mariage clandestin d'Othello avec la belle patricienne Desdemone.

Iago, accompagné de Roderigo, avertit donc le père de la jeune fille, Brabantio, que sa fille a certainement due être droguée pour fuir ainsi. Brabantio s'en vient sous les fenêtres du Maure réclamer sa fille. Mais au même moment, le Sénat a élu Othello pour défendre la garnison vénitienne de Chypre vers laquelle vogue la flotte turque. Brabantio se plaint au Doge d'un mariage prononcé sous la contrainte. Othello se défend en racontant comment, en narrant sa jeunesse difficile au père, il a conquis le cœur de la fille. Desdemone vient elle-même dire à son père qu'elle lui doit obéissance mais plus encore à son mari. Le Doge juge que le mariage est valable, puisqu'il n'a pas été prononcé sous la contrainte. Brabantio, accablé, prévient toutefois le Maure que, puisque sa fille l'a trompé, peut-être le trompera-t-elle à son tour.

Othello doit partir le matin même pour Chypre. Il a nommé le florentin Cassio comme lieutenant ce qui redouble la colère d'Iago, qui espérait ce poste. Othello demande à celui qu'il croit son noble enseigne de conduire Desdemone à Chypre dès que possible. Iago explique à Roderigo qu'il ne veut pas être un fidèle serviteur, un âne que l'on chasse l'âge venu. Il veut se servir sur le dos de son maître. Sa propre hypocrisie lui fait honte cependant : "Je ne suis pas ce que je suis" conclut-il tristement. Desdemone et Othello n'ont qu'une heure d'amour avant le départ de ce dernier.

Sur la côte de Chypre, la tempête gronde et Desdemone, inquiète, demande des nouvelles d'Othello à Iago qui dit craindre pour le navire du Maure. Mais celui-ci apparait bientôt : la tempête a détruit la flotte adverse. La guerre est finie.

Iago fait croire au crédule Roderigo que Desdemone est amoureuse de Cassio : Celui-ci lui a caressé la paume et tous deux ne cessent de regarder Othello. Il l'encourage à provoquer une bagarre le soir venu dont il saura tirer profit. Othello pour fêter sa victoire, permet en effet une nuit de fête. Lui-même rejoint Desdemone dans la chambre. Pour déconsidérer Cassio, Iago l'enivre et Roderigo le harcelle comme il peut pour le pousser à se battre avec Montano, le gouverneur de l'île. Lorsque le malheureux est démis de ses fonctions, Iago l'incite à s'adresser à Desdemone afin qu'elle intercède en sa faveur auprès d'Othello. Parallèlement, il attire l'attention d'Othello sur la probable dissimulation de Desdémone qui, comme elle a caché son amour à son père, pourrait bien lui cacher le sien pour Cassio. Othello est ébranlé et lorsque Desdémone parait il se dit migraineux et jette à terre le mouchoir qu'elle lui tend et l'écrase de son pied. Emilia, dame de compagnie de Desdemone, et femme de Iago le ramasse et le donne à son mari qui l'avait enjoint de lui procurer un mouchoir de sa maîtresse.

Iago laisse traîner ostensiblement ce mouchoir chez Cassio. Iago interroge ensuite Cassio sur sa compagne Bianca tout en faisant croire à Othello (dissimulé dans une encoignure) que le jeune homme parle de Desdemone.

Ces manigances finissent par porter leurs fruits : Iago devient lieutenant. Avec son ami Roderigo, il tend une embuscade à Cassio et le poignarde. Puis, sans la moindre hésitation, il exécute Roderigo. De son côté, Othello, ravagé de jalousie, assassine Desdemone. Emilia ayant dénoncé ses mensonges, Iago lui assène un coup mortel, mais il sera châtié de ses crimes. Désespéré de son erreur, Othello se suicide. Cassio, qui a miraculeusement survécu à ses blessures, le remplacera à la tête de la garnison de Chypre.

Dans Orson Welles cinéaste, une caméra visible , Youssef Ishaghpour analyse en quoi la mise en scène épique et géométrique de Welles permet au texte de Shakespeare de retrouver sa résonance théâtrale :

"La tête d'Othello et la procession à l'ouverture situent d'emblée le film à la hauteur de la tragédie : Othello repose enfin dans son essence héroïque, au royaume intemporel et hiératique des morts. Et la simple existence, l'élément contraire, antihéroïque, dans son ambiguïté, son empirisme inessentiel, fait irruption avec Iago et s'oppose au monde d'Othello. Dans Shakespeare, les personnages viennent du monde empirique et doivent se métamorphoser en êtres héroïques. Dans le monde moderne, la vie est trop entachée d'ambiguïté pour qu'être héroïque puisse aller de soi. Othello, dans sa loyauté, sa foi, sa solitude, ignore sa différence absolue avec le dissimulateur Iago, qu'il croit, jusqu'à sa mort être son égal. La compréhension de cette différence devient l'objet d'une lutte. Dans Shakespeare, la solennité est l'aboutissement de la tragédie, mais si Welles commence son film avec elle, c'est que, à l'encontre du théâtre où la parole à peine prononcée, projette immédiatement le lieu où adviendra le destin, l'image cinématographique, en tant que "reproduction" est trop liée à la réalité phénoménale pour pouvoir supporter, dès l'abord pareille relation.

L'œuvre naît ici de la dissonance, de l'opposition entre la forme pure -des images, comme contrastes de lumière et d'ombre, comme organisation géométrique en rapport aux coordonnées du cadre et à la surface de l'écran, et comme rythme de leur modulation et métamorphose- et la confusion désordonnée et informe de la vie empirique.

Tourné durant près de deux ans (1949-1951), au Maroc et en Italie, dans des conditions d'improvisation constante qui ne contribuent certainement pas peu à l'extraordinaire vitalité d'un film qui fait de la dislocation la clé de son esthétique. De même que Welles inaugurait sa carrière américaine de cinéaste en portant à son plus haut point de perfection l'esthétique du raccord qui caractérise dans une large mesure le cinéma classique, il inaugure avec Othello sa période européenne en portant immédiatement à son sommet l'esthétique du non-raccord qui gouvernera désormais la plus grande partie de son œuvre"(Tome III, p.95-96).

Les lignes géométriques enferment les personnages dans la tragédie tout comme, les plongées et contreplongées ou la caméra débullée et l'usage du grand angle ou encore les plans de la cage de fer, dès les premiers plans à Chypre, annoncent le drame à venir : à la succession des plans du triomphe, un panoramique saisit la cage avec le bateau à l'arrière-plan.

Le comique est réduit au minimum avec le seul personnage de Rodrigue: Iago lui a dit ne pas vouloir se laisser traiter comme un âne. Lorsque Rodrigue refuse de croire que Desdemone ait pu faire quelque chose de mal, un âne le croise sous le regard consterné de Iago. C'est Rodrigue qui prend aussi les coups et agit maladroitement... avant de se faire assassiner.

Les trois versions d'Othello : de la palme d'or de 1952 à la remasterisation abusive en 2K

De 1948 à 1951, Welles interrompt le tournage pour aller rassembler des fonds en faisant l'acteur sur les films des autres, filme en muet, enregistre le son en postsynchronisation, fait doubler Desdémone en postproduction, se redouble lui-même, monte, démonte et remonte, même après la première sortie commerciale de son film. Le film obtient la Palme d'or festival de Cannes 1952.

Mais trois ans plus tard, en 1955, pour le marché anglo-saxon (Angleterre et USA), Welles monte une seconde version. En 1992, une refonte posthume est réalisée sous l'égide de Beatrice Welles, troisième fille du réalisateur et détentrice du copyright pour le marché mondial. Pour Jean-Pierre Berthomé, professeur émérite à l'université Rennes 2, et François Thomas, professeur en études cinématographiques à la Sorbonne Nouvelle, Orson Welles est victime d'une restauration abusive. Les universitaires remettent en cause le choix d'une copie tardive aux images médiocres pour la remasterisation et surtout la normalisation du style sonore audacieux de Welles pour l'adapter aux attentes contemporaines. Après avoir reconstitué la partition à l'oreille, sans que l'on ait tenté de récupérer la partition originale de Lavagnino, cette version a supprimé, déplacé, raccourci ou prolongé quantité de bruitages. D'autres ont été inventé. Des mots et des répliques ont été compressés ou allongés électroniquement pour les resynchroniser avec les images, alors que Welles, dans sa période européenne, affichait un mépris assez provocateur pour le synchronisme au sens strict. C'est l'équilibre du mixage entre musique, bruits et dialogue qui a été bouleversé pour gagner en réalisme, alors que le cinéaste défendait une conception dialogique des rapports entre le son et l'image qui privilégiait leur valeur expressive.

Seule la version de 1992 fait l'objet d'une remasterisation en 2K et est distribuée en salle en France par Carlotta en 2014. Elle a l'immense mérite de redonner sa splendeur aux images de Welles et de donner à voir la seule version légale du film. Il n'en demeure pas moins qu'il est scandaleux de lisser ainsi la bande-son

 

Test du DVD

Editeur : Carlotta-Films. Novembre 2014. Editeur : Carlotta-Films. Novembre 2014. Coffret 3 Blu-ray et 1 DVD . 40,11 €

Suppléments : LES DEUX "MACBETH" D'ORSON WELLES (27 mn) Une analyse de François Thomas, spécialiste d'Orson Welles. WELLES ET SHAKESPEARE (14 mn) Une analyse de Jean-Pierre Berthomé, spécialiste d'Orson Welles. LE CHÂTEAU ET LA LANDE... (14 mn) Une analyse du décor du film par Jean-Pierre Berthomé, avec croquis et illustrations d'Orson Welles. SÉQUENCES THÉMATIQUES COMMENTÉES L'IMAGE (3 mn). LA MUSIQUE ET LE SON (4 mn). LE BRUIT ET LA FUREUR (14 mn) Un entretien avec Stuart Seide, metteur en scène de théâtre

 

Retour à la page d'accueil

(The tragedy of Othello, The moor of Venice). Avec : Orson Welles (Othello), Michael MacLiammoir (Iago), Suzanne Cloutier (Desdémone). 1h35.

Thèmes : Shakespeare , Venise
Voir : photogrammes
dvd