French cancan

1954

Musique : Georges Van Parys. Avec : Jean Gabin (Danglard), María Félix (Lola de Castro), Françoise Arnoul (Nini), Jean-Roger Caussimon (Baron Walter), Gianni Esposito (Prince Alexandre), Philippe Clay (Casimir), Michel Piccoli (Valorgueil). 1h33.

Montmartre 1900 : les petites ouvrières de la Butte, les lumières du "Moulin Rouge", mes viveurs aux terrasses, les refrains populaires et les joyeux tourlourous... Un génial organisateur de spectacles, Danglard, règne sur ce petit monde : il a d'abord géré le "Paravent Chinois", puis la "Reine Blanche", où règne en vedette la Belle Abbesse, une plantureuse comédienne qui est aussi sa maîtresse. Les financiers lui font confiance. Mais Danglard, en voyant gambader sur la Butte une petite blanchisseuse, Nini. a une idée : il veut relancer le cancan, vieille danse passée de mode qu'il rebaptise, à l'anglaise. "Franch,Cancan". Cela n'ira pas sans quelques déboires, car la jalousie de ses "muses" s'en mêle. Mais finalement, grâce aux dons de danseuse de Nini, au prince Alexandre qui est amoureux d'elle et qui accepte de commanditer le spectacle, à la Belle Abbesse qui a fait taire ses rancœurs, à Casimir le fidèle bras droit et au Tout Paris accouru en foule, le French Cancan connaîtra un triomphe au "Moulin Rouge".

Pour son retour en France après 15 ans d'exil aux Etats-Unis en Inde et en Italie, Renoir choisit un sujet typiquement Français : le French-cancan. Il s'agit toutefois non plus de l'ancien cancan mais du French-cancan revu avec un nom américain pour les bourgeois parisiens. On sent souvent le goût du spectaculaire hollywoodien (ses couleurs, son allant, l'esprit de revue) et sa morale du spectacle.

"Le spectacle avant l'amour" tel pourrait bien être le message du film. Nini renonce au prince, un bel arbre sans fruit, au mariage avec Paulo, qui l'aurait gardé enfermée dans sa boulangerie, et même à l'amour exclusif de Danglard (scène du champagne à l'hôtel).