Le sergent noir
1960

1880, le procès d'un sergent de cavalerie noir, accusé du meurtre et du viol d'une jeune blanche.

 

Le film interrompt le déroulement du procès par des flash-back qui donnent différents points de vus sur Rutledge.

Le style est très expressionniste depuis le marquage du bord du cadre par une lanterne très visible jusqu'à la séquence presque fantastique ou les soldats noirs chantent "Capitaine Buffalo" pour redonner courage à leur sergent. Celui-ci est alors filmé en contre-plongée sur un fond uni, balayé de brouillard. Il est une figure déplacée hors du temps, archétype de l'homme se dressant contre l'injustice faite à son peuple et à lui-même.

Très expressionniste aussi l'obscurcissement de la salle du procès lorsque Mary se prépare à raconter sa première rencontre avec Rutledge puis comment elle a empêché Tom de lui tirer dessus.

La reconstruction en studio de la plupart des scènes en flash-back montre que l'on ne sort en fait pas de la salle du procès. A contrario la séquence où Rutledge revient sur ses pas, franchit al rivière et fait montre d'héroïsme est le seul moment apaisé de ce film austère.

 

Retour à la page d'accueil

Genre : western

(Sergent Rutledge). Avec : Jeffrey Hunter (Lt Tom Cantrell), Constance Towers (Mary Beecher), Woody Strode (Sgt Braxton Rutledge). 1h51