Par-delà les nuages
1995
Genre : Drame psychologique
(Al di la delle nuvole). Avec : Ines Sastre (Carmen), Sophie Marceau (La jeune fille), John Malkovich (Le réalisateur), Fanny Ardant (Patrizia), Chiara Caselli (Olga), Peter Weller (Roberto), Jean Reno (Carlo), Irène Jacob (La jeune fille), Vincent Pérez (Niccolo), Kim Rossi-Stuart (Silvano), Jeanne Moreau, Marcello Mastroianni .1h44.

Durant un voyage en avion puis lors de repérages qu'il effectue avec son appareil photo, un cinéaste rêve aux histoires qu'il voudrait mettre en images…

Deux jeunes gens, elle institutrice, lui de passage pour son travail, se rencontrent par hasard, se désirent immédiatement puis se retrouvent dans une auberge de Comacchio, où elle attend en vain qu'il la rejoigne dans sa chambre. Quelques années plus tard, il la revoit dans un cinéma de Ferrare, ils vont chez elle mais leur scène d'amour n'ira pas à son terme : le jeune homme fuit, pourtant amoureux d'une fille qu'il ne possédera jamais.

Le cinéaste évoque ensuite sa rencontre avec une jeune vendeuse dans un Portofino hivernal et presque désert. Il l'aborde, ils parlent, elle prétend avoir tué son père de douze coups de couteaux. Ils couchent ensemble puis se séparent, lui troublé par ce qu'elle a avoué.

À Paris, un Américain s'éprend d'une jeune Italienne. Sa femme, une Française, le sait et le poursuit de sa jalousie. Il promet de se séparer de la jeune fille mais n'y arrive pas. Sa femme le quitte et loue un appartement vide, où elle croise l'ancien occupant des lieux, lui-même dans une situation proche : sa propre femme est partie. Est-ce l'amorce d'une rencontre ?

À Aix-en-Provence, un jeune homme croise une jeune fille d'apparence sage. Fasciné, il la suit dans les vieilles rues et lui parle. Elle va à la messe, dit-elle. Il entre dans l'église, l'observe de loin, s'endort pendant la cérémonie, sort. La nuit est tombée, il la voit, un orage éclate. Il voudrait qu'elle réponde à son désir. " Demain, j'entre au couvent ", dit-elle pour couper court.

Michelangelo Antonioni, très handicapé par la maladie, souffrant de paralysie et s'exprimant avec une extrême difficulté réalise ce film grâce à Wim Wenders qui accepta d'être son assistant. Réflexion sur le cinéma et sur la vie, ce film réalisé par un cinéaste âgé synthétise ses thèmes majeurs.

 

Retour à la page d'accueil