Femmes entre elles
1955
(Le Amiche). Avec : Eleonora Rossi-Drago (Clelia), Valentina Cortese (Nene), Yvonne Furneaux (Momina), Madeleine Fischer (Rosetta), Anna Maria Pancani (Mariella), Ettore Manni (Carlo), Franco Fabrizi (Cesare). 1h42.

Clelia a quitté Rome pour Turin, où elle doit installer une succursale d'une maison de couture. Son séjour à l'hôtel est perturbé par la tentative de suicide de Rosetta, sa voisine de chambre. C'est ainsi que Clelia rencontre Momina, une femme élégante qui cherche à comprendre le geste désespéré de son amie.

Arrivée sur les lieux de son futur travail, Clelia constate que les travaux n'ont guère avancé malgré l'optimisme désinvolte de l'architecte Cesare. Elle se trouve de plus en plus mêlée à l'enquête que mène Momina. Les recherches, à partir d'un numéro de téléphone, les conduisent au studio du peintre Lorenzo, qui vit avec Nène, céramiste de talent récemment invitée à New York. Très attirée par Carlo, l'assistant de Cesare, Clelia accepte l'invitation de Momina, qui veut réunir tous ses amis au bord de la mer.

La rencontre se termine par une longue errance sur une plage peu accueillante. Momina mène le jeu des intrigues et des jalousies. Rosetta aime toujours Lorenzo, pour lequel elle a voulu se suicider. Momina, malgré la désapprobation de Clelia, encourage cette passion.

Le soir d'un défilé de mode, Rosetta révèle à Nène sa liaison avec le peintre. Réagissant très mal à cette nouvelle situation, Lorenzo, après une courte bagarre avec Cesare, quitte le groupe réuni dans un bar. Rosetta l'a suivi. Il rompt brutalement avec elle.

Le lendemain matin, on retire de l'eau le cadavre de la jeune femme. Un profond malaise a envahi le groupe d'amis. Clelia accepte la proposition d'un nouveau travail à Rome, ce qui l'amène à quitter Carlo qui n'a pas su répondre à la qualité de l'amour qu'elle lui offrait et son groupe d'amies qui n'ont pas sauvé Rosetta. Elle retourne dans la capitale pour profiter de sa réussite et de son indépendance.

Le roman dont le film est tiré, est la première adaptation cinématographique d'une oeuvre du grand écrivain turinois Cesare Pavese, qui s'est donné la mort à 42 ans. Pour Italo Calvino, c'est la première fois que l'on voit au cinéma des groupes d'amis et d'amies de la bourgeoise, les hystéries et les acrimonies qui fermentent sous la plaisanterie. C'est un monde qui a déjà sa tradition littéraire mais que le cinéma n'avait encore pas réussi à effleurer.

Influencé par les nombreux américains qu'il traduit, Pavèse est un auteur à la fois gauchiste et néoréaliste atmospère que l'on retrouve dans Entre femmes seules (1949). Ce film vaut à Antonioni une réputation de champion de la cause féministe, titre qu'il partage alors avec Bergman.

Momina à Clelia et Rosetta : "Une femme qui vaut plus que son homme est une malheureuse (Nene et Laurenzo). Aujourd'hui, les princes charmants prennent de la cocaine et dansent le mambo."
A Cesare : "Tu me plais, tu as bon caractère, tu es élégant, tu sais vivre, bref tu es un homme qui a des qualités."

 

Test du DVD

Editeur : Carlotta-Films, septembre 2013. Nouveau master restauré haute définition. DVD 17 €.

Suppléments : L’incroyable histoire de Pain, amour et fantaisie (16 mn) Luigi Comencini commence le tournage de son film en 1953. Il n’est cependant pas convaincu par son travail et menace de quitter le plateau. Récit à la première personne d’une aventure rocambolesque qui donnera naissance à l’un des classiques de la comédie à l’italienne. La bande-annonce.

Retour à la page d'accueil

Voir : photogrammes du film
dvd