Mélodie en sous-sol

1963

Avec : Jean Gabin (Charles), Alain Delon (Francis Verlot), Claude Cerval (Le commissaire de police), Viviane Romance (Ginette), Henri Virlojeux (Mario), Jean Carmet (Le barman), José Luis de Vilallonga (M. Grimp), Rita Cadillac (Liliane). 1h58.

À peine sorti de prison et revenu auprès de son épouse Ginette, Charles, un truand sur le retour, rêve déjà d'un nouveau gros coup. Son ami Mario a en vue un superbe hold-up, celui du Palm Beach de Cannes mais, malade, il en confie la réalisation à Charles qui constitue alors son équipe : Francis Verlot, d'abord, jeune délinquant ambitieux et le beau-frère de celui-ci, Louis, un mécanicien qui sera le chauffeur de la petite bande.

À Cannes, Charles organise le coup : il surveille au casino les allées et venues de M. Grimp qui, chaque soir, va déposer la recette des jeux dans un coffre, au sous-sol. Francis devra s'introduire dans l'établissement par les coulisses, grâce à Brigitte, une jeune danseuse qu'il a séduite, monter sur le toit et descendre à la salle du coffre par un conduit d'aération.

Mais le jeune homme n'est pas aussi docile que le voudrait Charles : jaloux de Brigitte, qui le trompe avec Walther, un riche soupirant, il se fait remarquer dans les salles de jeu et rate presque son passage sur le toit. Il réussit néanmoins à rafler un milliard de centimes, qu'il enfouit dans des sacs de plage.

Le lendemain, la photo de Francis au casino s'étale à la une des journaux. Les deux truands doivent fuir. Ils jettent les sacs dans l'eau de la piscine; l'un d'eux s'ouvre et les billets remontent à la surface.

Film long, lent avec des gangsters à la française; seulement pour les inconditionnels de Gabin et Delon qui aiment les voir cabotiner.

 

Retour à la page d'accueil