Oncle Yanco
1967

Dans les "faubourgs aquatiques" de San Francisco, centre intellectuel et cœur de la bohème, Jean Varda est un marginal qui désapprouve la dictature des colonels en Grèce, bannit toute violence et vit entouré de jeunes. "Cet Américain qui parle si bien français en roulant les "r" à la grecque c’est un peintre" dit Agnès Varda. "C’est mon ancêtre, ma racine flottante, quelqu’un de ma famille". Pour la caméra, Agnès et Jean Varda rejouent dans la gaieté, en anglais, en français et en grec, la scène de leur première rencontre.

Puis l’homme reconstitue l’arbre généalogique des Varda, évoque leur pérégrinations, rétablit les liens de parenté… «On a fêté d’abord les retrouvailles, on a fait ripaille… L’oncle voulait montrer sa nièce aux voisins, la nièce voulait montrer son oncle au public des salles obscures». Une party, avec de nombreux invités, est donnée sur le bateau en l’honneur d’Agnès.

Enfin, Jean Varda parle de sa peinture, assemblage de diverses matières que viennent recouvrir le geste du peintre. Au fil des questions de la cinéaste, il évoque sa croyance en Dieu, sa passion pour la mer, son goût de la convivialité, sa grécité.

Un portrait-reportage en forme de collage du peintre Jean Varda, oncle de la cinéaste.

 

Retour à la page d'accueil

(Uncle Yanco). Avec : Jean Varda, Tom Luddy, Agnès Varda, Rosalie Varda. 0h18.