Tueur d'élite

1975

(The killer elite). Avec : James Caan (Mike Locken), Robert Duvall (George Hansen), Arthur Hill (Cap Collis), Bo Hopkins (Jerome Miller), Mako (Yuen Chung). 2h02.

Mike Locken et George Hansen travaillent pour la Com-Teg (Communications Integrity) une agence sous-traitante de la C.I.A. que celle-ci mandate pour des missions qu'elle ne peut, officiellement, elle-même mener. C'est ainsi que les deux hommes sont chargés de protéger un réfugié politique : Vorodny. Contre toute attente, Hansen tue celui-ci, mais épargne, par amitié, la vie de Locken, lui tirant dans un genou et dans un coude, s'assurant ainsi de son invalidité à vie...

Cependant, Locken n'entend par rester infirme : après avoir refusé une offre d'emploi de bureau de ses supérieurs, et muni d'une prothèse, il entreprend sa rééducation en s'adonnant aux arts martiaux. Plusieurs mois plus tard, alors qu'il se rétablit, le capitaine Collis, directeur de Com-Teg, vient lui demander d'assurer la protection - jusqu'à ce qu'il quitte les États-Unis - de Yuen Chung, un activiste politique formosien, et de sa fille Tommie, que l'on cherche à assassiner. Apprenant qu'un des groupes de tueurs est dirigé par Hansen, Locken accepte.

Après s'être adjoint son ami Mac, un chauffeur, et Miller, un tireur d'élite solitaire, il va prendre livraison de son client à Chinatown, où ils tombent dans une embuscade. Ils vont chercher refuge de l'autre côté de la baie de San Francisco, où ils sont encore la cible des tueurs de Hansen. Dans le combat qui s'ensuit, ce dernier, qui était parvenu à prendre Tommie en otage, est tué par Miller. Locken se rend avec son équipe et ses protégés dans la rade où la Marine américaine ancre ses navires de guerre désarmés. Ils y sont rejoints par Collis, qui avoue sa trahison et tente de "retourner" Locken. À peine celui-ci a-t-il refusé sa proposition en lui tirant deux balles dans le genou et dans le coude qu'une horde de Ninjas surgit de toutes parts. Une violente mêlée s'engage, Locken en ressort vainqueur malgré la perte de plusieurs hommes, dont Miller.

Weyburn, le patron de Com-Teg, arrive peu après sur les lieux. Il propose à Locken le poste de Collis. Écoeuré par les doubles jeux, les compromissions et les trahisons, Locken refuse et part avec son ami Mac, bien décidé à ne suivre que son propre idéal.