Junior Bonner,
le dernier des bagarreurs

1972

Genre : Western

(Junior Bonner). Avec : Steve McQueen (Junior Bonner), Robert Preston (Ace Bonner), Ida Lupino (Elvira Bonner), Ben Johnson (Buck Roan), Joe Don Baker (Curly Bonner). 1h40.

Cow-boy de rodéo, Junior Bonner va de ville en ville pour tenter de tenir huit secondes sur un taureau ou un cheval sauvage ou bien d'attraper au lasso un veau en un minimum de temps afin de gagner les prix et toucher les primes y afférant. Sa vie d'errance est faite de chutes dans la poussière, de blessures pansées dans des vestiaires sordides, de beuveries et de bagarres avec d'autres errants ou des autochtones dans des bastringues, de brèves rencontres avec des égéries locales s'offrant à tout champion. Il n'a pour tout bien qu'une voiture, un van, son cheval et son lasso... Après avoir été une fois de plus jeté à terre par un taureau retors, Sunshine, Junior se rend à Prescott, Arizona, sa ville natale, pour participer au grand rodéo annuel. Quand il y arrive, c'est pour voir la ferme familiale détruite par des bulldozers : son frère Curly, ayant fait fortune dans l'immobilier, l'a rachetée à leur père pour y édifier un lotissement. Les retrouvailles avec Curly sont d'ailleurs houleuses et brutales. Celles avec sa mère Elvira sont amères, car elle regrette sa vie gâchée par son mari Ace, un ex-champion de rodéo, joueur et alcoolique, que Junior va chercher à l'hôpital où l'a envoyé un accident de voiture. Le premier jour des épreuves n'est guère propice à Junior qui, le soir, lors du grand bal country, fait cependant une conquête qui va être à l'origine d'une mémorable bagarre. Le lendemain, Junior parvient enfin à tenir huit secondes sur Sunshine. Avec l'argent de la prime, il offre à son père qui veut gagner l'Australie un billet d'avion pour Sydney. Puis, après avoir fait ses adieux aux siens et refusé l'alléchante offre commerciale de Curly, il reprend la route.