Cela s'appelle l'aurore

1956

Avec : Georges Marchal, Lucia Bose, Giani Esposito.

Angela, l'épouse du docteur Valerio, a un léger malaise dans une petite rue d'une ville corse. Elle téléphone à l'usine où son mari soigne un accidenté du travail. Angela se plaint d'être délaissée par un époux qui se dévoue entièrement à sa clientèle pauvre. Sur les conseils de Valerio elle part se reposer dans sa famille, à Nice.

Le docteur est appelé chez Sandro Galli, un ouvrier dont la femme Magda est gravement malade. Puis il est convoqué par le commissaire de police pour soigner une fillette violée par un vieux sadique. C'est là qu'il rencontre Clara, une très belle jeune femme qui lui propose son aide. Valerio et Clara tombent aussitôt amoureux l'un de l'autre. Gorzone, le directeur de l'usine a décidé d'expulser Sandro de la propriété qui lui a été confiée. Magda meurt au cours du déménagement. Sandro se venge en assassinant Gorzone dans le salon où il donne une grande réception. Le meurtrier parvient à s'enfuir grâce à la complicité de Clara. Valerio accepte d'héberger le fugitif. La cachette de Sandro est découverte par le père d'Angela venu accompagner sa fille. Une chasse à l'homme s'organise. Traqué, Sandro se tire une balle en plain cœur. Valerio refuse de serrer la main du commissaire et s'éloigne avec Clara.