Frederick Wiseman

Né en 1930
45 films
   
   
8
 

Frederick Wiseman est né le 1er janvier 1930 à Boston, dans le Massachusetts. Il y étudie le Droit au William College, puis à la Yale Law School. Après avoir fait son service dans l’armée en 1955-1956, il suit, pendant la saison universitaire 1955-1956, les cours de la faculté de Droit de Paris. De retour aux États-Unis, il enseigne, de 1958 à 1960, la médecine légale et, de 1959 à 1961, le Droit à la Boston University.

Parallèlement à ses activités professorales qui l’amènent à donner des conférences dans nombre d’universités du pays, il publie “Psychiatry and Law : Use and Abuse of Psychiatry in a Murder Case” dans l’American Journal of Psychiatry (1961), co-signe la section “Implementation” du “Report of the President Commission of Law Enforcement and Administration of Justice” et occupe le poste de trésorier de l’Organization for social and Technical Innovation, Inc., une société d’expertise (1966-1970).

Soudainement, Frederick Wiseman abandonne le droit, sa pratique comme son enseignement, pour le cinéma, plus précisément le documentaire, avec lequel il avait des liens, sa mère étant réalisatrice de documentaire et lui-même ayant produit Harlem story (The Cool World) de Shirley Clark (1963). Il signe d’abord Titicut follies, sur la Prison d’État pour Criminels aliénés à Bridgewater dans le Massachusetts, qui met en place le style et la démarche de toute son œuvre.

Il s’installe pendant trois à six semaines dans un lieu institutionnel qu’il a auparavant sélectionné pour son caractère emblématique. Il y filme, avec l’assistance d’un opérateur qui s’occupe du cadre et de la lumière, lui-même assurant la prise de son, tout, sans préjugé aucun, impressionnant plusieurs dizaines d’heures, voire bien plus d’une centaine, qu’il monte ensuite pendant plusieurs mois afin d’obtenir un produit évoluant entre soixante-quinze minutes, High school le plus court, à plusieurs heures : Canal zone, Au bord de la mort ou La Comédie-Française ou L'amour joué .

À l’inverse de l’école documentariste américaine, qui se concentrait sur un personnage ou un petit groupe de personnes, sur une situation ou un événement, il s’attache dans chaque "Reality Fiction", selon sa propre dénomination, à observer le mode de fonctionnement d’une institution et à étudier "les relations complexes que l’homme entretient avec les institutions qui reflètent ses valeurs et déterminent son existence" (Thomas R. Atkins in “Frederick Wiseman” ; Monarch Press, 1976), sans aucun commentaire explicatif, ni interview.

Il passe beaucoup de temps avec ses protagonistes avant le tournage ce qui a tendance à faire oublier la caméra; il détermine son sujet pendant le montage; il n'utilise pas la voix-off et les commentaires; il étale ses films dans la longueur (souvent plus de 3 heures) et privilégie le plan-séquence.

Dans les années 70, il s'intéresse aux effets dramatiques et inhumains de la bureaucratie dans Law and Order, Juvenile court, and Welfare.

Dans les années 80, il aborde l'influence de la société de consommation américaine dans le monde avec The Store, Model et Sinai Field Mission tandis que Blind, Deaf, Multi-Handicapped (tous les trois tournés en 1987) et Au bord de la mort traite des handicaps physiques et de leurs impacts sur l'esprit.

Frederick Wiseman a aussi donné à voir une université, un commissariat, un hôpital, un camp d’entraînement militaire, un monastère, un institut de recherche scientifique, un abattoir, un jardin public et un zoo, mais aussi l’activité du Canal de Panama, le rôle d’un organisme mandaté par l’O.N.U., des grandes manœuvres, l’univers des mannequins, le monde de l’élevage et des courses de chevaux , la formation des hommes chargés du lancement de missiles nucléaires , les malades incurables en phase terminale (Au bord de la mort), les « coulisses » d’une compagnie de ballet ou d’un théâtre (Ballet et La Comédie-Française ou L'amour joué).

Dans les années 90, il aborde de nouveau des thèmes sociaux avec Public Housing (1997) sur la misère d'un ghetto noir de Chicago, Belfast, Maine (1999) ou Domestic Violence (2001).

En 2002, après avoir reçu des dizaines de prix à travers le monde pour ses documentaires, il tourne son premier film de fiction, La dernière lettre, sur le génocide des juifs pendant la deuxième guerre mondiale.

En 2009 avec La danse - Le ballet de l'Opéra de Paris , il sélectionne comme avec la comédie française dans La Comédie-Française ou L'amour joué en 1996 une institution qui existe depuis trois siècles et qui bénéficie de subventions d'état... ce qui est sans équivalent aux Etats-Unis. Si le tournage se fait encore en analogique, c'est le premier film que Wiseman monte en numérique. Après, tous ses films sont à la fois tournés et montés en numérique.

Après deux films sur des sujets sur lesquels on ne l'attendait pas le club de boxe Lord's Gym (2010) et le Crazy Horse (2011), Wiseman revient à deux grandes institutions, l'université de Berkeley (2013) et La National Gallery (2014). Il déambule ensuite In Jackson Heights (2015) est l’un des quartiers les plus cosmopolites de New York puis tente de donner sa version personnelle de la NYPL : Ex Libris: The New York Public Library (2017).

Editions video :

Filmographie :

1967 Titicut follies
Avec : les prisonniers de l'unité carcérale psychiatrique de l'hôpital de Bridgewater, Massachusetts. 1h24.

L'intimité des détenus du pénitencier psychiatrique de Bridgewater dans le Massachussets : bâtiments vétustes, conditions d'hygiène insuffisantes, absorptions massives de calmants à défauts de soins, vieillards nourris de force, fouille des pensionnaires...

   
1968 High School
Avec : les élèves, professeurs et administratifs de la Northeast High School de Philadelphie. 1h15.

Le quotidien d’une école supérieure de Philadelphie.

   
1969 Law and Order
(Téléfilm) Avec : Policiers et habitants de Kansas City, Missouri. 1h21.

La vie quotidienne d'un service de police dans un quartier à majorité noire de Kansas City, Missouri.

   
1970 Hospital
(TV). Avec : Eugene Friedman M.D. , Stanley Friedman M.D. , Robert Schwartz M.D. (eux-même) 1h24.

La vie d'un grand hôpital de New York, Le Metropolitan Hospital, des salles d'attentes, aux blocs opératoires en passant par les consultations.

   
1971 I miss Sonia Henie
 

0h20.

Des drogués montrent au monde que les artistes sont fous à lier et devraient être examinés par les gens normaux !

   
1971 Les classes

 

(Basic training). 1h29. Les "classes" d'un groupe de jeunes soldats, du 16e bataillon US en 1970 à la base militaire de Fort Knox (Kentucky), pendant la guerre du Viêt Nam.

   
1972 Essene

 

La vie quotidienne d’un monastère bénédictin dans le Michigan
   
1973 Juvenile Court

 

Le quotidien du tribunal pour mineurs de Memphis (Tennesse). 2h24.

   
1974 Primate

 

Les expérimentations d'un centre de recherches, sur les singes de Yerkes. 1h45.

   
1975 Welfare

Avec : les usagers et employés du centre d'action social. 2h47.

Wiseman filme un bureau d'aide sociale à New York et lève le voile sur l'Amérique des marginaux.

   
1976 Meat
  Sur l'élevage de masse des bœufs pour la consommation de viande, et l'abattoir, jusqu'au hamburger dans une immense entreprise du Colorado. 1h53.
   
1977 Canal zone
 

La vie des résidents américains (techniciens et militaires) dans la zone du Canal de Panama alors contrôlée par les Etats-Unis. 2h54.

   
1978 Sinai Field Mission
  Un détachement de militaires US dans une zone démilitarisée du Sinaï, après la guerre du Kippour. 2h07.
   
1979 Manoeuvre
  Les manœuvres américaines de l'OTAN en Allemagne. 1h55.
   
1980 Seraphita's diary
 

Les pressions imposées par son métier incite une célèbre mannequin new-yorkaise à "disparaître". 1h30.

   
1980 Model

2h09. Une immersion dans l'agence de mannequins Zoli à New York.
   
1983 Le grand magasin

 

(The Store).1h58.

Les employés et les clients du grand magasin Nieman Marcus à Dallas.

   
1985 Les courses
 

(Racetrack). 1h54.

La vie quotidienne du champ de course de Belmont (New York).

   
1986 Multi-Handicapped

 

2h06. Les activités quotidiennes et l'enseignement des élèves handicapés dans l'insitution Helen Kellen
   
1986 Deaf

 

2h44. Le programme éducatif et la vie quotidienne des élèves à l'école pour sourds de l'institut d'Alabama.
   
1986 Adjustment and Work
  1h20. Le service d'évaluation et d'ajustement personnel des personnes aux facultés affaiblies dans un établissement spécialisé.
   
1987 Missile
  1h50. Les activité quotidiennes d'un Escadron d’Entraînement du Commandement Stratégique Aérien de la base Vandenberg en Californie.
   
1987 Blind
  2h12. Le programme éducatif et la vie quotidienne des élèves à l'école pour aveugles de l'institut d'Alabama.
   
1988 Au bord de la mort
  (Near death). 5h58. Le service de soins intensifs de l'hôpital Beth Israel, à Boston (Massachusetts).
   
1989 Central Park
2h56. Central Park et son voisinage, poumon de la ville de New York.
   
1991 Aspen

 

2h26. Les touristes, les sportifs, les commerçants, les anciens mineurs d'Aspen, station de sports d'hiver à la mode du Colorado.
   
1993 Zoo

 

2h05. La vie quotidienne du zoo de Miama, le bien-être des animaux, le travail des soignants et les visiteurs venus du monde entier.
   
1994 High School II
  3h34. Les activités quotidiennes d'un collège et lycée de Central Park Est (CPESS), une brillante école alternative du quartier de Spanish Harlem à New York.
   
1995 Ballet

 

2h50. Le film suit la compagnie de l'American Ballet Theatre en répétitions dans son studio de New York et en tournée à Athènes et à Copenhague. Le travail des chorégraphes et des maîtres de ballet avec les solistes et le corps de ballet, mais aussi les aspects financiers, la recherche de partenaires et l'administration de la troupe.

   
1996 La Comédie-Française ou L'amour joué

 

Avec : Jean-Pierre Miquel (metteur-en-scène de La double inconstance de Marivaux), Claire Vernet (Flaminia), Philippe Torreton (Arlequin), Coraly Zahonero (Silvia), Michel Robin (Trivelin), Roger Planchon (le metteur en scène de Occupe-toi d'Amélie de Feydeau), Nicolas Silberg (Le Prince), Catherine Sauvel (Irène et Charlotte, dans 'Dom Juan'), Florence Viala (Amélie), Anne Kessler (Antigone, dans 'La Thébaïde'). 3h43
   
1997 Public Housing

 

A Chicago, Frederick Wiseman a observé pendant 6 semaines les activités quotidiennes de la cité Ida B. Wells, un ensemble de logements sociaux dont les habitants sont majoritairement noirs et pauvres : la présidente du conseil des locataires, qui se bat pour l’attribution de logements vides ; les militants de l’association « les hommes de Wells » qui cherchent des bénévoles pour mener leurs actions ; les réunions d’information des organismes sociaux ; et aussi la visite des exterminateurs de cafard, les patrouilles de police, le désoeuvrement des jeunes, les ravages de la drogue...
   
1999 Belfast, Maine
 

4h08.

Film sur une expérience ordinaire dans une belle ville portuaire de la Nouvelle Angleterre. C’est un portrait de la vie quotidienne concentré sur le travail et la vie culturelle de la communauté. Parmi les activités montrées dans le film, on y trouve le travail des pêcheurs de homards, des ouvriers, des commerçants, des conseillers, des médecins, des juges, des gendarmes, des enseignants, des infirmières et des ministres. Les activités culturelles incluent la répétition de choeurs, les cours de danse et de musique et la production théâtrale.

   
2001 Domestic violence

 

3h16.

Tampa, en Floride. Le travail de la police et du centre pour femmes et enfants ‘The Spring’ face aux problèmes de la violence conjugale. Les séquences avec la police comprennent la formation des policiers pour traiter les appels suite aux violences conjugales. Au centre, on voit les procédures d’admission, l’assistance sociale, le "management" de la colère, la thérapie de groupe, les réunions des équipes d’encadrement, et des conversations entre résidents, et entre les résidents et le personnel du centre. Deux tiers des résidents du centre étant des enfants, le film montre également les activités scolaires, les scéances de thérapie pour enfants autour de la violence conjugale et l’assistance et conseils pour les parents des enfants.

   
2002 La dernière lettre

Avec : Cathérine Samie. 1h01.

Anna Semionovna est russe, juive, médecin dans une petite ville d'Ukraine. La dernière lettre est celle qu'elle écrit en 1941 à son fils, un physicien célèbre qui vit loin du front, dans un institut de sciences soviétique. Elle l'écrit quelques jours avant son assassinat par les allemands, comme tous les autres juifs de la ville.
Elle y récapitule sa vie : sa relation avec ce fils, son amour pour lui, sa vie d'étudiante à Paris, son mariage raté; elle y décrit la réaction de ses voisins russes à l'arrivée des allemands, celle des juifs, la cruauté et les horreurs de l'occupation, le refus de certains juifs d'admettre ce qui se passe, l'aide qui lui est apportée par des russes compatissants, la cupidité et l'indifférence des autres, sa lente prise de conscience qu'elle est juive avant d'être russe.

   
2002 Domestic violence 2
  Après le terrain, le système judiciaire rentre en action. 2h40.
   
2005 The garden

 

 
   
2007 State legislature

 

Les activités et débats en pleine élection en Idaho. 3h37.
   
2009 La danse - Le ballet de l'Opéra de Paris
Avec : Brigitte Lefèvre, Emilie Cozette, Aurélie Dupont, Dorothée Gilbert, Marie-Agnès Gillot, Agnès Letestu, Delphine Moussin. 2h38.

Frederick Wiseman, a installé sa caméra durant douze semaines au coeur de l'Opéra de Paris. Des ateliers de couture aux représentations publiques où brillent les étoiles, des coulisses aux spectacles, il montre le travail de tous ceux qui donnent corps au quotidien de la prestigieuse institution.

   
2010 Boxing gym
Avec : Richard Lord. 1h31.

Austin, Texas. Richard Lord, ancien boxeur professionnel, a fondé son club de boxe Lord's Gym, il y a seize ans. Des personnes d'origines et de classes sociales et d'âge différents s'entraînent dans ce gymnase, illustration du "melting pot" à l'américaine où les gens s'entraînent, se parlent, se rencontrent..

   
2011 Crazy Horse
Avec : Philippe Decouflé, Ali Mahdavi, Andrée Deissenberg. 2h14.

Pour son 40e film, Frederick Wiseman lève le rideau d’une troisième institution française après la Comédie Française et le Ballet de l’Opéra de Paris. Entrez dans les coulisses du temple mondial de la sensualité, le Crazy Horse... Au cœur du plus avant-gardiste des cabarets parisiens, la caméra du documentariste américain suit le metteur en scène Philippe Decouflé et Ali Mahdavi, directeur artistique, qui réinventent les numéros de la célèbre revue de danseuses nues. Découvrez la vie du Crazy, des répétitions aux représentations publiques...

   
2013 At Berkeley
Avec : Bruce D. Varner. 4h04.

Un semestre sur le campus de la plus prestigieuse université publique américaine : Berkeley. Frederick Wiseman nous montre les principaux aspects de la vie universitaire et plus particulièrement les efforts de l’administration pour maintenir l’excellence académique et la diversité du corps étudiant face aux restrictions budgétaires drastiques imposées par l’État de Californie. A travers les différentes facettes de cette institution mythique, At Berkeley nous donne accès au débat sur l'avenir de l'enseignement supérieur aux États-Unis.

   
2014 National Gallery
Avec : Nicholas Penny, Susan Foister. 2h53.

National Gallery s'immerge dans le musée londonien et propose un voyage au cœur de cette institution peuplée de chefs d'œuvre de la peinture occidentale du Moyen-âge au XIXe siècle. C’est le portrait d'un lieu, de son fonctionnement, de son rapport au monde, de ses agents, son public, et ses tableaux. Dans un perpétuel et vertigineux jeu de miroirs, le cinéma regarde la peinture, et la peinture regarde le cinéma.

   
2015 In Jackson Heights
Avec : les habitants de Jackson Heights. 3h10.

In Jackson Heights est l’un des quartiers les plus cosmopolites de New York. Ses habitants viennent du monde entier et on y parle 167 langues. Ce quartier incarne à lui seul la nouvelle vague d’immigration aux États-Unis et concentre les problématiques communes aux grandes villes occidentales comme l’immigration, l’intégration et le multiculturalisme. Wiseman s’invite dans le quotidien des communautés du quartier new-yorkais, filmant leurs pratiques religieuses, politiques, sociales et culturelles, mais aussi leurs commerces et leurs lieux de réunion. Il met également en lumière l’antagonisme qui se joue au sein de ces communautés, prises entre la volonté de préserver les traditions de leur pays d’origine et la nécessité de s’adapter au mode de vie et aux valeurs des États-Unis.

   
2017 Ex Libris: The New York Public Library
Avec : Anthony Marx, le directeur général, Elvis Costello, Patti Smith, Ta-Nehisi Coates, les lecteurs de La NYPL. 3h17.

Frederick Wiseman investit une grand institution du savoir et la révèle comme un lieu d'apprentissage, d'accueil et d'échange. La New York Public Library incite à la lecture, à l'approfondissement des connaissances et est fortement impliquée auprès de ses lecteurs. Grâce à ses 92 sites, la 3e plus grande bibliothèque du monde rayonne dans trois arrondissements de la ville et participe ainsi, à la cohésion sociale des quartiers de New York, cité plurielle et cosmopolite. Comment cet incomparable lieu de vie demeure-t-il l'emblème d'une culture ouverte, accessible et qui s'adresse à tous ?

   
2019 Monrovia, Indiana
Avec : Les habitants de Monravia. 2h23.

Frederick Wiseman investit une grand institution du savoir et la révèle comme un lieu d'apprentissage, d'accueil et d'échange. La New York Public Library incite à la lecture, à l'approfondissement des connaissances et est fortement impliquée auprès de ses lecteurs. Grâce à ses 92 sites, la 3e plus grande bibliothèque du monde rayonne dans trois arrondissements de la ville et participe ainsi, à la cohésion sociale des quartiers de New York, cité plurielle et cosmopolite. Comment cet incomparable lieu de vie demeure-t-il l'emblème d'une culture ouverte, accessible et qui s'adresse à tous ?