La Douro, la rivière qui traverse Porto. Des travailleurs qui chargent et déchargent els bateaux. la circulation, les habitants.

"J'avais vu le film de Ruttmann (Berlin symphonie d'une grande ville) qui m'avait donné l'idée de faire des films documentaires et j'ai repris dans Duro, la structure de ce film.

Je travaillais sur l'idée d'une totalité entre le travail des hommes et l'environnement. Le pont, à Porto est essentiel. Il y a trois niveaux de communication à travers le fleuve. Les barques d'abord. Puis un autre pont, qu'on voit aussi dans le film où passent les canalisations d'eau et qui a déjà changé la vie de la ville. Enfin le pont métallique du chemin de fer, dessiné par Eiffel. Ce sont trois éléments qui ont guidé cet exercice cinématographique et donné la structure du film.

Douro est contre la discipline militaire, c'est une critique de la police, du pouvoir, de la violence dans le Portugal de l'époque".

Retour à la page d'accueil

Douro activité fluviale
1931
(Douro faina fluvial). 0h18