1926

12 films

   
   
2

Fils de Daniel Levitch, juif russe, acteur de vaudeville, Danny Lewis de son nom d'artiste, Jerry Lewis se fait connaître en formant le duo Martin-Lewis avec le chanteur Dean Martin. Ils se démarquent de la majorité des comiques des années 1940 en jouant surtout sur l'interaction entre deux comiques, plutôt que de réciter des sketches planifiés à l'avance. À la fin des années 1940, ils sont nationalement connus, d'abord pour leurs représentations dans les night-clubs, puis en tant que stars de cinéma. Ils embrayèrent sur la production de films pour la télévision mais se séparent en 1956.

Jerry Lewis, alors en solo, joue dans le film Le délinquant involontaire, (The Delicate Delinquent) en 1957. Il est ensuite tête d'affiche de cinq autres films, avant d'écrire, jouer, produire et réaliser lui-même Le dingue du palace en 1960

Il réalise ensuite Le tombeur de ces dames (1961), Le Zinzin d'Hollywood (1961), et le fameux Docteur Jerry et Mister Love (1963). La popularité de Jerry Lewis décline aux États-Unis à partir de la fin des années 1960 mais il conserve une partie de sa renommée à l'étranger, essentiellement en Europe. Il est particulièrement soutenu en France par les revues Positif et Les Cahiers du cinéma, et le critique Robert Benayoun contribue grandement à éclairer l'importance de ses films.

En 1966, il organise le Labor Day Telethon For The Muscular Dystrophy Association, œuvre de charité à laquelle il était déjà publiquement associé depuis dix ans.

En 1972, Lewis joua et réalisa The Day the Clown Cried, une comédie dont l'action se déroule dans un camp de concentration nazi. Le film ne sortit pas en salles et partagea les quelques personnes à l'avoir visionné.

Après huit ans d'absence cinématographique, Jerry Lewis revient au début des années 1980 dans Au boulot... Jerry ! (Hardly Working), qu'il joue et réalise. Il enchaine en 1983 avec un rôle à contre-emploi dans La valse des pantins (The King of Comedy), de Martin Scorsese, qui fut applaudi par la critique.

En 1984, Jack Lang, ministre de la culture, lui remet la Légion d'honneur.

En janvier 1993, on le retrouve dans le long-métrage d'Emir Kusturica Arizona Dream, aux côtés de Johnny Depp, Faye Dunaway et Vincent Gallo, après un retour au niveau international marqué notamment par des apparitions régulières dans la populaire émission française pour enfants le Club Dorothée, l'animatrice étant devenue une de ses amies. Dorothée a par ailleurs, sans succès, un an avant sa première édition de 1987, essayé de lancer la version française du Téléthon, faute de soutien de la 2.

À la suite d'une cascade ratée dans un gag, il faillit rester paralysé. La douleur lancinante l'aurait presque conduit au suicide. Celle-ci fut en partie apaisée par l'installation d'un dispositif électronique dans son dos.

En 2006, Jerry Lewis interpréte le rôle-titre d'un épisode de la série télévisée américaine New York unité spéciale (Law & Order Special Victims Unit) (saison 8, épisode 4, "Uncle"). En France, il est fait Commandeur de la Légion d'honneur. En 2008, il travaille avec Drake Bell dans le film d'animation, The Nutty Professor.

Le dernier film où Jerry Lewis apparait en tant qu'acteur, Max Rose (sortie 2011), est un drame écrit et réalisé par Daniel Noah, produit par Lawrence Inglee. Lewis y joue le rôle d'un vieil homme qui retrouve goût à la vie malgré la disparition de sa femme.

1960  Le dingue du palace

(The Bellboy). Avec : Jerry Lewis (Stanley), Alex Gerry (Le manager), Bob Clayton, Sonnie Sands, Eddie Shaeffer, Herkie Styles, David Landfield (The Bellboy), Bill Richmond (Stan Laurel). 1h12.

Les aventures d'un chasseur dans un grand hôtel de Miami qui accumule les gaffes et les catastrophes.

   
1961 Le tombeur de ces dames

(The Ladies' Man). Avec : Jerry Lewis (Herbert H. Heebert/Maman Heebert), Helen Traubel (Miss Helen N. Wellenmellon). 1h35.

Voulant crier sa joie d'être diplômé à sa fiancée, Herbert H. Heebert trouve celle-ci dans les bras d'un autre. Il en devient profondément misogyne, et fuit à Hollywood, où il trouve un emploi d'homme à tout faire dans la pension de famille dirigée par Helen Welenmelon...

   

1961

 Le zinzin d'Hollywood

(The Errand Boy). Avec : Jerry Lewis (Morty Tashman), Brian Donlevy ( Mr. T. P.), Howard McNear (Dexter Sneak). 1h32.

Morty Tashman, un colleur d'affiches, est engagé par la Paramountual pour découvrir ce qui ne va pas car la productivité baisse. Lorsqu'il traverse un studio, il provoque un vent de folie et lors d'une réception, il inonde de champagne toute l'assistance. Il gagne ainsi ses galons de vedette comique.

   
1963 Docteur Jerry et mister Love

(The Nutty Professor). Avec : Jerry Lewis (Julius Kelp), Stella Stevens (Stella Purdy), Del Moore (Dr. Hamius R. Warfield). 1h47.

Professeur de chimie dans une université américaine, Julius F. Kelp souffre d'un complexe d'infériorité dû à une timidité maladive, bien qu'une de ses étudiantes, la ravissante Stella Purdy, lui témoigne un intérêt certain. Kelp décide alors de devenir un bel homme...

   

1964

Jerry souffre douleur

(The Patsy) Avec : Jerry Lewis (Stanley Belt), Ina Balin (Ellen Betz), Everett Sloane (Caryl Fergusson), Phil Harris (Chic Wymore), Keenan Wynn ( Harry Silver), Peter Lorre (Morgan Heywood), John Carradine (Bruce Alden). 1h41.

Des dirigeants d'Hollywood s'efforcent de faire remplacer par un inconnu, une grande vedette qui s'est tuée en avion. Il veulent créer de toute pièce, une autre star. Ils choisissent le petit groom Stanley. Mais le chemin de la gloire est semé d'embuches pour notre pauvre Stanley, qui est d'une timidité maladive.

   
1965 Les tontons farceurs

(The Family Jewels). Avec : Jerry Lewis (Willard Woodward / James Peyton / Everett Peyton / Julius Peyton / Capitaine Eddie Peyton / Skylock Peyton / 'Bugs' Peyton), Sebastian Cabot (Dr. Matson), Neil Hamilton (Juge), Jay Adler (Mr. Lyman, juge). 1h39.

Depuis la mort de son père. Donna Peyton, une fillette de dix ans, vit avec son chauffeur et ami, Willard Woodward. Mais pour toucher son héritage, elle doit à présent choisir, parmi ses oncles, celui qui sera son tuteur légal. Elle fait ainsi la connaissance de James, le vieux loup de mer ronchon au grand coeur, Julius, le photographe de mode myope et maladroit, Eddie, le charmeur et catastrophique pilote d'un invraisemblable coucou ; Shylock, le détective émule de Sherlock Holmes. Le cinquième oncle, le clown Everett, Donna l'élimine d'office lorsqu'elle se rend compte qu'il déteste les enfants et ne s'intéresse qu'à l'argent. D'ailleurs, ce méprisable individu s'apprête à abandonner sa nationalité et à se réfugier en Suisse pour se soustraire au fisc. Un sixième oncle manque à l'appel Bugs, le mauvais garçon, dont on n'a plus de nouvelles depuis tort longtemps. Or, Bugs est bien vivant et poursuit de sa vindicte Willard qui a fait, par hasard, échouer son dernier hold-up. Mais Willard sort toujours indemne de ces tentatives d'assassinat. Bugs finit par enlever Donna et exige une forte rançon Willard appelle les oncles à la rescousse, mais c'est lui qui délivrera la fillette avec l'aide involontaire d'un régiment de Marines. Le moment est venu pour Donna de donner sa réponse à ses avocats. Elle souhaiterait être confiée à la garde de Willard, mais c'est impossible, puisqu'il n'est pas son oncle. Surgit alors Everett, que l'on croyait à l'étranger. A la surprise générale, la fillette le choisit comme tuteur. Car, sous le maquillage de clown, elle a reconnu le fidèle et ingénieux Willard.

   

1965

Trois sur le sofa
 

(Three on a Couch). Avec : James Best (Dr. Ben Mizer), Janet Leigh (Dr. Elizabeth Acord), Jerry Lewis (Christopher Pride / Warren / Ringo / Rutherford / Heather), Leslie Parrish ( Mary Lou Mauve), Mary Ann Mobley (Susan Manning), Gila Golan (Anna Jacque), Kathleen Freeman (Murphy). 1h49.

   

1967

 Jerry la grande gueule

(The Big Mouth). Avec : Jerry Lewis (Gerald Clamson / Syd Valentine), Harold Stone (Thor), Susan Bay (Suzie Cartwright), Buddy Lester (Studs), Del Moore (Mr. Hodges), Paul Lambert (Moxie), Jeannine Riley (Bambi Berman), Leonard Stone (Fong), Charlie Callas (Rex), Frank De Vol (Bogart), Vern Rowe (Gunner). 1h47.

Alors qu'il pêchait tranquillement sur une plage californienne, Gerald Clamson ramène au bout de sa ligne un homme-grenouille blessé qui lui confie un plan menant à des diamants cachés dans un hôtel. L'homme est le malfrat Sid Valentine, sosie parfait de Gerald. De son bateau, Thor, le gangster qu'il vient de «doubler», envoie ses hommes de main (Gunner, Studs et Rex) achever le malheureux. Gerald s'enfuit précipitamment et tente en vain d'alerter la police. Il repère l'hôtel en question, le Hilton Inn, mais se fait expulser sans ménagement par Mr. Hodges, l'irascible patron. Nullement découragé, il revient à la charge déguisé en professeur à lunettes. Ayant loué une luxueuse suite, il emprunte tantôt l'une, tantôt l'autre apparence, prend des cours de tennis avec Bambi Berman, la voluptueuse complice de Thor, et courtise Suzy Cartwright, une jolie hôtesse de l'air. Tombant nez à nez avec lui, Gunner, Studs et Rex pensent reconnaître Sid, qu'ils croyaient mort, et le choc les plonge l'un après l'autre dans un état catatonique ou incohérent. Personne n'écoute Gerald ni ne semble s'intéresser à son histoire, à l'exception de Webster, un soi-disant agent du F.B.I. qui s'avère être un fou échappé d'un asile. Une bande rivale entre dans la danse ainsi que Fong, un Chinois fabricant de fausses perles en plastique. Tout ce beau monde poursuit Gerald, qui se réfugie dans un parc d'attractions où il tente de passer inaperçu en se glissant, grimé, au sein d'une troupe de théâtre Kabuki. Son subterfuge découvert, il monte sur le toit d'un immeuble, où Suzy vient le récupérer en hélicoptère. Ils se posent sur la plage où, quelques jours plus tôt, Gerald pêchait. Soudain, surgit des flots un homme-grenouille criblé de balles mais bien vivant : Sid en personne, qui s'empresse de repartir vers le large en voyant arriver les gangsters lancés à ses trousses...

   

1969

One more time
 

Avec : Peter Lawford (Chris Pepper /Lord Sydney Pepper), Sammy Davis Jr. (Charlie Salt), John Wood (Figg), Maggie Wright (Miss Tomkins), Percy Herbert (Mander), Allan Cuthbertson (Belton), Dudley Sutton (Wilson), Anthony Nicholls (Candler), Edward Evans (Gordon). 1h32.

   

1970

Ya, ya mon général

(Which Way to the Front ?)

Brendan Byers III est l'un des hommes les plus riches du monde. Son pouvoir est pratiquement absolu. Rien ne résiste à son argent, sauf l'armée américaine. Malgré la guerre (nous sommes en 1943) l'armée ne veut pas de lui. Brendan décide donc de constituer sa propre armée, avec ses amis Bland, Hackle et Terry Love, son chauffeur Lincoln, et son secrétaire Finkel. Après plusieurs mois d'entraînement (avec des militaires italiens et japonais), son yacht personnel le conduit en Italie, derrière les lignes allemandes. Déguisés en soldats allemands, lui et ses hommes enlèvent le Feld Marechal Kesselring. Puis Brendan se déguise et prend la place du Feld Marechal. C'est ainsi qu'il participe à un complot contre Hitler, qu'il est chargé d'assassiner dans son bunker. Hitler manifeste une grande joie à le retrouver. Brendan réussit sa mission (Hitler saute avec son bunker) mais n'abandonne pas la guerre pour autant ; déguisé en amiral japonais, il s'introduit dans l'entourage du Mikado...

   
1980 Au boulot Jerry

(Hardly Working). Avec : Jerry Lewis (Bo Hooper), Deanna Lund (Millie), Roger C. Carmel (Robert Trent) Stephen Baccus (Peter), Billy Barty (Sammy) Steve Franken (Steve Torres) Buddy Lester (Claude Reed), Jerry Lester (Slats), Alex Henteloff (J. Eating). 1h31.

Le cirque qui emploie Bo Hooper fait faillite et le clown désargenté se retrouve au chômage. Il décide de se rendre chez sa soeur Claire niais son beau-frère, Robert, lui fait comprendre qu'il n'est pas le bienvenu et qu'il doit se mettre rapidement en quête d'un travail. Aussi Bo se fait engager dans une station-service où, à la vue d'une ravissante femme, Millie, il fait déborder des réservoirs et éclater des pneus. Il se voit à nouveau obligé de changer de métier. Employé à la City Glass Company, il ne fait qu'une courte apparition dans l'entreprise - ayant brisé des glaces - et se retrouve chômeur. Claire arrive à persuader un ami de l'essayer comme disc-jockey dans sa discothèque, mais Bo se prend pour une vedette et on l'envoie danser ailleurs. De nouveau grâce à sa soeur, il trouve du travail dans un magasin sophistiqué de curiosités à Palm Beach. Le premier client venu, il fait une erreur et se retrouve à la rue. Puis il est engagé par M. Chin, de Tokyo, comme cuisinier japonais. Mais il est bientôt renvoyé. Après tous ces échecs, Robert trouve un "emploi imperdable" dans les postes. Bo devient postier mais de continuelles catastrophes se déclenchent et se multiplient lorsqu'il revoit Millie, dont le père s'avère être Frank Loucazi, le nouveau patron de Bo ! Après avoir, pour la plus grande joie des enfants, distribué le courrier habillé en clown, Bo, à nouveau réprimandé, démissionne et part. Une femme le prend en stop : c'est Millie

   
1982 T'es fou Jerry

(Smorgasbord ou Cracking Up ). Avec : Jerry Lewis (Warren Nefron / Dr. Perks), Herb Edelman (Dr. Jonas Pletchick), Zane Buzby, Foster Brooks, Buddy Lester. 1h23.

   
   
   
Retour à la page d'accueil