2006

Près d'une quarantaine de photographies, des paysages arides, désolés, en noir et blanc, rayés par le tracé d'une route, le plus souvent un chemin de terre, commentées off par Kiarostami. "J'adore l'automne et l'hiver. Je prends énormément de photos durant ces deux saisons.[…] La géométrie et l'art de la proportion existent déjà dans la nature […]. Il faut seulement les découvrir et en connaître le sens ou, au moins, l'interpréter."

Sachant qu'il s'agit d'un film de commande venue de Corée à l'occasion du cinquantième anniversaire de l'explosion atomique d'Hiroshima, le spectateur sera tenté de trouver un écho à ce drame capital dans les photos présentées.

L'usage du noir et blanc élimine toute suggestion de verdure et les arbres y sont très rares. Une sorte de vision obsédante d'une nature sombre sous des nuages menaçants. Presque toutes ces routes partent du premier plan et fuient vers le lointain en suivant une ligne brisée ou, au contraire, des sinuosités qui leur donnent un caractère graphique très marqué.

 

Retour à la page d'accueil

Roads of Kiarostami