Miguel Gomes

né en 1972
6 films
   
   
4
 

Né en 1972 à Lisbonne, Miguel Gomes a étudié le cinéma à l’Ecole Supérieure de Théâtre et de Cinéma. Il a travaillé comme critique dans la presse portugaise et publié de nombreux articles théoriques sur le cinéma.

Filmographie :
courts-métrages :
1999 : Entretanto
2000 : Inventário de Natal
2003 : 31
2006 : Cantique des créatures (Cántico das criaturas)

Longs-métrages :

2004 La gueule que tu mérites
"Francisco, comporte-toi bien ! Je sais que c'est ton anniversaire, que tu as trente ans maintenant, que c'est le carnaval et que tu t'es déguisé en cow-boy pour ta fête de l'école, que tu es entouré de gosses que tu hais... Mais ce n'est pas une raison pour tirer la gueule. Francisco, répète aprés moi : "Jusqu'à trente ans, tu as la gueule que Dieu t'a confiée. Après cela, tu as la gueule que tu mérites"". L'histoire d'un homme qui refuse de grandir : ses interrogations et ses doutes au sein d'un pays qui ne cesse de se moderniser.
   
2008 Ce cher mois d'août

Avec : Sonia Bandeira (Tania), Fabio Oliveira (Hélder), Joaquim Carvalho (Domingos), Andreia Santos (Lena), Armando Nunes (Gomes), Manuel Soares (Celestino). 2h30.

Au coeur du Portugal montagnard, le mois d'août décuple la population et ses activités. Les gens rentrent au pays, tirent des feux d'artifice, contrôlent les incendies, font du karaoké, se jettent du pont, chassent le sanglier, boivent de la bière, font des enfants...

   
2012 Tabou

Avec : Teresa Madruga (Pilar), Laura Soveral (Aurora à l'âge adulte), Ana Moreira (Aurora jeune), Henrique Espírito Santo (Ventura âgé), Carloto Cotta (Ventura jeune), Isabel Cardoso (Santa), Manuel Mesquita (Mário). 1h50.

Une vieille dame au fort tempérament, sa femme de ménage Cap-Verdienne et sa voisine dévouée à de bonnes causes partagent le même étage d’un immeuble à Lisbonne. Lorsque la première meurt, les deux autres prennent connaissance d’un épisode de son passé : une histoire d’amour et de crime dans une Afrique de film d’aventures.

   
2015 Les mille et une nuits - L'inquiet

Avec : Ariano Luz (Luís, le président du syndicat), Crista Afaiate (Schéhérazade/ Maria), Luisa Cruz (Une prostituée), Américo Silva (le représentant du FMI). 2h05.

Où Schéhérazade raconte les inquiétudes qui s'abattent sur le pays : « Ô Roi bienheureux, on raconte que dans un triste pays parmi les pays où l'on rêve de baleines et de sirènes, le chômage se répand. En certains endroits la forêt brûle la nuit malgré la pluie et en d'autres hommes et femmes trépignent d’impatience de se jeter à l'eau en plein hiver. Parfois, les animaux parlent, bien qu’il soit improbable qu’on les écoute. Dans ce pays où les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être, les hommes de pouvoir se promènent à dos de chameau et cachent une érection permanente et honteuse ; ils attendent qu’arrive enfin le moment de la collecte des impôts pour pouvoir payer un dit sorcier qui… ». Et le jour venant à paraître, Schéhérazade se tait.

   
2015 Les mille et une nuits - Le désolé

Avec : Crista Afaiate (Le génie / La vache blessée), Luisa Cruz (La juge), Chico Chapas, Gonçalo Waddington, Joana de Verona, Teresa Madruga. 2h11.

Où Schéhérazade raconte comment la désolation a envahi les hommes : « Ô Roi bienheureux, on raconte qu'une juge affligée pleurera au lieu de dire sa sentence quand viendra la nuit des trois clairs de lunes. Un assassin en fuite errera plus de quarante jours durant dans les terres intérieures et se télétransportera pour échapper aux gendarmes, rêvant de putes et de perdrix. En se souvenant d'un olivier millénaire, une vache blessée dira ce qu'elle aura à dire et qui est bien triste ! Les habitants d’un immeuble de banlieue sauveront des perroquets et pisseront dans les ascenseurs, entourés de morts et de fantômes, mais aussi d’un chien qui… ». Et le jour venant à paraître, Schéhérazade se tait. - « Quelles histoires ! C’est sûr qu’en continuant ainsi, ma fille va finir décapitée ! » – pense le Grand Vizir, père de Schéhérazade, dans son palais de Bagdad.

   
2015 Les mille et une nuits - L'enchanté

Avec : Crista Afaiate (la comtesse Béatriz Hesler de Lancastre), Américo Silva (le Grand Vizir), Carloto Cotta, Jing Jing Guo, Chico Chapas, Quitério, Bernardo Alves. 2h05.

Où Schéhérazade doute de pouvoir encore raconter des histoires qui plaisent au Roi, tant ses récits pèsent trois mille tonnes. Elle s’échappe du palais et parcourt le Royaume en quête de plaisir et d'enchantement. Son père, le Grand Vizir, lui donne rendez-vous dans la Grande Roue. Et Schéhérazade reprend : « Ô Roi bienheureux, quarante après la Révolution des OEillets, dans les anciens bidonvilles de Lisbonne, il y avait une communauté d’hommes ensorcelés qui se dédiaient, avec passion et rigueur, à apprendre à chanter à leurs oiseaux... ». Et le jour venant à paraître, Schéhérazade se tait.