1929

Générique : " Un million d'illettrés", champ, réveil dans la maison.

Marfa habite un village encore soumis aux coutumes ancestrales et à l'obscurantisme religieux. La terre est morcelée en de nombreuses parcelles et les paysans sont traités comme des bêtes par les riches koulaks. Il n'y a plus de dialogue possible entre les esclaves au visage creusé par la faim et les maîtres au corps envahi par la graisse. La paysanne Marfa en fait l'humiliante expérience lorsqu'elle trouble la sieste d'un koulak pour réclamer en vain le prêt d'un cheval.

Pour mettre un terme à la sécheresse, les fidèles d'une procession implorent un ciel désespérément clair. Mais, pendant ce temps, l'implantation d'une coopérative agricole ,"La voie d'Octobre" qui compte au départ quatre personnes, change peu à peu les mœurs des paysans. Devant un public d'abord méfiant, puis euphorique, un agronome présente une écrémeuse. La démonstration se transforme en un véritable ballet de la fécondité.

Avec l'argent gagné par la coopérative, Marfa est chargée d'acheter un taureau. On l'appellera Fomka. Venant à bout de découragement que pourraient provoquer les lenteurs de la bureaucratie urbaine, les sabotages ou le conservatisme, la coopérative en fête fait l'acquisition d'un tracteur. Un joyeux carrousel de machines agricoles sert d'épilogue.

 

Eisenstein entreprit ce film en 1926 pour célébrer l'application de la nouvelle politique agricole du parti communiste russe. Pour matérialiser les mots d'ordre du parti, lancés avec la caution de Lenine, Eisenstein avait choisi cette fois de raconter un destin individuel.

Mais Marfa s'éloigne fortement de la représentation d'une paysane russe telle que la voudrait les canons du réalisme soviétique. La séquence de l'écrémeuse répond à des soucis de théorie du montage et nombre de scènes semblent relever du cauchemar (la procession des prêtres) ou du rêve tel celui que croit d'abord faire : "Taureau, torrents de lait, cochons, vous croyez que vous rêvez ? Non vous êtes dans une ferme d'Etat!".

Genre : Film épique
(Staroye i novoye) Avec : Marfa Lapkina (Marfa), Vasili Buzenkov (le secrétaire de la coopérative), Chukamaryev (le Kulak), G. Matvei (le prêtre). 2h11.
La ligne générale
Retour à la page d'accueil