Avec : Alfonso Mejía (Pedro), Estela Inda (La mère de Pedro), Miguel Inclán (Don Carmelo, l'aveugle), Roberto Cobo (El Jaibo), Alma Delia Fuentes (Meche), Francisco Jambrina (le directeur de la ferme école), Jesús Navarro (le père de Julian), Efraín Arauz (Cacarizo), Javier Amézcua (Julian), Mário Ramírez ("Petits yeux"). 1h27.
1950

Des enfants, plus ou moins abandonnés, de la banlieue de Mexico se sont organisés en bande pour vivre. Évadé d'un centre de redressement, Jaibo a pris la direction du groupe qui commence à sévir dans le secteur, rossant, pour le voler, un mendiant aveugle. Jaibo, qui avait été dénoncé par Julien, le tue devant Pedro qui ne dira rien et suit son jeune chef dans ses vols, particulièrement celui d'un poignard chez le coutelier qui l'emploie.

Arrêté, Pedro se retrouve dans la maison de redressement d'où vient Jaibo. Ce dernier vole cinquante pesos à Pedro qui le poursuit, mais sera sa victime. Jaibo est abattu par la police tandis que le cadavre de Pedro est abandonné dans une décharge d'ordures.

Dans les faubourgs de Mexico vit une bande d'enfants dominés par Jaibo, un adolescent évadé d'un centre de redressement. La bande se propose de dévaliser un musicien aveugle, mais celui-ci les fait fuir. Pour montrer sa puissance, Jaibo défie Julian et le tue. Pedro, seul témoin, est terrorisé par Jaibo. Apprenti chez un coutelier, il est accusé du vol d'un couteau, dérobé par Jaibo. Il est interné mais se révolte et va engager la lutte contre Jaibo pour se venger.

Primé pour sa mise en scène au festival de Cannes 1951, ce film a été accueilli alors comme l'un des plus importants de son époque. Sa puissance, sa cruauté et sa facture remarquable en font toujours aujourd'hui l'un des chefs-d'œuvre de l'histoire du cinéma.

 

Retour à la page d'accueil

Genre : Drame de l'enfance
Los Olvidados
Voir : photogrammes