La tentation de Saint Antoine   Paolo Véronèse 1553
 
 

La tentation de Saint Antoine
Paolo Véronèse, 1553
Huile sur toile, 198,2 x 149,5
Musée des Beaux-arts de Caen

   

La tentation de saint Antoine, commandée en 1553 par le cardinal de Gonzague pour la cathédrale de Mantoue, frappait déjà les esprits du temps par cette musculature dramatiquement tendue du diable, que l'on dit dérivée d'un modèle de Michel-Ange (1475-1564).

La tentatrice surgit de l'ombre pour recevoir ce flux lumineux qui fait chanter l'or de la chevelure par le jeu de ces ambiguïtés stylistiques entre Michel-Ange et Giulio Romano (1499-1546).

Ce tableau est un des exemples les plus extraordinaires de ce maniérisme qui puisait ses sources dans tous les excès : excès dû au caractère apocryphe du thème de la Légende dorée, excès du dessin dans le jeu des anatomies, excès d'une composition qui préfigure le Caravage en construisant les lignes de force du sujet avec des fragments de corps dont le mouvement perspectif déjoue la loi de la profondeur.

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts