Spiral jetty

1970
Spiral jetty
Robert Smithson, 1970
Rochers de basalte, 457 mètres
Rozel Point, Salt Lake (Utah)

Spiral Jetty a été créée en avril 1970 au nord-est du Grand Lac Salé près de Rozel Point à Salt Lake dans l'Utah. L'œuvre est financée en partie par un don de 9 000 $ de la Virginia Dawn Gallery de New York. Le site se vit accorder un bail de 20 ans.

Pour déplacer les 6 550 tonnes de rochers dans le lac, Smithson engagea Bob Phillips, habitant à proximité à Ogden, qui utilisa camions et tracteur. La construction débute en avril 1970 et dure six jours. 625 personnes déplacent des tonnes de boue, de cristaux de sel, de bois et d'eau et de rochers de basalte. Ils sont tassés entre les lignes de 4,5 mètres de large selon les directives de Smithson pour une longueur de 457 mètres du sommet de la crête jusqu'au bout de la boucle

La forme choisie est influencée par le site. La forme en spirale s'enroulant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre de la jetée vient de la topographie locale, en relation avec un tourbillon mythique au centre du lac. La spirale reflète également la formation circulaire des cristaux de sel qui recouvrent les rochers.

Smithson était initialement attiré par ce site du fait de la couleur rouge du lac salé causée par une algue et une bactérie résistante au sel. Au moment de sa construction, le niveau de l'eau du lac était anormalement bas à cause d'une sécheresse. Au bout de quelques années, le niveau est remonté à la normale et a submergé l'œuvre pendant une trentaine d'années. À la suite d'une autre sécheresse, la jetée a émergé à nouveau en 2002 et est restée complètement exposée à l'air libre pendant presque un an. Le niveau de l'eau est monté à nouveau au printemps 2005 et a partiellement submergé l'œuvre une nouvelle fois.

Originellement composée de roche basaltique noire sur une eau rougeâtre, Spiral Jetty apparait maintenant largement blanche sur fond rose à cause des incrustations de sel et du niveau inférieur du lac. L'oeuvre a donc été changée par son environnement, reflétant la fascination de Smithson pour l'entropie, l'inévitable transformation des forces de la nature. Cette monumentale structure est un témoignage de la domination de la nature sur l'homme.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts