La flagellation du Christ

1455
La flagellation du Christ
Piero della Francesca , 1455
Huile et tempera sur panneau, 58,4 x 81,5
Urbino, Galleria Nazionale delle Marche

Ce tableau, l'un des plus célèbres de l'artiste, a été exécuté par Piero pendant son premièr séjour à Urbino.

Il contient des références subtiles à la situation du temps, qu'il est très difficile de comprendre aujourd'hui. La théorie proposée le plus fréquemment est une tentative de favoriser la réconciliation entre les deux églises chrétiennes, celle d'Orient et celle d'Occident, pour repousser l'attaque Turque imminente sur Constantinople. La présence du personnage central, paré à la mode grecque et une inscription sur l'encadrement ("convenerunt dans unum") semblent soutenir cette interprétation.

La perspective est très rigoureusement respectéee et est souvent considérée comme l'exemple le plus réussi du Quattrocento. La composition semble être divisée en deux scènes, séparées par la colonne soutenant le temple dans lequel la flagellation de Christ a lieu. A droite, trois personnages forment un demi-cercle. Leur identité n'est pas certaine. Ce sont des personnages probablement bien connus du temps, peints avec leurs particularités propres.

L'architecture de l'élégant temple classique suggére que Piero connaissait les écrits théoriques contemporains. Le spectateur doit avoir les yeux au niveau du centre de la peinture, car la composition est strictement composée selon un unique point de fuite.

Piero fait preuve de son intérêt pour les détails dans le plafond du temple ou dans la sculpture de bronze sur la colonne avec sa réflexion de la lumière.

Le vêtement damassé, magnifique porté par le personnage de droite, avec son contraste entre bleu et d'or, révèle l'amour de Piero pour des vêtements luxueux et pour les styles les plus à la mode, que beaucoup de peintres de Florence avaient alors éliminés entièrement de leur travail.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts