Mère et enfant (version 1)

1923
Mère et enfant
Pablo Picasso, 1923
Huile sur toile 85 x70

Sara Murphy est une américaine qui a passé une partie de sa vie en Europe. Avec son mari et ses trois enfants. Elle séjourna avec les Picasso au Cap d’Antibes durant l’été 1923. Elle frappe tout de suite Picasso par sa beauté et provoqua l’arrivée d’un nouveau type de femme dans sa peinture : visage épanoui, lignes pures des sourcils, du nez et des joues, chevelure coulant en flot sur le dos. Sara Murphy est très reconnaissable à la forme pleine de son visage, beaucoup plus serein que celui d’Olga, aux courbes si harmonieuses de ses sourcils, à son décolleté largement ouvert et lâche et à la façon de se coiffer en laissant retomber ses cheveux.

La femme et l’enfant emplissent l’espace du tableau qu’ils architecturent de leurs masses simplifiées. La femme envahit toute la surface de la toile et semble s’arc-bouter de son corps puissant pour y ménager la place à cet enfant vigoureux qu’elle tient d’une main ferme sur ses genoux et qui accompagne son mouvement

La couleur se limite à la tonalité assourdie de la fresque, atténuant les modelés. La lumière égalise les reliefs et les creux, les plis de la robe et les membres volumineux des personnages.

Cette version a été vendue chez Christie’s à New York le 11 mai 1995 au prix de 13,5 millions de dollars. Elle se distingue bien évidemment de la version de 1906 mais aussi de la seconde où l'enfant, les yeux fermés, dort dans les bras de sa mère.

1923
Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts