Le baptême des néophytes

1425
Le baptême des néophytes
Masaccio, 1425-27
Fresque 255 x 162
Florence, Santa Maria del carmine, Chapelle Brancacci

Par rapport à la situation avant la restauration des années 80 , c'est la fresque qui semble avoir bénéficié le plus de l'opération : les splendides tons de couleurs ont été redécouverts, ainsi que l'éclairage et le dessin , ce qui justifie le fait que cette fresque a toujours été considérée comme une œuvre d'une beauté incomparable. Vasari a écrit : " ... un néophyte, nu, tremblant à cause du froid, parmi les autres néophytes, exécutés avec de telles expressions et de manière si douce, qu'il est très apprécié et admiré par tous les artistes, anciens et modernes."

Derrière ce nu, il ya un autre néophyte qui se deshabille puis encore d'autres habillés. Le froid, l'eau qui coule de la rivière contre les jambes du néophyte à genoux ; l'eau qui coule du bol de Pierre dont le geste rappelle celui d'un agriculteur qui seme ses graines : l'exécution de ces personnages manifeste une habileté et une technique picturale qui annoncent l'art de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine.