Les filles du peintre
chassant les papillons

1756
The Painter's Daughters, Margaret and Mary, Chasing Butterfly
Thomas Gainsborough, 1756.
Huile sur toile, 113,5 x 105 cm
Londres, National Gallery, salle 35

Les deux petites filles de ce portrait inachevé sont Mary et Margaret, les filles de Gainsborough de son épouse Margaret Burr, leurs deux seuls enfants à avoir survécu à la petite enfance.

Mary et Margaret courent main dans la main dans un paysage sombre à la recherche d'un papillon blanc qui s'est momentanément posé sur un chardon. Margaret tend la main vers le papillon, tandis que Mary saisit son tablier en mousseline comme un filet. La tentative des enfants d'attraper le papillon insaisissable suggére la nature éphémère de l'enfance.

Le tableau a probablement été peint vers 1756 alors que la famille vivait à Ipswich. Mary semble avoir six ans et Margaret quatre ou cinq ans. Le jardin de la maison louée par Gainsborough jouxte celui d'une maison beaucoup plus grande, occupée par son ami le révérend Robert Hingeston, qui était le maître de l'école d'Ipswich. Le 20 octobre 1759, avant de quitter Ipswich pour Bath, Gainsborough vend quelques tableaux. Il est probable que Hingeston ait acheté celui-ci en souvenir des deux petites filles qu'il devait souvent voir jouer dans son jardin.

Avant ce portrait, Gainsborough n'avait pas encore essayé de peindre des personnages en pied et presque grandeur nature. Ses personnages antérieurs représentés en plein air tels que M. et Mme Andrews sont assez petits. Ses filles sont également montrées en mouvement dans des attitudes à la faois audacieuses et entièrement naturelles. Peindre ses propres enfants donne à Gainsborough la liberté d'expérimenter, ce qui donne à ce portrait sa spontanéité et sa fraîcheur remarquables. Le fond brun rosé est clairement visible à travers la robe de Margaret, son tablier et son pied tendu, tandis que de grosses rayures blanches suggèrent le mouvement du tissu au soleil. Le visage des filles est très fini, mais ailleurs, le pinceau de Gainsborough est lâche et expressif.

Gainsborough est connu pour avoir peint six doubles portraits de ses filles, ainsi que des portraits séparés de chacune d'entre elles, entre 1756 et 1770 environ. Lorsque Gainsborough peint ses filles ensemble, il les montre se tenant la main avec tendresse ou se protégeant mutuellement avec un bras ou une demi-étreinte, comme dans Les filles du peintre avec un chat.

En grandissant, Mary a montré des signes d'instabilité mentale et Margaret d'excentricité. Le cinquième double portrait de Gainsborough de ses filles étudiantes en dessin (Worcester Art Museum, Massachusetts) révèle son espoir qu'elles pourraient être formées pour dessiner suffisamment bien pour gagner leur vie. Mais, après un bref mariage malheureux en 1780, Mary retourne chez ses parents. Margaret ne s'est jamais mariée et les sœurs ont vécu ensemble le reste de leur vie.