Diane sortant du bain

1742
Diane sortant du bain
François Boucher, 1742
Huile sur toile, 57 x 73 cm
Paris, Musée du Louvre

La déesse Diane se repose après la chasse, servie par une nymphe pour sa toilette rituelle. Sous couvert de sujet mythologique, ce tableau est un hymne au corps féminin.

Avec François Boucher, la chasseresse abandonne son caractère farouche et volontaire ; on reconnaît la déesse à ses attributs traditionnels : elle porte dans les cheveux un croissant d'or rappelant son lien avec la Lune, et a posé près d'elle un carquois et le gibier récemment abattu. Mais elle réunit avant tout les traits singuliers de la mode sous le règne de Louis XV : teint laiteux, visage petit et potelé et corps généreux en courbes. Sa condition virginale éloigne d'elle toute malice, et c'est avec franchise qu'elle ignore la pudeur et laisse voir sa nudité,

Ce nu féminin peint en 1742 et exposé au Salon, a été acquis par le musée du Louvre en 1852. Il s'agit du premier tableau de Boucher entré au Louvre depuis le début du XIXe siècle, marquant la fin d'une longue éclipse qu'avait connue l'oeuvre de cet artiste, jugé trop frivole par les révolutionnaires. Diane au bain appartient à un ensemble de tableaux peints dans des formats réduits, destinés à des cabinets d'amateurs.