Selon Alberti, une figure est une configuration du monde visible. C'est l'aspect d'un objet ou d'une créature en général.

Pour Giovanni di Genova, dans son Catholicon, figurer consistait à transposer le sens dans une autre figure. Donner une figure à quelque chose selon cette acceptation du mot, ne revient donc pas à donner l'aspect de cette chose. Au contraire, c'est lui donner un autre aspect, c'est changer sa visibilité, y introduire l'hétérogénéité, l'altérité. Bref figurer une chose, c'est la signifier par autre chose que son aspect.

Ce sens du mot figure est à la base du mode de pensée exégétique. Quadruple sens de l'écriture : historia, ce que l'on voit ; allegoria, ce que l'on doit croire, elle convertit le sens historique en vue de la vérité même (véritas) ; tropologia, mise en acte pour nous même (virtus) ; analogia, le sens mystique, l'acte de s'élever vers la face divine, elle vise le baiser d'éternité (Guillaume de Saint Thierry), à travers elle s'édifie l'espérance même dont toute l'écriture sainte est porteuse (désiderium de la béatitude éternelle)

Fra angélico opère une diffraction du sens, notion de similitude et dissemblance. Dans l'Annonciation, cohabitation de deux ordres dissemblables (humain et divin) ; il faut donner l'image du sans rapport. Au XIIIème, importance du Dominicain Albert le Grand, qui avec moins de rigueur mais plus d'ampleur que son élève Saint Thomas d'Aquin, commente Aristote. Avec le Mariale, il influencera Dante et Saint Antonin de Florence. Ce dernier influence Fra Angélico. Voir aussi Jacques de Voragine et sa Légende Dorée. Controverse sur le lieu. N'est-il que l'enveloppe qui entoure un ensemble d'objets et de créatures (Aristote) ou une puissance visible par le rêve qui telle une empreinte propulse ceux qui sont sous sa coupe (Platon, Albert le Grand) Le M de Marie ouverte à Dieu fermée aux hommes. Son corps est un jardin clos (Cantique des Cantiques), son ventre est de limon comme Adam, son manteau est de ciel bleu car couvert du verbe de Dieu. Annonciation, présence pour celui qui contemple des vestiges de Dieu (marbres), de Dieu et son verbe, de Jésus dans le ventre de Marie, de l'esprit saint. Dieu ne peut s'exprimer que par paraboles car le péché originel a endormi la compréhension de l'homme, il ne peut plus lui parler directement. L'Annonciation qui marque le début du rachat rappel la création du premier homme (25 mars printemps, limon) et sa faute, elle préfigure la naissance de Jésus(25 décembre) et sa passion.

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts

Fra Angelico : Dissemblance et Figuration
446 pages, 11 x 18, Collection : Champs Art, Éditeur : Flammarion (25 mai 1995), 32 euros, www.amazon.fr
1990
Georges Didi-Huberman