Le principe de la camera obscura (ou chambre noire) est étudié pour la première fois par Léonard de Vinci au XVIème siècle. C'est une pièce(salle ou boite), peinte totalement en noir et percée d'un minuscule trou. La lumière entre par ce trou et va dessiner l'image renversée d'un objet ou d'un paysage sur un écran blanc. Comme vous avez pu le devinez, cette invention a donné naissance, quelques siècle plus tard à l'appareil photographique (l'écran étant remplacé par une pellicule).

   


"Un rayon de soleil qui pénètre par un petit trou dans une chambre obscure dessine sur le mur opposé l'image inversée du décor exterieur" (Léonard de vinci).

Un trou suffisammant petit permet que chacun des "points" constituant l'objet soit projetés sur un seul "point" du film (un seul rayon lumineux partant d'un point donné de l'objet atteint l'écran). Si le trou est trop gros, l'image sera floue... L'image est à l'envers et pourtant il n'y a pas de lentille convergeante. C'est une des propriétés de la lumière de se comporter de cette façon. Ce système, parfait pour l'époque de Vinci, a en fait une utilisation très limitée : l'image n'est nette qu'à une certaine distance et il n'existait alors aucune surface capable d'imprimer la lumière.


En 1540, Jérôme Cardan ajoute une lentille convergente derrière le petit trou : c'est une révolution. La lentille permet de donner une image parfaitement nette de l'objet, mais également d'agrandir le trou pour laisser passer plus de lumière sans perdre de la netteté.

 

Vers la photographie ...


Le problème de l'impression de l'image, qui fait appel à des notions de chimie, fut, quant à lui, beaucoup plus difficile à résoudre. La première photographie a été réalisée par Nicéphore Nièpce sur une plaque d'étain en 1816 mais ce n'est qu'en 1835 que William Henry Fox Talbot réalise le premier négatif de l'histoire. Quant à la pellicule photo, elle ne sera réellement commercialisée qu'à la fin du XIXème siècle.

 


Retour à la page d'accueil

La chambre noire
Léonard de Vinci
XVIe