"Dans le vrai cinéma, ce sont les pavés mouillés de la rue qui se souviennent du crime, les vagues de la mer qui nous parlent de violence ou de passion" Roger Munier .

Pour Jean-Pierre Berthomé, Le décor métaphorise la situation dramatique ou l'état psychologique du personnage. Il permet de définir les territoires psychologiques ou d'action des différents personnages. Voir à ce sujet la brillantissime analyse du Chateau du dragon dans le bonus du DVD édité par Carlotta films.

Le thème de l'eau au cinéma se décline selon l'importance accordée aux mers, rivières, lacs et étangs, à la pluie, aux canaux, piscines, jets d'eaux, douches et aquariums. Le motif de la neige peut aussi lui être rattaché.

La nature silencieuse et impassible : le dédale des marais du Pô dans Païsa

Le désert balayé par les tempêtes de sable : Le vent. Décors shakespeariens pour l'apparition de Derzou et au début de sa folie dans Derzou Ouzala.

Le miroir (fenêtre ouverte sur un monde mystérieux ou angoissant ou bien témoin impassible et cruel des tragédies humaines).

Escalier :

Le décor est réel (il préexiste au tournage du film) ou construit en studio. On construit les décors en studio par vraisemblance historique : Ben-Hur, Notre-dame de Paris, Les enfants du paradis, soit pour des raisons d'économie ou par volonté de symbolisme : Le cabinet du Docteur Caligari, Le crime de Monsieur Lange , Barry Lindon.