Uniformes et jupon court

1942

(The major and the minor). Avec : Ginger Rogers (Susan 'Su-Su' Applegate), Ray Milland (Major Philip Kirby), Rita Johnson (Pamela Hill), Robert Benchley (Albert Osborne), Diana Lynn (Lucy Hill). 1h40

Susan Applegate, venue tenter sa chance à New York n'a décroché que de petits emplois. Elle rentre au pays natal. Elle se déguise en adolescente pauvre pour ne payer que demi-tarif. Mais il lui faut déjouer la vigilance des contrôleurs dans le train. Elle trouve refuge dans le compartiment du major Kirby, qui regagne l'académie militaire où il est officier instructeur. Le major finit par s'arranger de cette cohabitation forcée. Le quiproquo va s'installer avec l'intervention de Pamela, fille du colonel Hill et fiancée de Kirby, qui déclare que tout est fini entre elle et lui. Pour pouvoir se justifier, le major a besoin de Susan, et la fait venir à l'académie, où elle partage la chambre de Lucy, jeune sœur de Pamela. C'est l'émoi chez les cadets qui tous, de diverses manières, tentent d'obtenir les faveurs de la nouvelle venue...

Susan doit quitter l'académie, laissant Kirby à ses projets de mariage avec Pamela. Le major, qui a demandé à reprendre du service actif, vient dire un dernier au revoir à la jeune fille du train. Mais il n'est reçu que par la mère de celle-ci, qui prend note de son message et du fait que Pamela s'est mariée avec un autre. Libre mais déçu, il retourne à la gare, ne sachant pas que la "mère" de l'entrevue n'était autre que Susan elle-même, une nouvelle fois déguisée. Désormais certaine des sentiments de Kirby à son égard, Susan le rejoint sur le quai.

Wilder s'amuse à transformer Ginger Rogers déguisée en une petite fille de douze ans pour payer son billet de train demi-tarif, en shampooineuse excédée et en grand-mère à lunettes tout en étant parsemé de petits gags drolatiques : l'école de filles toutes coiffées en Veronica Lake; le Major, myope d'un oeil, qui regarde Susan à la fois comme une enfant puis, en fermant un oeil, comme une adulte.

A noter que le titre français doit mettre au singulier le jupon court... celui de Susan.