(1894-1969)
24 films
   
1
12
histoire du cinéma : abstraction lyrique

Né dans une famille de la classe moyenne juive de Vienne, le petit Jonas Sternberg a deux ans quand son père, Moïse, au sortir d'un service militaire prolongé dans l'armée du Kaiser François Joseph, part chercher du travail aux États-Unis. A sept ans, en 1901, il le rejoint avec sa mère. Le projet est un échec et, en 1904, la famille retourne à Vienne. En 1910, elle tente de nouveau le Nouveau Monde et s'installe à New York dans le Queens, où le père, désormais appelé Morris, trouve à travailler dans un atelier de confection de dentelles. Jonas a quatorze ans et intègre avec d'autres enfants d'émigrés l'école publique de son quartier. La misère familiale ne lui permet pas d'achever ses études et l'oblige à prendre un travail de garçon coursier dans un entrepôt de dentelles.

De la dentelle, le jeune homme passe à un entrepôt cinématographique, où il est chargé de nettoyer et réparer des films. Cette première expérience de la manipulation de la pellicule lui permet vers 1915 de se faire embaucher à Fort Lee, dans le New Jersey, comme monteur dans la société de distribution World Film Company par William Aloysius Brady, producteur et directeur de théâtre qui est financé par le Consortium Shubert et s'est associé un an plus tôt avec Lewis Selznick , père du futur producteur David Selznick, alors âgé de douze ans. Il y est remarqué et soutenu par Emile Chautard.

A l'entrée des États-Unis dans la Grande Guerre, en 1917, Jonas Sternberg intègre le Signal Corps, service de propagande des armées, où il occupe un poste d'opérateur. A la démobilisation, Emile Chautard le choisit pour être son assistant réalisateur lors d'une adaptation du Mystère de la chambre jaune, qui sort en 1919.Il travaille comme assistant pour plusieurs metteurs en scène et remplace Roy William Neill, malade, dans le tournage de plusieurs scènes de By divine right, qui sort en 1925. Le premier rôle, Elliott Dexter, qui est aussi coproducteur du film, l'inscrit au générique sous le nom de von Sternberg, peut être par assimilation à Erich von Stroheim.

L'acteur de théâtre britannique George K. Arthur lui demande d'être dirigé dans un film qui marquerait ses débuts à l'écran. Sternberg lui soumet un scénario et réalise la même année 1925 The Salvation Hunters, qui surprend le public par son  réalisme et séduit Charlie Chaplin. Chaplin invite Douglas Fairbanks et Mary Pickford, ses associés de l'United Artists, à lui confier une réalisation, mais Mary Pickford refuse le scénario qu'elle lui a commandé. C'est avec la Metro-Goldwyn-Mayer qu'il signe un contrat. Les débuts de Sternberg n'y sont pas très heureux. Il quitte le plateau de The Masked Bride, qui est achevé par Christy Cabanne en 1925. L'année suivante, The Exquisite Sinner est refait par Phil Rosen. A Woman of the Sea, commandé par Charlie Chaplin pour Edna Purviance, sera détruit avant d'avoir été jamais montré. Cette série noire s'interrompt quand il rejoint la Paramount. Les nuits de Chicago, tiré d'une histoire de Ben Hecht, et Les Damnés de l'océan le classent parmi les grands maîtres du muet.

Sa carrière prend un nouveau tour avec L'Ange bleu (1930), tourné pour la UFA en Allemagne. Pour la partenaire féminine d'Emil Jannings, il porte son choix sur Marlène Dietrich. Dans ses souvenirs, Sternberg affirmera avoir créé de toutes pièces le mythe de Marlène et minimisera le rôle de son interprète, qui protestera. Ensemble, ils tourneront six autres films : Morocco (1930) et Agent X27 (1931), Shanghai Express (1932), Blonde Vénus (1932), L'impératrice rouge (1934) et La femme et le pantin (1935).

Sternberg déclare avoir "cessé de faire du cinéma en 1935", faisant allusion à la fin du cycle Marlène. Cependant Shanghai Gesture (1941 avec Gene Tierney), et surtout Fièvre sur Anatahan (1953) tourné au Japon, prouvent le contraire.

En 1965 il écrit ses souvenirs "Fun in a chinese Laundry" (Souvenirs d'un montreur d'ombres) :

"L'image, le son, l'abstraction et leurs effets sur le spectateur tout liés entre eux doivent s'ordonner selon un rythme interne, une orchestration qui, quoiqu'elle s'évanouisse avec le film, subsiste comme une résonance. C'est cet au-delà du son, cette résonance immatérielle, cette sorte de vibration qui se prolonge, que je recherche. "


Il meurt le 22 décembre 1969 à Hollywood d'une crise cardiaque.

Filmographie :

1925 The salvation hunters
  (Les chasseurs de salut). Avec : George K. Arthur (Le garçon) Georgia Hale (La fille), Bruce Guerin (L'enfant), Matieson (L'homme), Nellie Bly Baker (La femme), Olaf Hytten (La brute), Stuart Holmes (Le gentleman). 1h05.
   
1926 A woman of the sea

 

Distribué par Charlie Chaplin qui en était le producteur. Avec : Edna Purviance (Joan), Raymond Bloomer (Peter), Charles K. French (Le père), Eve Southern (Magdalen), Gayne Whitman (Le romancier de la ville). 1h15.

Joan et Magdalen sont les filles d'un pêcheur. Magdalen quitte son fiancé, Peter, pour partir à la villeville. Joan et Peter se marient. Après des années Magdalen revient et provoque des remous dans le couple mais Joan et Peter restent ensemble à la fin.

   
1927 Les nuits de Chicago

(Underworld). Avec : George Bancroft (Bull Weed), Clive Brook (Rolls Royce), Evelyn Brent (Feathers McCoy). 1h25.

Bull Weed est un des chefs de la pègre à Chicago. Il a pris sous sa protection un ancien avocat ruiné par l'alcool, véritable épave surnommée Rolls Royce. L'homme est amoureux de la compagne du gangster, Lucy McCoy, surnommée Poule, et pour elle il va tout faire pour redevenir un être normal...

   
1928 Le crépuscule de la gloire

 

(The Last Command). Avec : Emil Jannings, Evelyn Brent, William Powell.

Un metteur en scène d'Hollywood choisit dans une pile de photographies celle d'un candidat à la figuration, ex-général tsariste émigré aux États-Unis et réduit à l'humiliante condition d'acteur de second plan. On convoque le vieil homme, on lui fait endosser un uniforme sur lequel il épingle lui-même une médaille, souvenir de sa gloire passée...
Flash-back : dix ans plus tôt, pendant la Révolution d'Octobre, Natacha, une jeune et jolie révolutionnaire est chargée par Leonid, un agitateur rouge, d'assassiner le général Dolgorowski, cousin du tsar. Mais elle tombe amoureuse de lui et renonce à sa mission. L'insurrection triomphe. Alors que le train où se trouve le général en fuite est arrêté par une foule hurlante, la jeune femme s'abandonne à l'étreinte brutale d'un bolchévique ivre, pour permettre à son amant de sauter du convoi, lequel va dérailler du haut d'un pont...
Retour au présent : Dolgorowski écoute les instructions du cinéaste, qui n'est autre que l'agitateur de 1917. La scène qu'il tourne se déroule, elle aussi, pendant la Révolution. Soudain, chez le vieil homme déchu, la réplique d'un comédien réveille le réflexe de l'officier. Sa raison bascule et, prenant la fiction pour la réalité, il redevient le héros d'autrefois, brandit un sabre pour conduire sa dernière charge et s'effondre, terrassé. Sur sa poitrine brille la Croix de l'Ordre de Saint- Georges...

   
1928 La rafle
  (The Dragnet). Avec : George Bancroft (Two-Gun Nolan), Evelyn Brent ("The Magpie"), William Powell (Frank Trent), Fred Kohler (Gaby Steve), Francis McDonald (Sniper Dawson), Leslie Fenton (Donovan). 1h30

À Philadelphie, la police multiplie les actions coups de poing pour capturer l'élégant bandit Frank Trent et sa bande de truands. Elles sont dirigées par le capitaine Timothy Nolan, un tireur d'élite.
Mais les difficultés sont grandes; le gibier de potence échappe toujours aux descentes de police. Nolan et ses hommes se divisent en plusieurs groupes afin d'inspecter minutieusement les mauvais lieux de la ville. Au cours d'une rafle, le policier fait la connaissance de la maîtresse de Trent, la belle Maggie, qui s'amourache de lui, mais échoue dans ses entreprises de séduction. Amené dans un guet-apens, Nolan, en légitime défense, croit tirer sur un de ses adversaires et se trouve brusquement devant le cadavre d'un de ses agents préférés, " Shakespeare " Donovan, qu'il croit avoir tué.
Désespéré, Nolan, bien qu'acquitté par le Conseil de discipline, donne sa démission. Sans but, il boit et devient un ivrogne. Il se raccroche à Maggie, dont il devient amoureux. Profitant de sa faiblesse, Trent et sa bande s'emparent de lui pour le faire disparaître. Mais Maggie le sauve et lui permet de remonter la pente. Nolan, que cet amour a régénéré, retrouvera toute son énergie et parviendra à mettre Trent et ses acolytes hors d'état de nuire.

   
1928 Les damnés de l'océan
(The Docks of New York). Avec : George Bancroft (Bill Roberts), Betty Compson (Sadie), Olga Baclanova (Lou), Clyde Cook ("Sugar" Steve), Mitchell Lewis. 1h20.

Bill Roberts qui est soutier se porte au secours et parvient à sauver Sadie, une prostituée des quais qui, lasse de la vie, avait tenté de se tuer en se jetant à l'eau. Bill s'attache à cette malheureuse fille. Il se saoule et va même jusqu'à épouser Sadie au cours d'une cérémonie présidée par Hymn Book Harry. Le lendemain, Bill part sans un mot et retourne sur son navire.

À terre, un mécanicien tente d'abuser de Sadie avant d'être tué par sa propre femme Lou. Sadie est soupçonnée du crime et seule la confession de Lou parvient à la disculper. Bill comprend au moment où son navire quitte New York qu'il aime profondément Sadie. Il quitte alors le navire et rejoint le port à la nage. Mais Sadie a été arrêtée et inculpée de vol. Bill la défend et reconnaît être l'auteur du vol en question. Il est condamné à soixante jours de prison mais il sait maintenant qu'à sa sortie, il retrouvera Sadie qui l'aura attendu.

   
1929 Le calvaire de Lena X
  (The Case of Lena Smith)
   
1929 L'assomeur

(Thunderbolt). Avec : George Bancroft (Jim Lang), Fay Wray (Ritzy), Richard Arlen (Bob Morgan), Tully Marshall (Warden). 1h35.

Dans une boîte de Harlem, Jim Lang surnomé "Thunderbolt", un criminel endurci, apprend de son amie Ritzy qu'elle veut le quitter. Une descente de police oblige Thunderbolt à s'éclipser rapidement. Il fait suivre Ritzy par ses hommes qui découvrent que la jeune femme vit chez une certaine madame Morgan, dont le fils, Bob, un jeune employé de banque, est amoureux de Ritzy

   
1930 L'ange bleu

(Der Blaue Engel). Avec : Emil Jannings (Immanuel Rath), Marlene Dietrich (Lola-Lola), Kurt Gerron (Kiepert). 1h47.

Dans une petite ville de province, en Allemagne, vers les années 30, le professeur Rath la soixantaine, enseigne l'anglais. Chahuté, il saisit un jour des photos d'une certaine Lola-Lola que se passent ses élèves. L'un d'eux, Angst, avoue que, chaque nuit, beau coup de ses camarades se rendent au cabaret "L'Ange Bleu" où chante la fameuse LolaLola. Le professeur décide d'aller personnellement blâmer la chanteuse : celle-ci écoute gentiment le professeur, vieux célibataire naïf, et n'a guère de peine à éluder ses reproches...

   
1930 Coeurs brûlés
(Morocco). Avec : Gary Cooper (Tom Brown), Marlene Dietrich (Amy Jolly), Adolphe Menjou (La Beissière). 1h30.

La Beissière, un peintre play-boy et le légionnaire Tom Brown s'éprennent tous les deux de l'entraîneuse Amy Jolly. Celle-ci est séduite par Tom dont le charme l'envoûte alors qu'en réalité, elle n'est pour lui qu'une femme de plus...

   
1931 Agent X27
  (Dishonored). Avec : Marlene Dietrich (Marie Kolverer), Victor McLaglen (Lieutenant Kranau), Lew Cody (Colonel Kovrin), Gustav von Seyffertitz (Le chef des services secrets), Warner Oland (Colonel von Hindau), Wilfred Lucas (Général Dymov), Barry Norton (Le jeune lieutenant). 1h31.

A Vienne, durant la Grande Guerre, le chef des Services Secrets fait la connaissance d'une jeune prostituée, Marie Kolverer. Bientôt il lui propose de travailler pour lui comme espionne. Son numéro de code: X-27. Elle est chargée de découvrir si le général von Hindau trahit ou non, pour le compte des Russes. Elle fait la connaissance du général dans une réception; ils deviennent intimes. Une cigarette truquée trahit le général qui se tire une balle dans la tête.

La deuxième mission de X-27 : démasquer le faux clown qui a remis la fausse cigarette au général. C'est un agent des services secrets russes qui se fait passer pour le lieutenant Kranau de l'armée autrichienne. X-27 fait sa connaissance dans un casino et lui tend un piège. Mais il lui échappe. Il la retrouve à la frontière polono-russe. X-27, déguisée en paysanne, enivre le colonel Kovrin et lui soutire des informations. Bientôt Kranau est arrêté et condamné à mort pour espionnage. X-27 comprend alors qu'elle l'aime et lui permet de s'évader. L'agent X-27 est reconnu coupable de trahison et condamné à la peine capitale. La jeune femme est fusillée.

   
1931 Une tragédie américaine
  (An American Tragedy).
   
1932 Shanghai Express
(Shanghai Express). Avec : Marlene Dietrich (Shangai Lily), Clive Brook (Capitaine Harvey), Anna May Wong (Hue Fei). 1h20.

Le Shanghai-Express s'apprête à partir de Pékin pour se rendre à Shanghai. La Chine vit des heures mouvementées, en pleine guerre civile. Parmi les passagers de première classe : Shanghai Lily, célèbre aventurière, Henry Chang, un négociant eurasien, Hue Fei, une jeune Chinoise à la réputation douteuse, le capitaine Donald Harvey, un ingénieur et joueur invétéré, etc. Shanghai Lily a été autrefois la maitresse du capitaine Harvey

   
1932 Blonde Vénus

(Blonde Venus). Avec : Marlene Dietrich (Helen Faraday), Herbert Marshall (Edward Faraday), Cary Grant (Nick Townsend), Dickie Moore (Johnny Faraday). 1h37.

Le chimiste américain Edward Faraday a épousé Helen, une chanteuse, qu'il a connue durant un séjour en Allemagne. Ils se sont mariés et vivent en Amérique. Helen a renoncé au chant pour s'occuper de leur fils, Johnny. Un jour, Edward apprend qu'il est gravement malade et qu'il doit être soigné au plus vite. Helen décide de reprendre son ancien métier afin de permettre à son mari d'aller en Europe, où il sera soigné. Elle fait la connaissance de Nick Townsend, un jeune et séduisant milliardaire, qui lui fait une cour pressante. Elle le repousse d'abord, puis accepte qu'il l'aide financièrement. Une nouvelle vie commence pour elle, Mais Edward, guéri, revient aux États-Unis. Apprenant la conduite d'Helen, il engage une procédure pour obtenir la garde de son fils, refusant de divorcer. Helen s'enfuit avec Johnny, menant une vie de plus en plus précaire, poursuivie par des détectives privés. Finalement, elle confie Johnny à son père et seule, s'enfonce dans la déchéance. Un jour, elle décide de remonter la pente, la chance lui sourit. Elle devient la chanteuse adulée du Tout-Paris. C'est là qu'elle retrouve Nick. Helen rentre triomphalement aux USA et rend visite à son mari et à son fils. Le couple se réconcilie finalement, grâce à Johnny, surmontant les épreuves passées.

   
1934 L'impératrice rouge
(The Scarlet Empress). Avec : Marlene Dietrich (Princesse Sophia Frederica / Catherine II), John Lodge (Le comte Alexei). 1h44.

L'impératrice de Russie fait venir dans son pays la princesse allemande Sophia Frederica qui est promise à une destinée exceptionnelle. Elle doit en effet épouser le grand-duc Pierre, l'héritier du trône...

   
1935 La femme et le pantin
(The Devil is a Woman). Avec : Marlene Dietrich (Concha Perez), Lionel Atwill (Don Pasqual), Cesar Romero (Antonio Galvan), Edward Everett Horton (Don Paquito). 1h23.

Dans une Espagne fantasque, baroque, intemporelle, où se déroule un carnaval effréné, au milieu d'une débauche de masques et de serpentins, le jeune Antonio Galvan, qui complote contre le régime, tombe amoureux de la belle Concha Perez, chanteuse de cabaret, séductrice vénale et femme fatale. Son ami Don Pasqual, également amoureux d'elle, le met en garde contre cette femme qui est un véritable démon, responsable de la perte de plusieurs hommes (dont lui-même). Rien n'y fait; les deux rivaux se battent en duel. Don Pasqual est blessé, Antonio arrêté. Concha semble décidée à suivre son nouvel amant. Elle lui procure un passeport qui lui permettra de quitter l'Espagne mais l'abandonne à la dernière minute.

   
1935 Crime et chatiment
  (Crime and Punishment).
   
1936 Sa majesté est de sortie
  (The King steps out).
   
1939 Au service de la loi
  (Sergeant Madden).
   
1941 Shanghai, ville de folies
(The Shanghai Gesture). Avec : Gene Tierney (Poppy Smith), Victor Mature (Dr. Omar), Walter Huston (Sir Charteris). 1h30.

Shangaï. Une luxueuse maison de jeux à la clientèle cosmopolite, dirigée par "Mother" Gin Sling, une Chinoise. Le "docteur" Omar y amène Dixie Pomeroy, une jeune Américaine fraîchement débarquée. Peu après, Poppy Smith passe la soirée dans cette maison où se rencontrent l'Orient et l'Occident....

   
1952 Le paradis des mauvais garçons
(Macao). Avec : Robert Mitchum (Nick Cochran), Jane Russell (Julie Benson), William Bendix (Lawrence Trumble), Gloria Grahame (Margie), Thomas Gomez (Lieutenant Sebastian), Brad Dexter (Halloran), Vladimir Sokoloff (Kwan Sum Tang). 1h20.

Sur un bateau assurant la liaison entre Hong Kong et Macao, Lawrence Trumble, voyageur de commerce, Julie Benton, chanteuse de cabaret, et Nick Cochran, un ancien G.I., font connaissance. La jeune femme en profite pour dérober son portefeuille à Cochran. Elle décroche un contrat dans le club de Vincent Halloran, où Nick la retrouve et joue gros jeu. Nick, qui se croit impliqué dans une affaire de meurtre, ne souhaite pas rentrer aux États-Unis. Trumble lui propose de servir d’intermédiaire dans la vente d’un collier à Halloran : c’est un piège, Trumble étant en réalité un policier envoyé de New York pour inculper Halloran. Mais ce dernier ne peut être extradé; pour cela, il doit se trouver au minimum à trois miles de Macao. Au moment de partir, Halloran déjoue la machination en faisant assommer Cochran et en le mettant au secret.

Grâce à l’intermédiaire d’un vieil aveugle chinois, Cochran fait connaître à Julie le lieu de sa détention. Elle vient le voir, mais ne peut rien pour lui. Nick se tourne alors vers sa geôlière, Margie, qui le laisse s’enfuir. Il retrouve Trumble sur le port. Les hommes d’Halloran sont là eux aussi. À l’issue d’une poursuite dans les docks, Trumble est mortellement blessé d’un coup de couteau dans le dos. Avant de mourir, il révèle sa véritable identité à Cochran et lui apprend qu’il est disculpé du meurtre dont il était injustement accusé. Cochran reprend alors la mission de Trumble à son compte. Il parvient à remettre Halloran entre les mains de la police américaine et part refaire sa vie avec Julie.

   
1953 Fièvre sur Anatahan

(Anatahan). Avec : Akemi Negishi (Keiko), Tadashi Suganuma (Kusakabe), Josef von Sternberg (le narrateur). 1h30.

En 1944, les survivants d'un navire japonais trouvent refuge sur une petite île du Pacifique, Anatahan, où vivent déjà un homme, Kusakabe, et une jeune femme, Keiko, jeune et belle, au passé dramatique, qui ne tarde pas à exacerber le désir et la passion des nouveaux venus, pour qui elle devient "la seule femme sur terre"...

   
1957 Les espions s'amusent
(Jet pilot). Avec : John Wayne (Colonel Jim Shannon), Janet Leigh (Lt. Anna Orlief), Jay C. Flippen (Major Gen. Black), Paul Fix (Major Rexford). 1h52.

A la stupéfaction générale, un avion soviétique atterrit sur une petite base américaine de l'Alaska. Le colonel Shannon voit descendre de la carlingue une jeune et jolie femme qui déclare être de nationalité soviétique. Elle s'appelle Anna Orlieff et veut s'éloigner de son pays en demandant l'asile politique aux États-Unis. Appliquant les consignes habituelles de méfiance, les responsables du contre-espionnage décident de placer Anna sous surveillance. Shannon chargé de cette mission, tombe amoureux de celle dont il doit épier les mouvements.

Il l'épouse, tout en se rendant compte qu'Anna est bel et bien une espionne. Décidant de jouer le double jeu, il transmet à son épouse des renseignements erronés.

Lorsqu'il est question d'arrêter Anna, le colonel repousse l'échéance en obtenant une mission d'espionnage en URSS. A la manière d'Anna, il simulerait des sympathies communistes pour mieux soustraire des renseignements secrets. Shannon persuade Anna de l'accompagner en lui disant que c'est le seul moyen d'échapper au peloton d'exécution. Les deux époux s'envolent vers l'URSS. Les autorités soviétiques ne tardent pas à démasquer l'espion américain. En compagnie d'Anna, Shannon parvient à s'échapper et à regagner les États-Unis, où la jeune femme, séduite par le charme du confort américain, obtient l'autorisation de séjourner auprès de son mari.