Les portes de la nuit
1946

Février 1945, à Paris. Diego sort du métro Barbès-Rochechouart. Il se rend chez la femme de son copain Pierrot Lécuyer pour lui annoncer sa mort devant le peloton d'exécution des occupants nazis. Or, Pierrot est bel et bien vivant.

Le trio va fêter les retrouvailles au restaurant voisin. Un clochard qui se présente comme le "Destin" annonce à Diego qu'il est sur le point de rencontrer "la plus belle fille du monde". La prophétie se réalise au cours de la nuit alors que Diego se trouve sur le chantier de démolition de Sénéchal, petit bourgeois pétainiste et collaborateur. Il fait la connaissance de Malou, fille de Sénéchal, mariée à Georges, homme d'affaires enrichi par la guerre.

Après une longue absence, Malou est revenue sur les lieux de son enfance, en proie à une nostalgie que renforce sa mésentante avec Georges. Diego et Malou dansent sur l'air des "Feuilles mortes". Diego surprend une discussion qui oppose Sénéchal et son fils Guy, il reconnaît la voix qui a dénoncé Pierrot : c'est celle du frère de Malou, Guy Sénéchal.

Malgré les avertissements du "Destin", Georges accepte le révolver que lui tend Guy. Il surprend Malou et Diego et tire. Malou meurt à l'hôpital. Guy se suicide en se jetant sous un train. Diego prend le premier métro.

 

 

Retour à la page d'accueil

Avec : Pierre Brasseur (Georges), Serge Reggiani (Guy Sénéchal), Yves Montand (Jean Diego), Nathalie Nattier (Malou), Saturnin Fabre (Monsieur Sénéchal), Raymond Bussières (Raymond Lécuyer), Jean Vilar (Le clochard), Sylvia Bataille (Claire Lécuyer). 1h40.