Frank Capra

(1897-1991)
48 films
1
3
9
histoire du cinéma : L'image-action

I -Mise en scène

Frank Capra occupe une place à part dans la comédie américaine. Il est, comme Howard Hawks, un cinéaste de l'image-action et non de l'image-situation comme Ernst Lubitsch, Leo McCarey et George Cukor. Ses comédies ne reposent pas sur l'ellipse, la révélation des cœurs ou d'une situation amoureuse contrecarrée le temps du film. Ses héros poursuivent obstinément la recherche d'un bonheur idéal reposant sur les valeurs de l'Amérique profonde.

Parti de la comédie burlesque et sentimentale ce sont ses comédies sociales qui avec le temps ont finit par s'imposer. Dans L'extravagant monsieur Deeds, le héros distribue sa fortune aux chômeurs, dans Monsieur Smith au sénat, il parvient à empêcher un barrage inutile de détruire une petite ville, dans La vie est belle, il parvient à garder les valeurs de solidarité dans sa ville natale. Parti, ou resté dans leur petite ville de campagne, ces héros finiront toujours par y retourner tant la grande ville parait être le lieu de la corruption qui, à la longue aurait fini par les vaincre. Deeds le dira à Babe :

Les gens d'ici sont bizarres, ils s'efforcent tant de vivre qu'ils oublient comment vivre… Je me suis promené en regardant les grands immeubles et j'ai pensé à ce que Thoreau a dit : "Ils ont créé des palaces grandioses, mais ils ont oublié de créer les nobles pour les habiter"

Dans Monsieur Smith au sénat, James Stewart se présente aussi en héritier direct de la philosophie jeffersonienne (il s'appelle Jefferson Smith). Il incarne ce personnage de yankee rural excentrique, venu en ville pour moraliser et réorganiser la vie de ses contemporains. Américain moyen, il est porteur des valeurs originales de l'Amérique, issu de ses petites villes où il fait bon vivre à l'écart de l'influence fédérale. Convaincu de la menace représentée par une élite sophistiquée et malintentionnée, il prouve par son action que le progrès social dépend de la prise de conscience individuelle et non de réformes de structure.

On pourra ainsi, comme Jacques Lourcelles, reprocher à Capra son manichéisme désincarné supposé aboutir à la fin de la corruption du sénat. Si les films de Capra ne brillent pas par leur subtilité politique, ils font feu de tout bois, multipliant les angles d'approche, les situations cocasses tout en étant portés par un moteur unique et puissant : la pureté de l'enfance. Smith, son père mort au nom de ses idéaux de pureté politique, est devenu chef des scouts. Et ce sont les enfants, par l'intermédiaire de ceux du gouverneur qui conduisent Smith au pouvoir. Ce sont eux qui applaudissent son projet au sénat. Ce sont eux enfin le sauveront en diffusant leur journal.

Cette capacité à varier les effets tout en n'oubliant pas la pureté d'intention du héros donne de grandes séquences lyriques. La visite du tombeau de Grant dans L'extravagant Monsieur Deeds ou la visite du Capitole dans Monsieur Smith au sénat. La mise en scène puissamment lyrique ne rechigne ni sur les surimpressions de La déclaration d'indépendance sur fond de bannière étoilée, de cloche et flamme de la liberté ni sur la succession des statues des grands hommes ponctuées des mots "vie", "justice" et "liberté"... Les valeurs de Frank Capra.

2 - Biographie

Né le 18 mai 1897 à Bisaquino en Sicile, il a six ans quand sa famille Capra émigre aux États-Unis. Il paie ses études au California Institute of Technology d'où il sort diplômé ingénieur-chimiste en exerçant divers petits métiers. Après la guerre, il vit d'expédients dans l'Ouest, jusqu'au jour où il rencontre l'acteur shakespearien Walter Montague. Il se fait passer pour un technicien d'Hollywood et tourne son premier court métrage, The ballad of Fultah fisher's boarding house (1921) d'après le poème de Rudyard Kipling.

Il décide alors d'apprendre la technique du cinéma et travaille dans un laboratoire de développement puis comme assistant-monteur accessoiriste et enfin gag-man. En 1924, il devient scénariste et travaille dans les studios Mack Sennett. Il est amené à écrire ainsi le scénario de plusieurs films de court métrage qu'interprètent Ben Turpin, Harry Langdon et Billy Bevan. En 1926, il écrit son premier scénario de long métrage Tramp, Tramp, Tramp que jouent Harry Langdon et Joan Crawford et la même année, il passe à la mise en scène.

Au , il cours de la seconde guerre mondiale, Frank Capra travaille pour le Ministère de la Guerre et dirige la prestigieuse série Pourquoi nous combattons (Why we fight), de Prélude à la guerre (1942) à Victoire de Tunisie (1944).

En 1945, Capra s'associe avec William Wyler et George Stevens pour fonder la société "Liberty Films". De 1952 à 1956, il réalise pour une chaîne de Télévision quatre documentaires scientifiques.

En 1971, il publie son autobiographie "The Name above the Title" ("Hollywood Story", Éd. Stock).

Frank Capra est décédé le 18 mai 1991 de mort naturelle, en Californie.


3-Bibliographie-Sitographie :

 

4-Filmographie :

Courts-métrages :

1921 : La visita dell'incrociatore italiano Libia a San Francisco, Calif., 6-29 novembre 1921
1922 : The Ballad of Fisher's Boarding House, The Village Blacksmith, The Looking Glass, The Barefoot Boy
1928 : The Burglar
1945 : Two Down and One to Go, Your Job in Germany
1964 : Rendezvous in Space

Longs-métrages :

1926 L'athlète incomplet
(The stong man). Avec : Harry Langdon (Paul Bergot), Priscilla Bonner (Mary Brown), Gertrude Astor (Lily de Broadway). 1h15.

Durant la Première Guerre mondiale, une jeune Américaine, Mary Brown, correspond régulièrement avec Paul Bergot, un soldat belge sur le front européen. Après la guerre, Paul émigre aux États-Unis comme assistant de Zandow le Grand, un Allemand qu'il a connu durant sa captivité et qui présente un numéro d'haltérophilie dans les music-halls. Paul en profite pour rechercher sa marraine de guerre et, la photo de Mary Brown à la main, interroge tous les passants.

   
1927 Sa dernière culotte

(Long pants). Avec : Harry Langdon (Harry Shelby), Gladys Brockwell (sa mère), Priscilla Bonner (sa fiancée). 1h00.

Les mésaventures d'un jeune homme trop protégé par sa mère qui ne voit en lui que son éternel petit garçon en culotte courte !

   
1927 Leur gosse

(For the love of Mike). Avec : Claudette Colbert (Mary), Ben Lyon (Mike), George Sidney (Abraham Katz). 1h15.

Trois hommes unissent leurs forces pour élever un fils adoptif.

   
1928 La Madone des sandwiches
(That certain thing). Avec : Viola Dana (Molly Kelly), Ralph Graves (Andy B. Charles, Jr.), Burr McIntosh (A.B. Charles, Sr.), Aggie Herring (Maggie Kelly). 1h09.

Une jeune femme épouse le fils du directeur d'une grande chaîne de restaurants. Le jeune couple, tombé dans la pauvreté, décide de concurrencer le père du mari.

   
1928 Un punch à l'estomac
(So this is love?). Avec : Shirley Mason (Hilda Jenson), William Collier Jr. (Jerry McGuire), Johnnie Walker (Spike Mullins), Ernie Adams (Flash Tracy). 1h05.

Hilda Jensen ignore que Jerry McGuire est amoureux d'elle. Mais la jeune femme n'a d'yeux que pour Spike Mullins, un boxeur. Espérant gagner le coeur de sa bien-aimée, Jerry se lance dans la boxe afin de défier son rival.

   
1928 Bessie à Broadway
(The matinee idol). Avec : Bessie Love (Ginger Bolivar), Johnnie Walker (Don Wilson, Harry Mann). 1h00.

Grimé en Noir, le fantaisiste Don Wilson remporte un grand succès sur une scène de Broadway. Le jugeant un peu fatigué, Arnold Wingate, son patron, directeur de revue, décide de l’emmener à la campagne avec deux de leurs amis. Mais ils tombent en panne de voiture à l’entrée d’un bled. Une troupe de théâtre ambulant, «The Bolivar Players», s’apprête à y donner une représentation. À la suite d’une méprise, Don est engagé par Bessie Bolivar, la fille du directeur de la troupe, afin de remplacer immédiatement un acteur démissionnaire.

   
1928 L'homme le plus laid du monde

(The way of the strong). Avec : Mitchell Lewis (Handsome Williams), Alice Day (Nora), Margaret Livingston (Marie), Theodore von Eltz (Dan). 1h05.

Handsome Williams, le roi des contrebandiers, s'éprend de Nora, une jeune aveugle. Mais celle-ci est enlevée par Tiger Louie, un rival de Handsome...

   
1928 Say it with sables

Avec : Francis X. Bushman (John Caswell), Helene Chadwick (Helen Caswell), Margaret Livingston (Irene Gordon), Arthur Rankin (Doug Caswell), June Nash (Marie Caswell). 1h10

Film perdu

   
1928 L'épave vivante

(Submarine). Avec : Jack Holt (Jack Dorgan), Dorothy Revier (Bessie, sa femme), Ralph Graves (Bob Mason), Clarence Burton (le commandant du sous-marin). 1h43.

Un scaphandrier épouse Bessie, une danseuse. Pendant qu'il est en mission, son meilleur ami rencontre Bessie au cabaret et tombe amoureux d'elle sans savoir qui elle est...

   
1928 The power of the press
Avec : Douglas Fairbanks Jr. (Clem Rogers), Jobyna Ralston (Jane Atwill), Mildred Harris (Marie), Philo McCullough (Blake). 1h02.

Un procureur est assassiné. Un jeune reporter ambitieux découvre qu'une héritière était avec le procureur au moment du meurtre et décide de l'accuser publiquement.

   
1929 Loin du ghetto
(The younger generation). Avec : Jean Hersholt (Julius Goldfish - Pa), Lina Basquette (Birdie Goldfish), Ricardo Cortez (Morris Goldfish), Rex Lease (Eddie Lesser), Rosa Rosanova (Tilda Goldfish - Ma).

1h15.Morris Goldfish n'a qu'une ambition : sortir du quartier juif et s'installer dans les beaux quartier de New York...

   
1929 L'affaire Donovan
(The Donovan Affair). Avec : Jack Holt (Insp. Killian), Dorothy Revier (Jean Rankin), William Collier Jr. (Cornish), Agnes Ayres (Lydia Rankin), John Roche (Jack Donovan). 1h23.

L'inspecteur Killian enquête sur la mort du petit escroc Donovan, poignardé lors d'un dîner mondain.

   
1929 Les mousquetaire de l'air
(Flight). Avec: Jack Holt (Panama Williams), Lila Lee (Elinor), Ralph Graves ('Lefty' Phelps) 1h50.

Lefty s'engage dans les Marines où il devient ami avec le plus âgé, Williams. Leur complicité est en péril car tous les deux partagent leur intérêt pour la même femme.

   
1930 Femmes de luxe
(Ladies of leisure). Avec : Barbara Stanwyck (Kay Arnold), Ralph Graves (Jerry Strong), Lowell Sherman (Bill Standish), Marie Prevost (Dot Lamar), Nance O'Neil (Mrs. Strong), George Fawcett (John Strong). 1h39.

Las de la haute société et de ses fastes, Jerry Strong souhaite devenir peintre. Pour cela, il engage Kay Arnold, une fille facile, pour lui servir de modèle. Entre eux surgit l'amour...

   
1930 Rain of shine
Avec : Joe Cook (Smiley Johnson), Louise Fazenda (Frankie), Joan Peers (Mary Rainey), William Collier Jr. (Bud Conway). 1h28.

Une femme hérite d'un cirque itinérant qui connait des difficultés financières.

   
1931 Le dirigeable
(Dirigible). Avec : Jack Holt (Jack Bradon), Ralph Graves ('Frisky' Pierce), Fay Wray (Helen Pierce), Hobart Bosworth (Louis Rondelle), Roscoe Karns (Sock McGuire). 1h40.

Jack Braden est un pilote de dirigeable qui tente d'atteindre le Pôle Sud. De son côté, le lieutenant Pierce, tente également d'accomplir cet exploit. Les deux hommes deviennent vite rivaux dans les airs.

   
1931 The miracle woman
Avec : Barbara Stanwyck (Florence 'Faith' Fallon), David Manners (John Carson), Sam Hardy (Bob Hornsby). 1h30.

Fille de pasteur, Florence Fallon vient d'assister à la mort de son vieux père. Elle monte en chaire et fustige ses ouailles qui l'avaient, remplacé à cause de son grand âge. Un promoteur sans scrupule, Hornsby, convainc Florence que ses dons oratoires pourraient lui rapporter de l'argent et attirer les fidèles si elle consentait à ouvrir une maison du culte prêchant une sorte de renouveau évangélique.

   
1931 La blonde platine
(Platinum Blonde). Avec : Loretta Young (Gallagher), Robert Williams (Stew Smith), Jean Harlow (Anne Schuyler), Halliwell Hobbes (Smythe), Reginald Owen (Dexter Grayson). 1h30.

Reporter facétieux, Stew Smith épouse une riche blonde de la haute société. Ce mariage n'est pas du goût de sa belle famille, ni de sa collègue Callaguer secrètement amoureuse de lui. Stew, s'adaptant très mal à son nouvel environnement, finira par lasser sa femme pour s'apercevoir enfin de son amour pour Callaguer.

   
1932 Amour défendu
(Forbidden). Avec : Barbara Stanwyck (Lulu Smith), Adolphe Menjou (Bob Grover), Ralph Bellamy (Al Holland), Dorothy Peterson (Helen), Thomas Jefferson (Wilkinson). 1h23.

Lulu Smith, bibliothécaire, rencontre, lors d'un séjour de vacances à Cuba, Bob Grover et tombe amoureuse. De retour à New York, Bob lui avoue qu'il est marié avec une femme invalide qu'il ne peut abandonner. Enceinte et bientôt maman, Lulu se trouve confrontée aux pièges d'une situation qui pourrait devenir catastrophique pour Bob, devenu gouverneur, si le secret était révélé.

   
1932 La ruée
(American madness). Avec : Walter Huston, Kay Johnson, Pat O'Brien.

Comme tous les matins, Matt Brown ouvre la chambre-forte de l'Union National Bank et chacun des guichetiers prend possession de sa caisse. La banque peut ouvrir. Dès son arrivée, le directeur, Thomas Dickson, salue amicalement ses collaborateurs : le portier, l'homme de peine; Helen, sa secrétaire, fiancée de Matt, ancien détenu qu'il a engagé comme caissier. Mais, ce matin-là, Dickson est attendu par ses financiers - le plus virulent est Clark, le plus compréhensif est Ives - qui lui reprochent de mettre la banque en péril en prêtant de l'argent à n'importe qui.

   
1933 La grande muraille
(The bitter tea of general Yen). Avec : Barbara Stanwyck (Megan Davis), Nils Asther (le Général Yen), Toshia Mori (Mah-Li). 1h28.

En pleine guerre civile, Megan Davis, une missionnaire, arrive à Shangaï. Recueillie par le tyrannique général Yen après une blessure, elle découvre qu'une servante, Mah-Li, livre des secrets militaires à l'ennemi...

   
1933 Grande dame d'un jour
(Lady for a day). Avec : Warren William (Dave Manville), May Robson (Apple Annie), Guy Kibbee (Jude Henry). 1h36.>

Pour subsister, Apple Annie, sympathique clocharde new-yorkaise, vend des pommes à Times Square. Louise, sa fille illégitime, qui a été élevée dans un couvent en Espagne, croit que sa mère est une dame du monde...

   
1934 New York - Miami
(It happened one night). Avec : Clark Gable (Peter Warne), Claudette Colbert (Ellie Andrews). 1h45.

Jugé trop insolent, Peter Warne est renvoyé du journal qui l'emploie. Il rencontre la riche Ellie Andrews qui a décidé d'épouser King Westley en se passant du consentement de son père Alexander Andrews. Ce dernier lance des détectives sur les traces de sa fille mais les recherches ne donnent rien...

   
1934 La course de Boadway Bill
(Boadway Bill). Avec : Myrna Loy, Walter Connolly, Warner Baxter, Helen Vinson, Douglas Dumbrille, Raymond Walburn.1h44.

Tycoon J.L. Higgins a quatre filles et trois beaux-fils. Il contrôle un empire et y implique toute sa famille. Mais l'un de ses beaux-fils, Dan, aidé de sa fille Alice, partagent secrètement la même passion pour les chevaux, et décident de tout quitter pour se consacrer au pur-sang Broadway Bill. hélas, ni l'argent, ni la chance ne les aident dans leur entreprise, bien au contraire

   
1936 L'extravagant Monsieur Deeds

(Mr. Deeds goes to town). Avec Gary Cooper, Jean Arthur, George Bancroft, Lionel Stander, Douglas Dumbrille, Walter Catlett. 1h55.

Longfellow Deeds qui habite la petite ville de Mandrake Falls apprend un jour qu'un lointain parent, Martin W. Semple lui laisse un héritage de vingt millions de dollars. Longfellow Deeds est alors obligé de se rendre ý New York pour gérer ses nouvelles possessions financières et il découre vite que l'avocat Cedar est en réalité un juriste véreux qui tente d'utiliser l'argent de l'héritage à des fins toutes personnelles. ...

   
1937 Horizons perdus

(Lost horizon). Avec : Ronald Colman (Robert Conway), Jane Wyatt (Sondra), Edward Everett Horton (Alexander P. Lovett). 2h12.

La Chine déchirée par la révolution et la guerre civile. Un avion s'écrase dans les montagnes du Tibet alors qu'il vole vers les Indes britanniques. Parmi les passagers : Robert Conway, militaire et diplomate: Barnard, un homme d'affaires ruiné; Gloria, danseuse; Lowett, paléontologue. Ils sont alors conduits dans la vallée secrète de Shangri-La. Le Grand Lama leur révèle le stupéfiant secret de la vallée : l'air est tel que la vie est prolongée indéfiniment....

   
1938 Vous ne l'emporterez pas avec vous

(You can't take it with you). Avec : Jean Arthur (Alice Sycamore), Lionel Barrymore (Vanderhof), James Stewart (Tony Kirby). 2h07

Le grand-père Vanderhof a, depuis trente ans, compris que l'argent ne fait pas le bonheur. Il a quitté le monde des affaires et il vit en patriarche avec sa famille, sa fille Penny, son gendre Paul Sycamore et les enfants de ces derniers. Alice, l'une des filles de Penny s'éprend de Tony Kirby, fils du richissime Anthony P. Kirby...

   
1939 Monsieur Smith au sénat
(Mr Smith goes to Washington). Avec : James Stewart (Jefferson Smith), Jean Arthur (Clarissa Saunders). 2h07.

La mort du sénateur Foley cause un grand émoi dans l'État et parmi une bande de politiciens dirigés par Jim Taylor, grand brasseur d'affaires et propriétaire de nombreux journaux. Finalement c'est Jefferson Smith qui est choisi pour succéder à Foley. Les chefs de son parti le croient trop innocent et naïf pour se rendre compte des corruptions et des compromissions qui sont les leurs...

   
1941 L'homme de la rue
(Meet John Doe). Avec : Gary Cooper (John Doe), Barbara Stanwyck (Ann Mitchell), Edward Arnold (D. B. Norton). 2h15.

Le financier et roi du pétrole D.B. Norton devient propriétaire d'un journal et renvoie la plupart des journalistes. Pour se venger, la journaliste Ann Mitchell écrit une lettre d'adieu, signée "John Doe", dans laquelle celui-ci annonce qu'il se suicidera le soir de Noël pour protester contre la misère et l'injustice sociale. L'article fait sensation. Tout le monde veut connaître John Doe...

   
1942 Prélude à la guerre

(Prelude to War) Réalisation : major Frank Capra. Scénario : major Eric Knight et Capitaine Anthony Veiller.

L'opposition entre deux mondes, l'un ou règne la liberté, l'autre qui voit le totalitarisme militaire du Japon en Mandchourie et de l'Italie en Ethiopie.

   
1943 Les nazis attaquent

(The Nazis strikz) lieutenant-colonel Frank Capra, major Anatole Litvak. Scénario : capitaine Anthony Veiller, major Eric Knight, caporal Robert Heller. 0h41

Hitler prend le pouvoir en Allemagne. La Pologne est envahie. C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

   
1943 Diviser pour régner
(Divide and Conquer). Réalisation : lieutenant-colonel Frank Capra, major Anatole Litvak. Scénario : capitaine Anthony Veiller, caporal Robert Heller. 0h57.
   
1943 La bataille d'Angleterre
(The Battle of Britain). Un film de Frank Capra et Anatole Litvak. 0h53.

Après avoir conquis la France, l'Angleterre est le dernier obstacle qui sépare Hitler de la domination du monde. À plus de 8 000 mètres au-dessus de la Manche, les chasseurs de la Royal Air Force vont livrer bataille pour stopper les bombardiers de la Luftwaffe.

   
1943 La bataille de Russie
The battle of Russia
   
1943 Les Etats-Unis entrent en guerre

War comes to America
   
1944 La bataille de Chine
(The battle of China). Coréalisé avec Anatole Litvak. 1h03.
   
1944 La victoire de Tunisie
(Tunisian Victory). Coréalis avec John Huston et George Stevens. Avec les voix de : Leo Genn (Narateur), Burgess Meredith (Le soldat américain), Bernard Miles (Le soldat anglais). 1h15.
   
1944 Arsenic et vieilles dentelles
(Arsenic and old lace). Avec : Cary Grant (Mortimer Brewster), Priscilla Lane (Elaine Harper), Raymond Massey (Jonathan). 1h58.

Abby et Martha Brewster, deux charmantes vieilles dames, ont une étrange habitude. Pour éviter une vieillesse douloureuse aux hommes âgés dont elles font la connaissance, elles leur font boire un mélange redoutable de baies de sureau, d'arsenic, de strychnine et de cyanide...

   
1945 Sachez reconnaître votre ennemi : le Japon
 
   
1946 La vie est belle

(Its a wonderful life). Avec : James Stewart (George Bailey), Donna Reed (Mary Hatch Bailey), Lionel Barrymore (Mr. Potter). 2h10.

Le décès du père de George Bailey l'oblige à reprendre l'entreprise familiale de prêts à la construction, qui permet aux plus déshérités de se loger. Il entre en conflit avec Potter, l'homme le plus riche de la ville, qui tente de ruiner ses efforts. Au moment où George approche de la victoire, il égare les 8.000 dollars qu'il devait déposer en banque.

   
1948 L'enjeu

(State of the Union). Avec : Spencer Tracy (Grant Matthews), Katharine Hepburn (Mary Matthews), Van Johnson ('Spike' McManus), Angela Lansbury (Kay Thorndyke), Adolphe Menjou (Jim Conover), Lewis Stone (Sam Thorndyke), Howard Smith (Sam I. Parrish), Charles Dingle (Bill Nolard Hardy). 2h04.

Directrice d'une grande maison de presse, Kay Thorndyke est une riche femme d'affaires grisée par le pouvoir politique. Désireuse de contrôler le parti républicain, Kay lance la carrière politique de Grant Matthews, un homme public irréprochable. Mais le succès de sa campagne politique et l'influence de Kay changent le comportement de Grant.

   
1950 Jour de chance

(Riding high). Avec : Bing Crosby (Dan Brooks), Coleen Gray (Alice Higgins), Charles Bickford (J.L. Higgins), Frances Gifford (Margaret Higgins). 1h52.

Remake de "La Course de Broadway Bill" (1934). Un entraîneur de chevaux connait des temps difficiles pour finalement gagner la grande course avec son cheval, Broadway Bill.

   
1951 Si l'on mariait papa
(Here Comes the Groom) Avec : Bing Crosby (Peter 'Pete' Garvey), Jane Wyman (Emmadel Jones), Alexis Smith (Winifred Stanley), Franchot Tone (Wilbur Stanley). 1h48.

Peter Garvey, journaliste stationné à Paris, s'intéresse au sort des orphelins de guerre et délaisse sa fiancée qui l'attend depuis longtemps aux Etats-Unis...

   
1956 Our Mr. Sun

 

Téléfilm. Avec : Eddie Albert (Le narrateur), Lionel Barrymore (la voix du Temps) Frank Baxter (Dr. Research), Marvin Miller (La voix du soleil). 0h57.

Film pédagogique sur le rôle du soleil : sa place dans le systme solaire, le jeu des saisons, son importance sur les plantes, les animaux, les humains.....

   
1957 Hemo the Magnificent
  Téléfilm. Avec : Richard Carlson (Le narrateur), Frank Baxter (Dr. Research). 1h00.

Film d'animation, pédagogique, sur le sang et le système circulatoire.

   
1957 The Strange Case of the Cosmic Rays
  Téléfilm. Avec : Richard Carlson (Le narrateur), Frank Baxter (Dr. Research).
   
1959 Un trou dans la tête
(A hole in the head). Avec : Frank Sinatra (Tony Manetta), Edward G. Robinson (Mario Manetta), Eleanor Parker (Eloise Rogers), Carolyn Jones (Shirl), Thelma Ritter (Sophie Manetta). 2h00.

Tony Manetta est propriétaire d'un hôtel de Miami et un séducteur invétéré. Quand il n'arrive plus à payer ses dettes, son frère Mario lui propose de l'avancer à condition qu'il rencontre une jeune femme 'sans problèmes' afin d'élever sa fille de 12 ans dans de bonnes conditions.

   
1961 Milliardaire pour un jour
(Pocketful of miracles). Avec : Glenn Ford (Dave Conway), Bette Davis (Apple Annie), Hope Lange (Elizabeth Martin). 2h16.

Vieille clocharde alcoolique, Annie vend des pommes sur le trottoir de Broadway. Le meilleur client d'Annie est Dave, ancien bootlegger persuadé que ses pommes le protègent du mauvais sort. Or, au moment où Dave essaie d'obtenir du gangster Steve Darcey la cession du territoire new-yorkais, Annie apprend que Louise arrive par le prochain bateau, avec son fiancé, Carlos et son futur beau-père, le comte Alfonso Romero....