Zeus, dieu suprême des Hellènes, fils de Cronos et de Rhéa, époux de Héra. Il fut assimilé par les Romains sous le nom de Jupiter qui hérita de sa légende et de ses attributs.

Personnification du ciel clair, Zeus était le dieu souverain, père des dieux et des hommes, ordonnateur du monde. Il résidait le plus souvent dans son palais sur l'Olympe, au milieu des autres dieux célestes. Il présidait à tous les phénomènes atmosphériques ; par suite, il devint le dieu fécondant, protecteur des moissons et des fruits. Il était le dieu tout-puissant, dont la volonté était limitée seulement par les arrêts du Destin. Il présidait au maintien des lois, des sociétés humaines, des lois, des associations de tout genre : famille,fratrie, tribu, état, confédération, amphictyonie.

Les attributs ordinaires du dieu sont : le sceptre, l'aigle et le foudre.

La naissance

Rhéa était furieuse que Cronos dévorât ses enfants. C'est pourquoi elle mit au monde Zeus, son troisième fils, en pleine nuit sur le mont Lycée en Arcadie, là où les créatures n'ont pas d'ombre et après l'avoir baigné dans le fleuve Néda, elle le donna à Gaia. Celle-ci le transporta à Lyctos en Crète (selon la version la plus connue) où elle le cacha dans l'Antre de Dicté sur le mont Aegéon (ou Ida ou dicté). Elle le confia aux soins de la nymphe Adrasté et à sa soeur Io, l'une et l'autre filles de Mélissée, et à la nymphe-chèvre Amalthée. Il mangeait du miel fait spécialement par les abeilles du mont Ida et il partageait le lait d'Amalthée avec Pan, son frère de lait.

Entourant le berceau d'or de l'enfant, accroché dans un arbre (afin que Cronos ne puisse le trouver ni dans le ciel, ni sur terre, ni sur mer), se tenaient les Curètes en armes, fils de Rhéa. Ils frappaient leurs boucliers de leurs lances et criaient pour couvrir ses vagissements du nouveau-né, de crainte que Cronos ne les entendît de loin.

Adrasté (Qui ne recule pas) était la fille d'Iasos et de Mélissa, elle était la soeur d'Io et de Phoronée. Chargée de distraire Zeus nourrisson quand il pleurait, elle possédait une boule ajourée formée de cercles d'or contenant une pierre ciselée : lorsqu'elle lançait la boule en l'air, elle traçait dans le ciel de longs sillons dorés, semblables à ceux que laisse une étoile filante ; Zeus, fasciné, en oubliait sa peine. Cette boule fut offerte plus tard à Aphrodite, laquelle la céda à Eros en échange d'une flèche tirée dans le cœur de Médée pour la rendre éprise de Jason.

Rhéa avait enveloppé de langes une grosse pierre qu'elle donna à Cronos sur le mont Thaumasion en Arcadie, il l'avala croyant que c'était le jeune Zeus.



La conquête du pouvoir

Devenu grand, Zeus décida de détrôner Cronos. Il demanda conseil à Métis qui lui donna une potion vomitive et Cronos vomit les enfants qu'il avait dévorés ainsi que la pierre.

Pour affirmer sa puissance, Zeus décida de déposer cette pierre au centre du monde. Il lança deux aigles aux extrémités de la terre et en sens opposé; ils se rencontrèrent à Delphes qui était de ce fait le centre du monde. Il y déposa la pierre et fit garder l'omphalos (nombril) enveloppé de linges par un serpent sacré : le Python de Delphes.

Avec ses frères et soeurs il lutta contre Cronos et les Titans pendant dix ans en se faisant aider par les Cyclopes et les Hécatonchires
Il dut tuer la gardienne Campé qui les tenait enfermés dans le Tartare
Les Cyclopes offrirent des outils qu'ils avaient forgés:
- foudre pour Zeus.
- trident pour Poséidon.
- casque qui rend invisible pour Hadès.

Finalement ils réussirent à vaincre les Titans qui furent enfermés dans le Tartare.
Mais cela déplut fortement à leur mère la Terre qui excita les Géants contre les Olympiens. Ce fut alors le début de la Gigantomachie. La dernière épreuve que Zeus eut à surmonter fut le combat contre Typhon pendant lequel il fut fait prisonnier et délivré par Pan et Hermès. Finalement il réussit à enterrer Typhon sous l'Etna. Il partagea alors le monde avec ses frères Hadès et Poséidon.

Ses amours

Lorsque sa mère Rhéa, prévoyant les difficultés que créeraient ses désirs amoureux, lui interdit de se marier, il fut pris de colère et menaça de la violer. Bien qu'elle se fût changée sur-le-champ en serpent menaçant, Zeus n'en fut pas pour autant effrayé, il se changea en serpent mâle et, s'unissant à elle en un noeud indissoluble, il mit sa menace à exécution.

Après avoir exilé son père Cronos, Zeus épousa Métis la Titanide mais un oracle l'ayant averti qu'il se passerait la même chose qu'avec Ouranos il avala Métis, la Raison, qui disait-il continuait à lui donner des conseils.

Puis Zeus rechercha sa soeur jumelle Héra à Cnossos en Crète, (ou, au mont Thornax en Argolide) où il la courtisa, d'abord sans succès. Mais elle eut pitié de lui lorsqu'il adopta le déguisement d'un coucou mouillé et elle le réchauffa tendrement dans son sein. Il reprit alors aussitôt sa véritable apparence. Ils se marièrent.


Tous les dieux apportèrent des cadeaux pour le mariage. Ils passèrent à Samos leur nuit de noces qui dura trois cents ans. Mais la longue série de ses aventures amoureuses continua. car il eut, soit au ciel avec les déesses, soit sur la terre avec des nymphes ou des mortelles, beaucoup d'aventures galantes, et fut le père de nombreux dieux ou déesses, demi-dieux, nymphes, héros et rois.

Rhéa
Chronos
Zeus
Déesses
enfants
Mortelles
enfants
Déméter Perséphone Alcmène Héraclès
Dioné Aphrodite Antiope Amphion, Zéthos
Eurynomé Trois Grâces (Charites) Callisto Arcas
Héra Héphaïstos, Ilithye, Hébé Léda Castor, Pollux, Clytemnestre, Hélène
Thémis Heures, Moires, Astrée Egine Eaque
Maia Hermès Electre Dardanos, Harmonie, Iason
Métis Athéna Europe Minos, Rhadamanthe, Sarpédon
Mémosyne Les Muses Io Epaphos
Lètô Artémis, Apollon Loadamie Sarpédon
    Danaé Persée
    Niobé Argos, Pélasgos
    Ploutô Tantale
    Sémélé Dionysos
    Taygète Lacédémon

 

Jupiter et Sémélé
Gustave Moreau, 1895
Léda et le cygne
Véronèse ,1585
L'enlèvement d'Europe
Gustave Moreau, 1869


L'exercice du pouvoir

Il vint un moment où l'exubérance et les excès de Zeus devinrent à ce point insupportables qu'Héra, Poséidon, Apollon et tous les autres habitants de l'Olympe, excepté Hestia, l'entourèrent par surprise tandis qu'il était endormi sur sa couche, l'attachèrent avec des lanières de cuir et firent cent noeuds afin qu'il ne puisse plus bouger. Il les menaça de les tuer sur-le-champ mais ils avaient mis la foudre hors de sa portée et se moquèrent de lui. Tandis qu'ils célébraient leur victoire et discutaient âprement pour savoir qui serait son successeur, Thétis la Néréide, prévoyant une guerre civile dans l'Olympe, se hâta d'aller chercher Briarée aux cent bras qui défit promptement les lanières, se servant de toutes ses mains à la fois et libéra son maître. Comme Héra était à l'origine de la conspiration dirigée contre lui, Zeus la suspendit dans le ciel, une chaîne d'or attachée au poignet et une enclume à chaque cheville. Les autres dieux étaient furieux mais n'osèrent pas lui porter secours malgré ses cris déchirants. A la fin, Zeus se décida à la libérer à une condition: qu'ils fassent le serment de ne plus jamais s'insurger contre lui; ils obéirent à contrecoeur. Zeus punit Apollon et Poséidon en les envoyant sur la terre bâtir Troie mais il pardonna aux autres.


Source : Le grenier de Clio

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts