Whistler choisit de s’établir non loin de la maison où s’était éteint Turner, à Chelsea : ses fenêtres donnaient sur la Tamise, face à la rive de Battersea. Se promenant à la nuit tombante sur le fleuve, comme son prédécesseur, il restituait de mémoire et d’imagination les délicates variations atmosphériques dans ses Clairs de lune auxquels, à partir de 1872, il donna le titre musical et plus évocateur de Nocturnes ; leur facture fluide rappelle la manière des aquarellistes anglais, notamment celle de Turner. Il est probable que Monet put voir ces toiles dans l’atelier londonien de Whistler avant leur exposition en 1873 à Paris chez Durand-Ruel.

S’étant détourné du réalisme pour élaborer un style personnel et symboliste, aux tendances décoratives et japonisantes, Whistler transformait alors, grâce au mystère de la brume et au caractère feutré de la nuit, le paysage industriel moderne de Londres en une vision poétique conforme à l’esthétique du "beau" qu’il développait au long de sa conférence du Ten O’Clock en 1885, traduite en langue française dès 1888 par Mallarmé.

Biographie

1834 : 11 juillet : naissance de James McNeill Whistler à Lowell, Massachusetts (États-Unis).

1843 : La famille Whistler s’installe en Russie, où son père supervise la construction du chemin de fer et des ponts et viaducs de la ligne Saint-Pétersbourg - Moscou.

1847 : Deborah, la demi-sœur de Whistler, épouse Francis Seymour Haden.

1848-1849 : S’installe à Londres, où il habite chez Deborah et Seymour Haden.
Mort du père de Whistler; la famille retourne aux États-Unis.

1851 : Entre à l’académie militaire de West Point (il sera renvoyé en 1854).

1854: Copie une aquarelle de Turner d’après une chromolithographie.

1855 : Hérite une petite somme et décide d’aller étudier la peinture à Paris.

1856 : Entre dans l’atelier du peintre académique Charles Gleyre.

1857 : Septembre : visite l’exposition Art Treasures à Manchester.

1858 : Automne : fait la connaissance de Gustave Courbet.

1859 : Été : s’installe à Londres; entreprend des eaux-fortes de la Tamise.

1860 : Décembre : peint La Tamise gelée, sa première toile de la Tamise dans le brouillard.

1862 : Janvier : ses gravures de la Tamise sont exposées à la galerie Martinet à Paris; Baudelaire en fait l’éloge.

1863: Mars : emménage au 7 Lindsey Row à Chelsea, face à la Tamise, entre Tudor House et la dernière demeure de Turner au 6, Davis Place, Cremorne Road; peint des vues de la Tamise depuis ses fenêtres.

1864 : Printemps : Wapping (cat. 26), est exposé à la Royal Academy.

1867 : Février : emménage au 2 Lindsey Row à Chelsea. Printemps : expose à Londres, à la Royal Academy et, à Paris, au Salon et à l’Exposition universelle.

1871 : Commence à peindre une série de vues nocturnes du fleuve, qu’il intitule Clairs de lune. Printemps : publie les seize eaux-fortes de la Suite de la Tamise. Automne : expose à Londres ses premières vues nocturnes de la Tamise, à la Dudley Gallery. Nocturne en bleu et argent - Chelsea

1872 : Accueille avec enthousiasme la suggestion d’un ami, qui lui conseille de donner à ses Clairs de lune le titre de Nocturnes. Nocturne en bleu et argent, Nocturne : Blue and Gold, Old Battersea Bridge ,

1873 : Décline l’offre de Degas de participer à la première exposition de la Société anonyme (la première exposition impressionniste).

1877 : Mai : expose plusieurs tableaux dont Nocturne en noir et or : la fusée qui retombe à la Grosvenor Gallery ; la critique de Ruskin, dans Fors Clavigera, l’incite à poursuivre celui-ci en diffamation.

1878 : 25-26 novembre : gagne son procès contre Ruskin, mais n’obtient qu’un farthing symbolique de dommages et intérêts.

1879 :Vente de ses biens; il est acculé à la faillite. Septembre : se rend à Venise, où il reste jusqu’en novembre 1880.

1880 : Décembre : exposition des eaux-fortes de Venise à la Fine Art Society, à Londres. Nocturne en bleu et argent : la lagune, Venise. Décès de sa mère

1881 : Janvier : exposition des pastels de Venise à la Fine Art Society.

1883 : Printemps : le portrait de sa mère remporte la médaille de troisième classe au Salon de Paris; exposition à la galerie Georges Petit à Paris.

1885 : 10 février : donne pour la première fois sa conférence Ten O’Clock à Londres.

1887 : Mai : expose avec Monet et d’autres artistes à l’Exposition internationale de la galerie Georges Petit, à Paris; invite Monet à exposer à la Society of British Artists.

1888 : Janvier : Monet présente Whistler au poète Stéphane Mallarmé. Mai : publication de la traduction par Mallarmé de la conférence Ten O’Clock dans la Revue indépendante. 11 août : épouse Beatrice Godwin, veuve de l’architecte E.W. Godwin.

1889 : Automne : nommé chevalier de la Légion d’honneur.

1890 : Juin : publication de l’ensemble de ses écrits sous le titre The Gentle Art of Making Enemies.

1891 : Novembre : grâce à l’intervention de Mallarmé et d’autres personnalités, l’État français le Portrait de la mère de l’artiste pour le musée du Luxembourg (il est conservé aujourd’hui au musée d’Orsay)

1892 : Janvier : promu officier de la Légion d’honneur. Mars : grande exposition rétrospective à Londres à la Goupil Gallery. Avril : quitte Londres et s’installe à Paris.

1896 : Janvier-mars : séjourne au Savoy Hotel à Londres, avec sa femme ; exécute des lithographies des vues de sa fenêtre. 10 mai : mort de Beatrice.

1903 : 17 juillet : Whistler meurt à Londres.

1905 : Grandes rétrospectives Whistler à l’International Society of Sculptors, Painters and Gravers, à Londres et à l’École des Beaux-Arts, à Paris.

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts  


 
(1834-1903)
Symbolisme