L'annonciation

1475

L'Annonciation
Léonard de Vinci,1472-75
Détrempe sur bois, 98 x 217 cm
Florence, Galleria degli Uffizi.

L'archange Gabriel d'un geste de la main droite fait part à Marie de sa divine grossesse. La vierge a cessé sa lecture et réagit à l'annonciation avec une expression de profond respect en faisant un geste de la main gauche.

Léonard assume une erreur de proportion dans la représentation de la Vierge Son bras droit est peint trop long selon les règles de la perspective pour que, en dépit de sa position assise, elle soit en mesure d'effectuer son geste emphatique du bras gauche au dessus du prie-Dieu.

Léonard dépeint Marie dans un profil de trois-quarts devant le coin de la pièce. Les trois coordonnées, hauteur, largeur et profondeur convergent vers ce profil créant ainsi un sens de la profondeur qui rehausse l'importance de Marie. Sa tête contraste violemment avec le mur noir alors et tout son corps est pris dans la structure des pierres apparentes dont les lignes parallèles convergent vers elle.

Le tableau est arrivé aux offices en 1877 en provenance du monastère de San Bartolomeo of Monteoliveto, près de Florence. Il fut attribué à Domenico Ghirlandaio jusqu'en 1869 où les critiques reconnurent une oeuvre de jeunesse de Léonard, probablement exécutée autour de 1472-1475, alors qu'il était encore l'élève de son maître Andrea del Verrocchio.

La scène sacrée est située dans les jardins d'un palais florentin avec un paysage à l'arrière plan qui est déjà particulièrement leonardesque, pour son atmosphère magique et presque irréelle créée par les montagnes, l'eau et le ciel. La personnalité de Léonard est aussi visible dans la splendeur des draps de la Vierge et de l'ange.

La table de marbre devant Marie et probablement une citation-hommage à la tombe de Pierre et Jean de Medicis dans l'église de saint Laurent sculptée par Verrocchio à cette époque.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts