La Vierge au lapin
Titien , 1530
Huile sur toile. 71 x 87 cm
Musée du Louvre, Paris

La Vierge, assise dans un pré pour y manger des fruits, immobilise un lapin et le montre à l'Enfant remuant que tient sainte Catherine, agenouillée sur l'instrument de son martyre, la roue à crocs. Le paysage, surmonté d'un ciel crépusculaire strié de bandes orange et azurées, illustre le sentiment idyllique d'une nature accueillante propre à Titien à cette époque de retour au giorgionisme. Le lapin blanc symbolise la pureté de la Vierge et le mystère de l'Incarnation, tandis que le raisin et la pomme dans le panier annoncent la passion soufferte par le Christ pour le rachat des péchés

Destinée à Frédéric de Gonzague. Il s'agit d'une Vierge à l'enfant, accompagnée de Sainte Catherine d'Alexandrie, dont là composition asymétrique évoque l'influence du Corrège. Le berger qui caresse une brebis noire constitue peut-être un rappel de l'antiquité païenne. Le renouveau de la nature est foisonnant de symbole. Le lapin incarne la pureté mariale (plusieurs lapins constitueraient au contraire un symbole érotique). Les fruits de la corbeille évoquent le péché (pomme) et la Rédemption (raisin).

Les couleurs des vêtements des personnages et du paysage se répondent (bleu et orange du ciel et de la tenue de Sainte Catherine).

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts  

1530
La Vierge au lapin