La madone Sixtine

1514
The Sistine Madonna
Raphaël, 1513-14
Huile sur toile, 265 x 196
Gemäldegalerie, Dresde

La toile avec la Vierge, l'enfant Jésus, saint Sixte et sainte Barbe est habituellement appelée La madone sixtine. L'espace imaginaire est créé par les personnages eux-mêmes. Ils se tiennent sur un lit des nuages, encadrés par de lourds rideaux qui s'ouvrent de l'un et l'autre côté.

La Vierge semble descendre d'un espace merveilleux. Le geste de saint Sixte et le regard de sainte Barbe semblent orientés vers le fidèle, que nous imaginons au-delà de la balustrade au bord de la peinture. Le diadème papal, qui repose sur cette balustrade, agit comme un pont entre l'espace réel et celui de la peinture.

La Madone apparaît derrière le rideau, confiante mais hésitante. Le rideau donne l'illusion de pouvoir la cacher aux yeux des spectateurs... ou de protéger la peinture de Raphaël. Celui-ci a ensuite souvent peint des madones avec un ou plusieurs putti se penchant sur la balustrade

Le tableau était probablement destiné au tombeau de Jules II, parce que le pape saint Sixte était le saint patron de la famille Della Rovere alors que sainte Barbe et les deux angelots symbolisent une cérémonie funèbre.

La toile a été exposée dans le couvent de la rue Sixte et a plus tard été donnée par les moines à Auguste III, roi de Saxe. Elle a été conservée à Moscou après la deuxième guerre mondiale et est plus tard retournée à Dresde.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts